Antisémitisme

Jeremy Corbyn reproche aux "sionistes britanniques" de ne pas saisir l'ironie anglaise !

Mercredi 29 août 2018 par La Rédaction

Alors que dans une vidéo datant de 2013 Jeremy Corbyn s’en prend aux Juifs britanniques et que des incidents antisémites se sont multipliés au sein du Parti travailliste depuis qu’il le dirige, une pétition exigeant sa démission vient d’être lancée.

 

Dans une vidéo datant de 2013, Jeremy Corbyn, leader du Parti travailliste britannique, déclare que « les sionistes britanniques ont clairement deux problèmes. Premièrement, ils ne veulent pas étudier l’histoire et deuxièmement, bien qu’ayant vécu dans ce pays depuis très longtemps, probablement toute leur vie, ils ne comprennent pas non plus l’ironie anglaise ». Pour de nombreux observateurs, c’est évidemment des Juifs dont il est question dans cette petite phrase saluée d’ailleurs par les dirigeants du parti d’extrême droite British national party (BNP) et par le leader américain du Ku Klux Klan, David Duke.

Cette dernière vidéo renforce sérieusement l’image d’un Jeremy Corbyn tolérant et suscitant l’antisémitisme au sein du Parti travailliste depuis qu’il le dirige. Dans un entretien accordé au Monde, le journaliste britannique Nick Cohen confirme cette dérive en soulignant même qu’il « peut être dans l’intérêt du Parti travailliste de tolérer l’antisémitisme. Corbyn n’a pas besoin du vote de la communauté juive britannique, peu nombreuse. En tout cas, ses supporteurs ne semblent pas gênés par les accusations d’antisémitisme ».

Mais ses soutiens les plus inconditionnels réagiront en affirmant que Corbyn n’est pas antisémite, mais antisioniste. Une nuance qui n’impressionne nullement Nick Cohen : « Je suis le premier à soutenir la cause palestinienne et on peut bien sûr critiquer la politique du gouvernement israélien sans être antisémite. Mais il faut réfléchir à ce que veut dire « antisioniste ». Au sens littéral, cela signifie vouloir, d’une manière ou d’une autre, la fin du seul Etat juif au monde. Pourquoi voudrions-nous cela ? Par ailleurs, tout le monde sait que le mot « sioniste » est abondamment utilisé pour ressasser les vieux éléments de langage antidreyfusards sans avoir à prononcer le mot « juif » ».

Une des personnalités juives les plus respectées du Royaume-Uni, l’ancien grand rabbin, Lord Jonathan Sacks, a qualifié Jeremy Corbyn d'antisémite dangereux dans une interview publiée ce mardi. Lord Sacks a accusé Corbyn de « soutenir les racistes, les terroristes et les diffuseurs de haine, qui veulent tuer les Juifs et faire disparaitre Israël de la carte ». Et de préciser que le leader travailliste « recourt à la rhétorique classique de l’antisémitisme européen d'avant-guerre ».

Un groupe de défense contre l’antisémitisme au Royaume-Uni a lancé une pétition pour demander sa démission. Une pétition qui a récolté plus de 27.000 signatures depuis son lancement le 27 août dernier, accusant notamment Corbyn d’avoir « au fil des ans… tenté de défendre, d’honorer, d’assister et de promouvoir les antisémites (…). Nous avions espéré que le Labour aurait, à un moment donné, pris la défense des Juifs britanniques en destituant Jeremy Corbyn ou en demandant sa démission, mais les institutions ont, une fois de plus, prouvé que le Parti travailliste est désormais corrompu et ne fera rien ».

Si vous souhaitez signer la pétition Jeremy Corbyn is an antisemite and must go, cliquez https://chn.ge/2Pfm5sC


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par BOAZ - 29/08/2018 - 16:19

    Je ne me souviens plus si c'était Léon Daudet ou Jacques Bainville qui avaient énoncé qu'un Juif, même établi en France depuis des temps immémoriaux, ne comprendrait jamais rien aux vers de Racine.

    Le pendant britannique de cette énonciation a été prononcé par Jeremy Corbyn à propos de l'humour anglais. Il se trouve en bonne compagnie , celle....du nationalisme intégral de Maurras.

    Ainsi va l'ultra-gauche...et c'est la pente sur laquelle versent Mélenchon et consorts.

  • Par BOAZ - 29/08/2018 - 16:22

    PS-Je ne suis pas un sujet de sa Gracieuse Majesté, je ne me permettrai donc pas de signer la pétition....mais le coeur y est.

  • Par Weinstein - 7/09/2018 - 18:31

    C'est ridicule.

    Tant que tous feront autant d'efforts pour ne pas comprendre la polysémie du terme sionisme, à savoir que certains juifs l'entendent comme "le droit à l'existence d'Israël" (définition historique), et que d'autres juifs, comme la droite Israélienne, l'entendent comme "droit d'Israël à s'étendre encore et encore" (acception plus récente), on ne s'en sortira pas.

    Ce n'est pas compliqué, pourtant : les antisionistes de gauche sont pour la plupart contre le sionisme de la deuxième définition, vu comme un impérialisme au détriment des palestiniens, et ne remettent pas en cause le droit d'un pays qui existe à exister...

    A contrario, il y a des antisémites qui se cachent derrière le qualificatif d'antisioniste pour ne pas s'avouer comme tels. Mais ce ne sont pas la majorité du genre, en tout cas à gauche.

    D'où l'impression de certains paranos de voir des antisémites dans tous les antisionistes, alors que ce n'est pas le cas.

    Sérieusement...

  • Par BOAZ - 9/09/2018 - 10:42

    @Weinstein :

    "les antisionistes de gauche sont pour la plupart contre le sionisme de la deuxième définition, vu comme un impérialisme au détriment des palestiniens, et ne remettent pas en cause le droit d'un pays qui existe à exister..."

    Vous en êtes sûr ? Moi, pas.....surtout de la part d'un "de gauche" qui a pour amis le Hamas et le Hezbollah.

    Pour mémoire : je partage la première définition du sionisme et j'abhorre l'occupation.