Les cultes, la laïcité et le gouvernement consacrent la primauté de l'Etat de droit

Mercredi 17 mai 2017 par BELGA

Les représentants des cultes reconnus et de la laïcité ont souscrit mercredi à une déclaration commune avec le gouvernement fédéral où chacun reconnaît notamment la primauté de l'Etat de droit sur la loi religieuse.

Philippe Markiewicz, président du Consistoire central israélite de Belgique

A la suite des attentats du 22 mars, le Premier ministre Charles Michel (MR) et le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), ont décidé de réunir régulièrement les représentants des six cultes reconnus (Eglises catholique, anglicane, protestante, orthodoxe ainsi que l'islam et le judaïsme) et de la laïcité.

Deux réunions ont déjà eu lieu, consacrées la lutte contre le terrorisme et la radicalisme. Mardi, les différents représentants ont souhaité structurer davantage leur dialogue au travers d'une déclaration.

"Les droits de l'homme, les libertés fondamentales telles que la liberté d'expression, la liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté de conscience, l'égalité entre les hommes et les femmes, la séparation des Eglises et de l'Etat, la culture du dialogue, la primauté de l'Etat de droit sur la loi religieuse, le droit à choisir son mode de vie sont des valeurs inaltérables sur lesquelles nous ne pouvons transiger, nous devons les défendre. L'impartialité de l'Etat permet cette équidistance entre tous les cultes assurant ainsi la cohésion sociale et pacifique dans une société interculturelle comme la nôtre", dit notamment le texte.

Les représentants des cultes et de la laïcité se réuniront tous les 6 mois en compagnie du premier ministre et du ministre de la Justice.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Judith - 17/05/2017 - 15:31

    Cela permettra peut être au président du consistoire d assouvir son envie d être nommé Baron par le Roi dans un proche avenir

  • Par Dav - 18/05/2017 - 15:05

    Baron ...:-)
    Si vous regardez les images TV il court se mettre à côté du 1er Ministre.
    Mais en même temps il compare nos gouvernants à l'occupation.
    Il y a des moyens bien plus intelligent que cela de se battre pour le maintien de la sherita,
    Alors Baron peut-être, entretemps c'est un cumulard avec la présidence du Consistoire et celle de la synagogue de la rue de la Régence.
    Il voue une haine au CCLJ ne s'en cache pas d'ailleurs
    Un jour quelqu'un lui trouvera bien une casserole et là......

  • Par Nahum - 19/05/2017 - 3:42

    David
    Outre que vos propos sont nauséabondes ils sont inexacts
    Le président du consistoire n à jamais comparé le gouvernement belge à l occupant.
    Il a dit aux parlementaires que la dernière fois qu une loi fut votée contre la communauté C était par les nazis.
    Pour votre information le parlement ne gouverne pas.
    Deuxièmement si comme vous l écrivez méchamment il cumule C est que les instances des deux institutions en ont décidé ainsi pensant qu il était là personne la plus à même d occuper cette fonction.
    Enfin pourquoi vous en prendre à lui seul qui cumulé deux présidences et pas à tous les autres dirigeants communautaires qui sont dans le même cas certains occupants même 3 présidences ou plus.
    Votre diatribe contre monsieur Markiewicz est suspecte.
    Quant aux casseroles que vous mentionnez personne n en a entendu parler jusqu'à aujourd'hui et si elles avaient existees je suis certain qu un jaloux quelconque se serait déjà fait un plaisir à les mettre sur la table.
    Courage monsieur Markiewicz n écoutez pas les mauvaises langues. Les gens bien sont avec vous.
    A gitte shabbes
    Maurice