Attaque antisémite

Pittsburgh : Une fusillade dans une synagogue fait 11 morts

Samedi 27 octobre 2018 par AFP

Un tireur a ouvert le feu ce samedi dans la synagogue « Arbre de vie » (Tree of Life) de Pittsburgh, dans l'Est des Etats-Unis (Pennsylvanie), où les fidèles étaient rassemblés pendant le shabbat. Le tueur a été appréhendé, placé en garde à vue et hospitalisé, ont indiqué des sources officielles.

Le président américain Donald Trump a immédiatement dénoncé le climat de « haine » aux Etats-Unis et dans le monde, tandis que sa fille, Ivanka Trump, convertie au judaïsme, a jugé que l'Amérique était « plus forte » que les actes d'un « antisémite pervers et sectaire ».

« Tous les bons Américains se tiennent au côté du peuple juif pour s'opposer aux actes de terrorisme et partagent leur horreur, dégoût et indignation après le massacre de Pittsburgh », a-t-elle écrit sur Twitter. « Nous devons nous unir contre la haine et le Mal ».

« Ce qui s'est passé à Pittsburgh aujourd'hui est une attaque contre des Américains innocents et une attaque contre notre liberté de religion », a poursuivi le vice-président Mike Pence.

Le président américain a pour sa part proposé de renforcer la législation sur la peine de mort contre les auteurs d'attaques sur des lieux de culte. Donald Trump envisage par ailleurs d'annuler un meeting prévu samedi dans l'Illinois.

Selon plusieurs médias, le tireur est un homme de 46 ans, nommé Robert Bowers, auteur de messages antisémites sur les réseaux sociaux. Il aurait proféré des menaces à caractère antisémite lors de l'attaque.

En plus du bilan désormais officiel de 11 morts, le directeur de la sécurité publique de Pittsburgh Wendell Hissrich a précisé qu'il y avait six blessés, dont quatre parmi les forces de l'ordre. « La scène est terrible à l'intérieur », a-t-il ajouté devant les caméras, apparemment très ému. « C'est l'une des pires scènes de crime sur laquelle je me sois rendu, et j'ai été sur des accidents d'avion », a-t-il confié.

En Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a exprimé sa solidarité avec la communauté juive de Pittsburgh. « Nous sommes solidaires avec le peuple américain face à cette violence antisémite horrible », a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.

Les motivations du tireur ne sont pour l’instant pas connues.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Muriel - 28/10/2018 - 16:30

    Les motivations du tireur ne sont pour l’instant pas connues.
    Vous rigolez ?

  • Par ezekiel - 28/10/2018 - 17:44

    Il faut vraiment être un crétin pour oser écrire que les motivations du tueur ne sont pas encore connues.
    Provoquer une fusillade dans une synagogue c'est quoi alors ?
    Ce qui est tout aussi grave c'est que le responsable de ce site ne commente même pas le communiqué de l'AFP et se limite à le publier tel quel sans même prendre le temps de le lire et, dans le cas présent, d'y répondre.

  • Par Roland Douhard - 28/10/2018 - 19:54

    Le traitement de cette attaque antisémite par la rédaction télé de la RTBF est scandaleux. Ce dimanche, au JT du 13 h 00, on balaie l’information en sixième titre et en 1 minute 30. A celui du 19 h 30, ce drame, qui en rappelle bien d’autres, n’est même pas abordé dans la bande annonce des titres et prend exactement 1 minute 58. Pas non plus de mise en perspective ni d’analyse ... La hiérarchie éditoriale de la chaîne publique francophone belge a souvent posé problème, particulièrement lorsqu’il s’agit d’Israël et des communautés juives. Là, ils font fort et, ce qui interpelle doublement, c’est la question de savoir si la rédaction de la Une en est consciente ou non.

  • Par Roland Douhard - 28/10/2018 - 20:06

    En comparaison, le JT du 20 h 00 de France 2, service public, a titré sur l’horrreur de Pittsburgh et a traité le sujet en 5 minutes 22 ...

  • Par Rédaction Regards - 29/10/2018 - 11:20

    Cher Ezekiel, l'expression "Les motivations du tireur ne sont pas encore connues" est une expression assez habituelle utilisée quand on ne dispose pas encore d'éléments plus probants concernant l'auteur d'une attaque. L'attaque qualifiée dès le départ comme antisémite pouvait être le fait d'un néo-nazi comme d'un islamiste, ou d'une autre mouvance extrémiste. On en sait désormais plus sur le tueur, ce qui n'était pas le cas lorsque ces dépêches sont parues.En vous remerciant pour votre intérêt.La rédaction

  • Par ezekiel - 30/10/2018 - 17:14

    Monsieur le Modérateur,

    Merci d'avoir pris la peine de me répondre.
    Malheureusement je ne peux pas partager votre point de vue.
    En effet une attaque dans une synagogue ne peut rien n'être d'autre qu'un acte antisémite. Il ne peut y avoir aucune discussion à ce sujet.
    Je ne peux que maintenir mon point de vue, à avoir :
    Il faut vraiment être un crétin pour oser écrire que les motivations du tueur ne sont pas encore connues.

    Bien à Vous et merci pour la qualité de vos forums même si souvent si je suis en désaccord avec les points de vue exprimés mais au moins ici il est permis de donner son opinion. Rien que pour cela, merci.

    E.M.

  • Par Daniel Donner - 31/10/2018 - 7:42

    "L'attaque qualifiée dès le départ comme antisémite pouvait être le fait d'un néo-nazi comme d'un islamiste, ou d'une autre mouvance extrémiste."

    Ca change quoi de le savoir pour critiquer? Quand ce sont des fascistes on se rejouit de pouvoir jouer a la gauche unie contre le racisme et quand ce sont des nazislamistes il faut leur chercher des excuses?