Potins

Faites passer : Alain Soral a un petit zizi !

Lundi 24 novembre 2014 par O.W.

Où l’on découvre que, lorsque sa virilité lui semble remise en cause, Soral se révèle d’un racisme anti-Noir aussi virulent que son antisémitisme

 

Précision : à priori, on trouve répugnant d’instrumentaliser la vie privée des hommes politiques, même si ce sont des adversaires. Même dans le cas de quelqu’un d’aussi méprisable qu’Alain Soral.

Simplement parce que l’ampleur de son membre viril n’a rien à voir avec le fait qu’il soit un antisémite rabique, un obsédé du complot et un négationniste atteint de diarrhée verbale. Ni même –quoique cela ferait davantage sens - parce que Soral est aussi un phallocrate puant.

Si cependant, on s’aventure à titrer sur la dimension de son intimité, c’est parce que celle-ci s’insère dans une histoire où l’on découvre que, lorsque sa virilité lui semble mise en cause, Soral se révèle d’un racisme anti-Noir aussi virulent que son antisémitisme.  

Une information qui peut lui coûter cher non seulement devant la justice mais aussi auprès de ceux qui le considèrent comme un défenseur des minorités de couleur face au système , « l’Empire», comme Soral l’appelle.  

Apparait à présent de la véritable héroïne de ce récit* : Binti Bangoura, ravissant mannequin noire de 24 ans. En France où elle est née, elle a fait une jolie petite carrière, quelques couvertures de « Elle », « Entrevue », « Glamour » avant de s’installer à Los Angeles

Début mars, en surfant sur Internet, elle tombe sur des vidéos de Dieudonné et Soral : « Voir quelqu’un, rejeté par tout le monde, qui se battait pour défendre les Noirs, ça m’a touchée et j’ai eu envie d’aider. » expliquera-t-elle plus tard.

Elle envoie donc au site de Soral, « Égalité et Réconciliation » des liens vers des articles qu’elle juge intéressants. Surprise : c’est Soral lui même qui l’en remercie. Après s’est assuré toutefois qu’elle est bien le mannequin de la photo.

Ils sympathisent, échangent des mails, se parlent sur Skype, commencent une de ces amitiés amoureuses à des milliers de km de distance que facilite les nouvelles technologies. Il est charmant, elle se confie, ils échangent des photos que nos grands-mères auraient jugées osées.

Alain propose à Binti de l’aider à concrétiser son rêve de se lancer dans la chanson.  Cela n’aboutit pas. N’empêche : «Au début, il était vraiment charmant », raconte-t-elle. Parfois, ils se disputent (elle apprécie peu ses propos racistes sur Christine Taubira) puis se réconcilient.

Lui parle d’aller plus loin, de se rencontrer mais elle est lasse de l’obsession de Soral pour son physique. Restons comme on est, lui propose-t-elle en ajoutant, afin de le consoler, « Jusqu’ici tous mes amis hommes étaient gays, tu seras mon premier ami hétéro ! »

Amis ? Comme des pédés ? Soral, qui se présente dans son autobiographie comme un « mâle alpha bourré de testostérone » et qui se vante d’avoir 800 conquêtes au compteur ne supporte ni l’une ni l’autre idée. Rafales de messages insultants autant qu’obsessionnels :

« Manipulation crapulo-sioniste »

« Tu n’es qu’une femelle de gorille.... », « Une Black à pédés » ,«Une « pute à Juifs », « Ton destin est d’être un fantasme à vieux blanc juif pervers »… «Finalement, il ne te reste de sûr que les juifs et les pédés !...Ton destin c’est d’être une pute à juifs».

Mais le top n’a pas non plus sa langue dans sa poche : « Tu n’es qu’un porc gras... », « Une version ratée de DSK ». Ambiance.  Soral, tel qu’en lui même, hausse le ton : « Je garde tes photos sous le coude au cas où tu en racontes un peu trop… »

Peu après, Binti reçoit un menaçant message anonyme : qu’elle « oublie » Soral sinon de très gênantes photos d’elle pourraient se répandre sur la Toile. Or, peu après, vengeance ou coïncidence, le paparazzi Jean-Claude Elfassi entre à son tour dans l’arène.

Proche de l’extrême-droite juive, il combat depuis des années Dieudonné et Soral avec la même haine et le même vocabulaire crasseux qu’eux. Là, entre ricanements et insultes, il publie un « selfie » de Soral complètement nu. Pour ce dernier, aucun doute, le crime est signé

Binti a beau démentir avec force : « « J’ai demandé à tous ceux qui avaient eu cette photo de ne pas la diffuser. Je ne voulais être instrumentalisée par personne », la riposte s’enclenche. Le smartphone du top est piraté et son contenu effacé (« Mais j’avais des copies de presque tout ».

Dans la foulée, une fausse page Facebook à son nom diffuse ces fameuses photos d’elle dénudée et signale même au passage qu’elle a 33 ans et non 24...C’en est trop pour Binti qui dépose plainte contre Alain Soral et deux de ses proches.

Et c’est du lourd. Si l’affaire vient en justice et qu’il est condamné, ce sera de la prison ferme et des amendes**.  Harcèlement par texto : deux ans et 30.000 €. Autant pour le piratage de téléphone portable.

Mise en ligne de photos dénudées sur un faux compte Facebook : cinq ans et 75.000 €. Cumulables.... En attendant, Soral fulmine et dénonce, comme de juste, une «tentative de manipulation crapulo-sioniste ».

Sans répondre aux accusations, il affirme : « S’il ne s’agit pas d’incitation à la haine raciale voulue par le lobby sioniste pour casser la dynamique de « Réconciliation nationale », cette campagne y ressemble fort ! »

C’est que le mâle alpha et son pote Dieudonné viennent de fonder un parti dont l’objectif est d’unir « les vrais Français » et ceux d’origine immigrée contre... devinez qui. Une variante modernisée de l’union « rouge-brun » (extrême-gauche/extrême-droite), en fait.

Or, parmi les immigrés, il y a beaucoup de Noirs qui risquent de très mal prendre les insultes racistes envoyées à Binti.  D’où le contre-feu de Alain-petit zizi- Soral sur le lobby sioniste. Logique : elle n’est qu’une « pute à Juifs »....

http://www.streetpress.com/sujet/1416422707-soral-accuse-injures-racistes-mannequin

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1280524-une-top-model-porte-plainte-contre-alain-soral-si-les-faits-sont-averes-il-risque-gros.html


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/