Antisémitisme

Insultes et jets de projectiles, des incidents ordinaires ?

Lundi 15 septembre 2014 par Géraldine Kamps

Deux signalements antisémites sérieux à quelques jours d’intervalle dans la capitale bruxelloise. Retombées du conflit ou libération de la parole antisémite, les langues semblent en tout cas se délier d’une façon préoccupante.

Michel Luyckx se souviendra de son trajet, le 10 septembre dernier après-midi, dans le tram 51 reliant Uccle à Jette, lorsqu’un passager s’est en effet mis à proférer des insultes à voix haute. « Cela s’est passé quelques arrêts avant l’avenue Charles Woeste, à Jette », raconte ce psychologue de Jette, dans La Capitale du 12/9/2014. « Un individu est entré, âgé de 40 ans et de type arabe, et a commencé à élever la voix pour s’indigner que des musulmans se faisaient tuer en Irak. Et que la Belgique ne faisait rien, car elle était gouvernée par des Juifs, qu’il faudrait tous tuer ! Avant de lancer : "Vous allez voir, cela va péter à Bruxelles !" »

Michel Luyckx a montré son désaccord, ce qui a énervé plus encore l’individu : « Sale Juif, tu me regardes… Descends avec moi, on va s’expliquer ! », lui a rétorqué ce dernier. Surpris que personne d’autre ne réagisse, Michel Luyckx est descendu discrètement au même arrêt, pour savoir où il se rendait, mais a perdu sa trace. «Je réalise qu’un type du genre Nemmouche ne va pas annoncer ainsi dans un tram qu’il va faire sauter une bombe, mais je trouvais ces propos menaçants inquiétants dans le contexte actuel. C’est pourquoi je l’ai suivi. Je m’en serais voulu à vie si quelque chose de grave était survenu ensuite, sans avoir rien fait ».

Non juif pour sa part, Michel Luyckx confie s’être senti juif à ce moment-là. Bien décidé à porter plainte, il s’est rendu au commissariat local de Jette, lequel n’a pas estimé utile d’acter sa déclaration… Il y est alors retourné le lendemain accompagné de Joël Rubinfeld, le responsable de la Ligue belge contre l’antisémitisme, pour y déposer une plainte en bonne et due forme.

« Un simple problème d’incompréhension » ? L’argument de la police est un peu court pour Joël Rubinfeld qui souligne un réel dysfonctionnement policier. Outre les menaces proférées à l’encontre de la Belgique, « la police avisée ne réagit pas à ce fait très préoccupant dans le contexte actuel », s’insurge-t-il. « Je constate qu’aujourd’hui, chaque personne en Belgique peut se faire insulter de "sale Juif" -alors qu’il ne l’est pas, mais seulement un "sale autre"- sans réaction judiciaire. Cela dépasse toute réalité ! »

Rien vu !

Ce dimanche 14 septembre, c’est un nouvel incident antisémite qui s'est déroulé dans l’enceinte du Mémorial national aux martyrs juifs à Anderlecht. Après avoir accueilli plus d’une soixantaine de visiteurs, à l’occasion de la Journée européenne de la culture juive, le conservateur de la Fondation du Mémorial, Charles Helholc, se trouvait avec la famille d’Isidore Zielonka, maitre d’œuvre de la rénovation des lieux, pour dévoiler une plaque en sa mémoire. « Nous nous trouvions réunis avec plusieurs amis au centre du monument, lorsqu’une pluie de lourds projectiles et une bouteille de verre ont été lancés depuis l’extérieur. Ils n’ont heureusement touché personne, mais cela aurait pu être dramatique ! », rapporte-t-il.

Charles Helholc a immédiatement prévenu la patrouille de police présente à l’entrée, mais le temps de faire le tour du monument, les auteurs avaient disparu. « Les autres jeunes présents n’avaient bien sûr rien vu », confie-t-il. Charles Helholc évoque encore un individu à vélo qui est passé devant la grille de l’entrée en proférant des insultes, telles que « Sales Juifs, on vous tuera tous ! ».

