L'opinion

Un "faux pas" révélant la vraie nature du Front national

Mardi 2 mai 2017 par Izio Rosenman, Président de l'Association pour un judaïsme humaniste et laïque (AJHL)
Publié dans Regards n°861 (1001)

Marine Le Pen, la présidente du Front national (FN), invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, a déclaré le dimanche 9 avril que la France n’était « pas responsable » de la rafle du Vel’ d’Hiv à Paris.

Une rafle organisée sous l’autorité de René Bousquet, secrétaire général de la Police de Vichy, exécutée les 16 et 17 juillet 1942 par 450 policiers et gendarmes français, au cours de laquelle plus de 13.000 Juifs dont 4.115 avaient été arrêtés, livrés aux nazis et envoyés à Auschwitz où la plupart périrent dans les chambres à gaz. Les déclarations de Marine Le Pen ont, à juste titre, suscité l’indignation dans tous les secteurs de l’opinion française, à l’exception du FN, car il s’agit d’une vraie remise en question de l’histoire de France, en fait d’une véritable régression.

On sait que pendant des décennies, du général de Gaulle jusqu’à François Mitterrand, un mensonge officiel, a été maintenu : celui d’une France entière résistante, avec l’exception de quelques brebis gale uses collaborationnistes. Il a fallu, en 1971, un film comme Le chagrin et la pitié, pour entamer le mythe résistancialiste. Il a fallu, le 16 juillet 1995, le discours courageux de Jacques Chirac, pour enfin reconnaître la vérité : celle d’une France engagée, avec son appareil d’Etat, dans la politique de collaboration avec les nazis : « La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux ». Il est vrai qu’heureusement, sous l’Occupation, une partie importante de la population civile est venue en aide aux Juifs persécutés, ce qui a permis que les deux tiers des Juifs de France échappent à la déportation. En témoigne le grand nombre de noms inscrits sur le Mur des Justes au Mémorial de la Shoah.

Nous assistons à un étrange retour du refoulé. En voulant soi-disant mettre ses pas dans ceux du général de Gaulle, Marine Le Pen ne fait que se remettre dans ceux de son père Jean-Marie Le Pen, négationniste vichyste reconnu et entêté. Ce « faux pas » n’en est pas vraiment un ; il révèle plutôt la vraie nature du Front National qui, derrière la façade respectable que veut lui donner Marine Le Pen, continue à abriter dans son premier cercle des fascistes, des négationnistes, des complotistes antisémites, comme le révèlent régulièrement les paroles incontrôlées de ses troupes.

Comme l’a démontré Henri Rousso dans Le syndrome de Vichy, la France a mis du temps à engager un vrai travail de mémoire et à se pencher sur le comportement de ses fonctionnaires, de ses juges, de ses policiers, de ses gendarmes, et de ses élites artistiques et intellectuelles pendant l’Occupation. C’est tout ce travail que Marine Le Pen veut mettre à terre, réécrivant ainsi l’histoire de France à sa manière. Une histoire où les Français seraient blancs comme neige.

N’oublions pas que les victimes du Vel’ d’Hiv étaient essentiellement des Juifs étrangers. Et pour Marine Le Pen, les immigrés, les étrangers sont seuls coupables des malheurs de la France, hier comme aujourd’hui. A la limite, il importe peu que Marine Le Pen soit ou non antisémite. Car ce type de déclaration correspond au cœur de l’idéologie du Front National, à savoir une solide bonne conscience et une profonde xénophobie. Il ouvre la porte à toutes sortes de dérives violentes contre les étrangers. Or, l’Histoire nous montre régulièrement que toute xénophobie a tendance à s’étendre, et la haine semée finit par atteindre indistinctement les noirs, les Juifs, les Arabes, les musulmans, les autres, qu’ils soient français ou non, même si Marine Le Pen veut se revêtir du manteau noble du patriotisme. Tous ceux n’étant pas partisans du Front national étant renvoyés d’abord à leur mondialisme, puis implicitement à l’Anti-France.

Depuis 2000 a été instituée  la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France, au cours de laquelle chaque année est commémorée la rafle du Vel’ d’Hiv. C’est le ministère des Anciens Combattants, en accord avec le CRIF, qui organise les cérémonies à travers la France. Cette journée a enfin fait entrer ce drame dans la mémoire nationale, et a fait assumer par la République une des pages les plus horribles des années noires de la France, qui furent celles de l’Etat français de Vichy et de l’Occupation. Ainsi peut enfin se construire une Histoire de la France qui correspond à la vérité de ce qu’elle a été. Ainsi, aussi, l’enseignement de la Shoah dans les écoles de la République prend son sens.

Aujourd’hui, on sait qu’un considérable travail de Mémoire a été fait en France, avec des moyens appropriés, depuis la création de la Fondation de la mémoire de la Shoah : travaux d’historiens, restauration de nombreux camps qui ont existé en France, voyages de lycéens, sur les lieux de l’extermination des Juifs, comme à Auschwitz.

On sait aussi que malheureusement, parmi les Juifs de France, certains, par racisme antimusulman, sont prêts à voter FN, bien que le CRIF soit depuis de longues années engagé dans la bataille contre le Front National et ses idées pernicieuses. Nous, Juifs, et particulièrement ceux d’entre nous (il n’en reste que peu) qui ont vécu cette période, devons être particulièrement vigilants face à ces détournements de la Mémoire, porteurs aujourd’hui comme hier, de grands malheurs.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Bertstein - 7/05/2017 - 1:49

    C'est horrible et mechant le F N !
    Ce n'est pas humain . . . . . !

  • Par MOANE - 9/05/2017 - 22:19

    Le front national francais se teint les doigts de vernis transparent pour nous endormir
    C EST CE QU IL CROIT DU MOINS
    si on gratte un peu le vernis
    on decouvre l horreur des theses du FN
    NEGATIONISTES
    RACISTES
    ANTISEMITES
    HOMOPHOBES
    ET LA LISTE EST ENCORE LONGUE
    NE FERMANT PAS LES YEUX ET CONTINUONS LE COMBAT SANS INTERRUPTION.