Etude 2005 : Entre rupture et continuité, le choix impossible du sionisme

Jeudi 1 décembre 2005 par Nicolas Zomersztajn

 Idéologie issue de la modernité, le sionisme s’est conçu et a conçu son action en rupture avec la vie juive diasporique. Pour que les Juifs puissent affronter sereinement les défis de modernité et pour qu’ils envisagent avec dignité leur avenir aux côtés des autres nations, les théoriciens du sionisme préconisent une transformation radicale de la vie juive par la création d’un cadre politique indépendant en terre d’Israël. Les Juifs doivent rompre avec l’Exil, cette condition non naturelle et dégradante qui confine les Juifs dans la vulnérabilité, la soumission et la passivité. 

 


En dépit de la rupture radicale avec la tradition religieuse et des siècles de vie juive en diaspora qu’il préconise vivement, le sionisme saisit très tôt les problèmes qu’un tel processus peut engendrer s’il est mené à la lettre. En effet, ne ruine-t-il pas sa légitimité historique à l’égard des Juifs s’il rompt complètement avec le judaïsme et le passé juif ? Cette interrogation ne cessera d’accompagner la réflexion des théoriciens du sionisme. Ils vont préconiser la rupture avec la diaspora en se raccrochant à un passé splendide et glorieux, incarné par la Bible, qu’ils entendent faire renaître en créant en Etat où ce passé glorieux s’est réalisé : Eretz Israël (la terre d’Israël). Ils jettent donc un pont entre ce passé biblique glorieux et la renaissance nationale contemporaine en sautant par-dessus deux mille ans d’Exil. 

Pourtant, ce processus révolutionnaire de rupture ne sera jamais mené jusqu’à son aboutissement. Les dirigeants sionistes ont dû modérer leur velléité à décréter que la tradition religieuse et le mode vie diasporique ont fait leur temps. Le sionisme n’a pu se résoudre à inscrire son processus de rupture dans une certaine continuité avec la diaspora qu’il ne réussira jamais à rejeter complètement. 

Photo : Affiche de propagande de la Histadrout, décembre 1948 - "L'Organisation générale des travailleurs hébreux d'Eretz-Israël". 

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/