« J’ai envoyé le soir-même un courrier avec tout ce qui s’était passé au bourgmestre Eric Tomas pour l’en informer », explique Charles Helholc, qui s’est également rendu sur place ce lundi avec Joël Rubinfeld et un journaliste de l’agence Belga. « Quand nous avons téléphoné à la police pour demander ce qu’il en était du procès-verbal, elle ne semblait au courant de rien ! »

Réel dysfonctionnement de la police, méconnaissance ou banalisation du phénomène, les incidents antisémites continuent en tout cas de se multiplier. La réaction et la condamnation ferme des autorités sont indispensables pour ne pas laisser ces incidents devenir ordinaires.

Le Mémorial d’Anderlecht est ouvert tous les mardis de 13h à 15h. Il sera accessible exceptionnellement ce dimanche 21 septembre 2014 de 11h à 17h, à l'occasion de la Journée du Patrimoine (Journée sans voitures). Adresse : coin rue E. Carpentier et de la rue des Goujons, 1070 Bruxelles.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par charles - 16/09/2014 - 11:15

    Il devient de plus en plus difficile pour un juif de vivre à Bruxelles.
    Voilà la conclusion évidente au vu des derniers événements.

  • Par jean marie doumont - 16/09/2014 - 12:18

    Non des incidents qui ne doivent certainement pas entrer dans l'ordinaire ! Des incidents qui doivent etre denonçés par tous et reprouvés par tous.Ce ne sont pas des incidents mineurs,quelque soit la communauté a qui ils s'adressent
    Demandons aussi aux autorités de reagir et a la police d'en tenir compte .Nous avons tous le devoir de denoncer ces actes et la police n'a pas a les minimiser !
    Cordialement
    Jean-Marie Doumont
    Anvers

  • Par Henri Miller - 16/09/2014 - 13:40

    Ce qui se passe est normal.
    On est devant ce que j'appelle un déni de gouvernement avec beaucoup de lâcheté
    Et on peut se demander la part des médias peu impartial dans ce domaine
    Mais lorsqu'il y a un problème, tous les politiques de "gauche" sont au premier plan pour se faire voir à la Tv!!!

    A t on parle de l'affiche du pac de molenbeek qui était pire qu'une affiche du temps des nazis ?
    Le conflit israélien palestinien permet à certains de libérer leur parole haineuse : il est vrai qu'il n'y avait à gaza que des femmes et enfants et pas de combattants du Hamas !!! (Thèse bien colportée avec aide des médias )
    Ou est la manifestation des "bien pensants" pour dénoncer ce qui se passe en Syrie ou dans d'autres pays ?

    Désolé d'être politiquement incorrect mais le politiquement correct, c'est ce qui va tuer notre démocratie

    Henri Miller
    Enfant caché pendant la guerre
    Porteur de l'étoile jaune et manque 3 fois d'être déporté
    Et m'appeler "pourriture sioniste" est pour moi un honneur

  • Par Nicky De Mayer - 16/09/2014 - 14:27

    Bonjour,
    J'étais présente lors de ce rassemblement et je dois avouer avoir été choquée davantage par cette réalité tangible de la haine envers les Juifs que par le danger auquel nous avions échappé. Je me rends compte qu'insidieusement je me fais de plus en plus discrète à propos de cette part de mon identité afin de ne pas provoquer de réaction de haine chez mes voisins arabes ...
    Je suis profondément attachée au rôle de l'éducation et de la laïcité pour permettre une cohabitation harmonieuse de toutes les cultures et je soutiens le projet "la haine je dis non", mais je constate que cette réponse n'est pas suffisante face à des adultes qui ne comprennent que le langage de la force (du Droit, appliqué, dans notre société démocratique).
    Il faut réveiller la force publique(politique, justice et surtout police) pour qu'elle marque clairement les limites d'un comportement qui abuse de la 'liberté d'expression' et qui incite à la haine.

