Communiqué du CCLJ

L’enfermement d'enfants en centres fermés est indigne d'un Etat de droit

Jeudi 1 décembre 2016 par Henri Gutman, Président du CCLJ

C’est avec consternation que le Centre communautaire laïc juif David Susskind (CCLJ) a appris que Théo Francken (N-VA), le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, envisage dans sa note de politique générale la détention en centres fermés d’enfants et de familles avec enfants ayant fait l’objet d’une mesure d’expulsion du territoire.

 

Le CCLJ condamne cette mesure indigne d’un Etat de droit démocratique. Des innocents, et à plus forte raison lorsqu’ils sont mineurs, n’ont pas leur place dans un centre de détention.

Suite à plusieurs condamnations par la Cour européenne des droits de l’Homme pour ses pratiques d’enfermement d’enfants en centres de détention administrative, la Belgique avait pourtant cessé de recourir à ce type de mesure.

Nous demandons donc au Premier ministre Charles Michel de ne pas valider la note de politique générale de son secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration et d’inviter ce dernier à rechercher des alternatives à la détention d’enfants isolés et de familles avec enfants en centres fermés pour étrangers. 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Michel Verstraete - 1/12/2016 - 17:09

    Cette proposition est indigne d'un état de droit, en particulier quand il s'agit des droits des enfants qui dépendent entièrement des adultes sensés agir avec prudence et sagesse en la matière.
    Qui est Mr. Francken pour proposer une telle énormité?

  • Par francus Schwan - 5/12/2016 - 12:05

    Je soutiens sans réserve votre condamnation de l'enfermement d'enfants.