Flash-Back

La conférence de Wannsee (20 janvier 1942)

Mardi 22 janvier 2019 par Tarbout

Avec l’extension de la guerre contre l’URSS et la perspective d’un conflit mondial, la radicalisation génocidaire se précise en 1941. Il s’agit de passer du fantasme d’un monde débarrassé de ses Juifs à la réalité d’une extermination systématique.

 

Bien que la Shoah par balles menée par les Einsatzgruppen ait déjà commencé dès l’été 1941, la mise en œuvre de la Solution finale décidée au plus tard durant l’automne 1941 soulève de nombreuses questions : comment organiser le transport de millions de Juifs en période de guerre ? Comment exterminer sans susciter la réprobation ? Comment aboutir au résultat escompté (11 millions de Juifs) ?

Ayant déjà coordonné l’action des Einsatzgruppen sur le front de l’Est, Reinhard Heydrich chef de l’Office central de la sécurité du Reich (RSHA) se charge de résoudre toutes ces questions et invite le 29 novembre 1941 les responsables administratifs du Reich les plus concernés pour planifier l’organisation administrative, technique et économique de « la Solution finale à la question juive » voulue par Hitler. Pour affirmer son autorité dans cette entreprise génocidaire, il se prévaut d’un courrier qu’Hermann Goering lui a adressé le 31 juillet 1941 dans lequel le Reichsmarschall le charge de « de prendre toutes les mesures préparatoires nécessaires du point de vue organisationnel, pratique et matériel pour une solution globale de la question juive dans la sphère d'influence allemande en Europe ».

La réunion se tient à la Villa Marlier de Wannsee le 20 janvier 1942. Heydrich ouvre la conférence en rappelant aux 15 participants les pouvoirs qui lui ont été confiés par Göring et Himmler. Il se lance ensuite dans un exposé d’une heure. Suivent des questions et de commentaires, suivis par quelques conversations informelles centrées sur les méthodes de tuerie. Pour Heydrich, il s’agit surtout d’asseoir son autorité sur les différents ministères et institutions impliqués dans la politique à l’égard des Juifs.

Eichmann, chargé du procès-verbal, a révisé les minutes pour éliminer les déclarations trop explicites. « Le sujet abordé lors de la conférence de Wannsee était le meurtre, souvent exprimé à travers un langage très franc dont le ton et le vocabulaire étaient totalement éloignés du langage du droit. Le procès-verbal minimisait cette réalité, mais à des moments décisifs, il indiquait clairement que tous les Juifs d'Europe périraient d'une manière ou d'une autre », souligne Richard Evans, historien britannique spécialiste du 3e Reich.

Quelques semaines après la conférence de Wannsee, en mars 1942, les chambres à gaz de Belzec, Sobibor et Treblinka sont utilisées pour exterminer les Juifs de Pologne. C’est durant cette année 1942 que la Shoah atteint son apogée dans toute l’Europe.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/