  • Par Roland PERCEVAL - 16/09/2014 - 16:57

    La confusion est partout! L'assimilation de conflits hors Belgique avec la haine déclarée pour l'autre est effarante. L'homme n'apprendra-t-il jamais rien? Que faut-il pour qu'il comprenne? Ce qui s'est passé tout au long des siècles vis-à-vis de la communauté juive avec le point d'orgue de l'horreur au XXème siècle ne constitue-t-il pas une leçon implacable? Et le racisme sous toutes ses formes itou! En tant que président de la Ligue de l'Enseignement, je reste convaincu que c'est par l'enseignement et l'éducation que l'on peut faire un pas vers plus d'humanité. Les islamistes l'ont bien compris qui font tout pour empêcher que l'on instruise correctement les jeunes et particulièrement les filles... L'humanité ne pourra subsister que si les droits de l'Homme sont le credo du plus grand nombre .

  • Par chaja pesztat - 16/09/2014 - 19:50

    Le mémorial a été souvent vandalisé, mais c'est la première fois je pense, en présence de visiteurs.
    A quoi s'attendre d'autre en plein milieu d'un souk, peuplé de jeunes oisifs abrutis de slogans anti israéliens, anti juifs , anti occidentaux.
    Rien de bien nouveau ...mais déposer plainte est tout à fait inutile, la police s'en fiche et à force, ça devient du pleurnichage.
    A quand une manifestation de protestation dans nos bonnes rues, si accueillantes d'ordinaire aux grands slogans pro-palestiniens et sous drapeaux de pays étrangers? " La haine, je dis non" c'est très bien, mais à sens unique ç'est insupportable.
    Que comptent faire les dirigeants du CCLJ, toujours si prompts à dénoncer les "dérives" d'Israel ?

  • Par charles - 17/09/2014 - 7:41

    Que pensez vous que le CCLJ va faire ?
    Rien évidemment. D'ailleurs ce n'est pas le rôle du CCLJ de réagir puisque vous avez en Belgique un organe qui doit en principe le faire, à savoir le CCOJB. Mais il ne fera rien.
    Vous comprenez bien qu'en dénonçant les actes antisémites et aussi le laxisme des autorités en matière de répression d'actes antisémites ils s'opposeraient à leurs copains politiques et cela ils n'en voudront pas car si ceux-ci devaient être rancuniers ils refuseraient de venir manger avec eux au prochain dîner du CCOJB.
    La seule qui a du courage et qui agit avec détermination c'est la Ligue Belge contre l'antisémitisme et son remarquable président toujours présent pour vous défendre.
    Réflexion faite d'ici pourquoi la communauté juive ne désignerait pas la LBCA comme étant sa représentante vis-à-vis du monde politique belge et la substituerait au CCOJB. C'est quand même son droit si elle le souhaite. Bien sûr il y en a qui ne seront pas heureux mais cela n'a pas d'importance.
    Allez courage et chana tova à toutes et à tous

  • Par Yoram - 17/09/2014 - 18:18

    Charles parle à Jean-Marc du "jour sans doute plus proche que vous ne pouvez l'imaginer où vous ne serez plus le bienvenu en Belgique".
    Charles agite ainsi au-dessus de la tête de Jean-Marc la perspective du sort qui a frappé les Palestiniens.
    Drôle, non ? Venant de quelqu'un qui a "fait le choix de vivre en Israël".

  • Par Pierre Lasky - 17/09/2014 - 18:33

    Mais c'est du délire ce qu'écrit ce Yoram (sous pseudo évidemment). A chaque fois, il doit tout ramener aux Palestiniens alors que cet article traite d'un acte antisémite dont il serait complètement absurde de lier à ce qui se passe en Israël. A moins que Yoram justifie l'antisémitisme qui se déploie au nom de la Palestine.

