Antisémitisme

Il y a cinq ans, l'attaque terroriste de l'Hyper Cacher

Jeudi 9 janvier 2020 par La Rédaction

Il y a cinq ans, le 9 janvier 2015, Amedy Coulibaly tuait quatre Juifs dans l’épicerie juive Hyper Cacher de la Porte de Vincennes (Paris) où il avait retenu en otage 29 personnes avant de périr dans l’assaut policier.

 

Deux jours après la tuerie de Charlie hebdo, le 9 janvier 2015, une nouvelle attaque terroriste est survenue porte de Vincennes, dans l’épicerie juive Hyper Cacher. Après avoir pris en otage 29 personnes, Amedy Coulibaly (qui avait abattu la veille une policière à Montrouge) a tué quatre Juifs : Yoav Hattab, Yohan Cohen, François-Michel Saada et Philippe Braham. Patrice Oualid, le gérant du magasin, est quant à lui blessé au bras lors de l’irruption de Coulibaly. Quatre autres personnes, dont trois policiers, ont été blessées durant l'assaut.

L’Hyper Cacher « a créé une sorte de perte d’innocence » et « une angoisse », « ravivée » par des faits plus récents, a souligné le grand rabbin de France Haïm Korsia, citant le meurtre de Sarah Halimi en 2017 et celui de Mireille Knoll en 2018. « Et quand ce ne sont pas les hommes, ce sont les cimetières », déplore-t-il, faisant allusion à la profanation de plus de 100 tombes d’un cimetière alsacien en décembre – « pour ne citer que ceux de décembre en France ».

La prise d’otages et la tuerie de l’Hyper Cacher en janvier 2015 ont ravivé chez les Juifs français une angoisse des crimes antisémites, renforcée par le sentiment d’être en première ligne face aux attentats terroristes djihadistes. « Il y a chez les Juifs de France une peur croissante, qui commence dans les années 2000 après la seconde Intifada, quand se multiplient les attaques de synagogues, de lieux et de personnes identifiés comme juifs », analyse Nonna Mayer, directrice de recherche à Sciences Po/CNRS. « Elle continue avec le meurtre d’Ilan Halimi (assassiné après avoir été torturé pendant trois semaines en 2006 par le gang des Barbares) et se poursuit avec la montée du terrorisme au nom du Djihad, dont relève l’attentat contre l’Hyper Cacher ».

Pour marquer, se souvenir et ne pas oublier les victimes de l’attentat contre l’Hyper Cacher, le Crif organise ce jeudi 9 janvier 2020 à 19h30, devant l’Hyper Cacher, 23 avenue de la porte de Vincennes, une cérémonie d’hommage et de recueillement aux côtés des familles des victimes et de ceux retenus en otage. Chacun(e) pourra se recueillir, allumer les bougies du souvenir et exprimer sa solidarité. Pour dire que nous n’oublions pas et que nous n’oublierons jamais Philippe Braham, Yohan Cohen, Yohav Hatab et François Michel Saada victimes de la haine anti-juive et du terrorisme islamiste.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Reine - 9/01/2020 - 16:55

    Bonjour,

    Savez vous si la communauté juive de Bruxelles organise un rassemblement à la mémoire des victimes de cet antisémitisme ? Si oui, où et quand ?

    Merci

    Reine Polak

  • Par Rédaction Regards - 9/01/2020 - 17:34

    Il semble que rien ne soit prévu à Bruxelles.
    Bien à vous
    La Rédaction