  • Par Yoram - 18/09/2014 - 10:02

    Bonjour Pierre ! Ni Charles ni Jean-Marc ne sont les auteurs de l'article sous lequel nous intervenons ici.
    .
    Quand Charles nous dit le choix qu'il a fait de vivre en Israël, il n'y a rien d'absurde à évoquer le prix payé par les Palestiniens pour que Charles puisse faire ce choix-là dans ces conditions-là, bien gentiment. D'autant que Charles s'affaire à faire partager par Jean-Marc la hantise d'un sort qui est, ô surprise, semblable à celui que le sionisme a réellement fait aux Palestiniens ! C'était trop beau pour ne pas être relevé.
    .
    Je n'ai rien dit d'un lien entre l'acte dont traite l'article et "ce qui se passe [dans le Grand] Israël" : je ne l'ai pas fait ni ne l'ai jugé "complètement absurde" en partageant votre zèle. Quand à votre feinte conclusion, elle n'est qu'une pollution de l'esprit. Dommage pour vous.

  • Par jeanmarc - 18/09/2014 - 10:36

    <p>
    Cela fait 30 ans que j&#39;entends ce discours : Isra&euml;l est la solution si cela devient invivable en Belgique...Mais c&#39;est invivable (selon vos crit&egrave;res) pour toutes les cat&eacute;gories de personnes mentionn&eacute;es dans mon message (voir plus haut) auxquels ont peut ajouter quand m&ecirc;me les musulmans (Oui, oui, ceux qui vivent tranquillement et &agrave; qui on leur rappelle qu&#39;ils ont des &quot;Fr&egrave;res islamistes&quot;...), les Roms, etc. D&eacute;sol&eacute;, Charles, si combat est &agrave; mener, c&#39;est ici, en tant que citoyen de ce pays qui est &quot;notre pays&quot; quoi qu&#39;on en pense. Ou alors on pr&eacute;f&egrave;re avaliser ce que pensent nos ennemis de nous : Double all&eacute;geance (ou unique all&eacute;geance si on vous &eacute;coute : celle faite &agrave; Isra&euml;l pourtout Juif de Belgique ?), quand tout va bien, le Juifs sont l&agrave; et en profitent; quand &ccedil;&agrave; se g&acirc;te, ils vont voir si l&#39;herbe n&#39;est pas plus verte ailleurs. Est-ce cela que nous souhaitons ? D&eacute;sol&eacute;, pour ma part, je pr&eacute;f&egrave;re &quot;faire&quot; que me plaindre et ne pas c&eacute;der un pouce de terrain (Je pr&eacute;cise ne pas avoir &quot;d&#39;amis politiques&quot; et que l&#39;UPJB ne fait pas partie de mon r&eacute;f&eacute;rentiel politico-philosophique, au cas o&ugrave;...)</p>

  • Par HENRIETTE Irène - 15/10/2014 - 22:23

    La banalisation, voilà le terme exact. J'ai remarqué qu'en Belgique, l'on banalise facilement certains événements surtout quand
    cela ne touche par la tranquillité des gens. Chacun pour soi. Heureusement, mais c'est plutôt rare, qu'il y a des gens qui
    réagissent.

    A Jette, il y a une rue où habitent des chrétiens d'Orient et ils en voient de toutes les couleurs avec les "Maghrébins". Déjà on leur fait des réflexions dans leur commerce parce qu'ils ont une petite croix en tant que chrétiens, etc etc.....

    Je prétends que tout ira de pire en pire.... Ce n'est pas un hasard si tant de musulmans arrivent en masses en Europe, soit-disant modérés. On ne sait même plus qui est modéré ou non maintenant.

    Il y a de quoi avoir peur pour nos enfants, pour leur futur. J'imprime un tas d'articles de Dreuz et Europe-Israël à un ami juif, et
    il est horrifié de ce qu'il se passe, en Europe, en France et en Belgique. Moi aussi.... et si tant de Juifs quittent la France et la Belgique, c'est parce qu'ils ont compris que, comme en 30, il faut partir avant que cela pète comme a dit cet halluciné dans le tram (votre article). De plus en plus on a droit à des insultes, des actes insensés...Ce n'est pas le premier qui promet le pire. Fouad Ben Kacem., qui sera "peut-être" emprisonné, promettait que la Belgique serait un charnier.. Ce n'est pas un papier de journaliste, c'est un discours de vive-voix que j'ai entendu de ce fou.....