Abattage rituel

Le CCOJB se distancie des propos excessifs et insensés du Président du Consistoire

Vendredi 21 avril 2017 par BELGA

Le Comité de coordination des Organisations juives de Belgique (CCOJB) s'est distancié des propos tenus par le président du Consistoire central israélite de Belgique jeudi au parlement wallon, dans le dossier de l'abattage rituel, tout en soutenant la position qu'il a défendue sur le fond.

 

« Le CCOJB se distancie des propos qui doivent être clarifiés ou retirés par leur auteur, au vu de leur gravité », a indiqué le CCOJB dans un communiqué.

Entendu en commission du parlement wallon sur les propositions de décret wallon visant à interdire l'abattage d'animaux sans étourdissement préalable, le président du Consistoire Philippe Markiewicz avait indigné les députés en leur enjoignant de ne pas « poser le même acte » que l'occupant nazi qui, en 1940, s'en était pris à l'abattage rituel pratiqué par les Juifs. « La dernière fois qu’on a voulu porter atteinte à l’abattage rituel, c’était en octobre 1940, sous l’occupant nazi, car ils savaient combien c’était important pour les juifs. Même si nous vivons dans une démocratie éclairée, je vous invite à ne pas poser le même acte  », a déclaré Philippe Markiewicz.

Sur le fond en revanche, le CCOJB rejoint le Consistoire. « Un pays qui interdit des rites juifs et musulmans en rendant obligatoire un dispositif électrique (l'électronarcose, NDLR) à l'efficacité aléatoire, sans se soucier des animaux ébouillantés vivants (M. Markiewicz avait évoqué jeudi la cuisson du homard, NDLR) ou des entorses législatives au principe de la minimisation de la souffrance animale pour des raisons purement économiques (élevage en batterie, etc) est un pays qui dit aux Juifs et aux Musulmans qu'ils ne sont plus les bienvenus », selon le président du CCOJB, Yohan Benizri.

A ses yeux, « l'interdiction de l'abattage rituel était autrefois justifié par un antisémitisme violent ». « Aujourd'hui, elle est justifiée par ses promoteurs par le souci du bien-être animal », a-t-il ajouté.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Marie - 21/04/2017 - 10:37

    Je ne suis pas concernée par la question de l'abattage rituel mais ce que je constate ici en lisant votre article c'est tout simplement que le CCOJB est une institution bien hypocrite qui préfère caresser le monde politique dans le sens du poil plutôt que de défendre ses corréligionnaires.

    Quant au président du consistoire juif il a bien raison de défendre sa communauté comme il le fait.

    C'est lui qui devrait présider aux destinées de l'institution représentant les juifs de Belgique et pas les couards du CCOJB

  • Par René - 21/04/2017 - 13:41

    Bravo Monsieur Philippe pour votre remarquable et justifiée intervention
    Ma femme et moi nous sentons de moins en moins bien dans ce pays qui est pourtant le nôtre.
    Est il temps de faire nos valises avant d être peut être persona non grata chez nous ?
    A gitte shabbes

  • Par Alain Willemot - 21/04/2017 - 18:12

    Monsieur Philippe Markiewicz a probablement tort sur la forme mais certainememt pas sur le fond !

  • Par René - 21/04/2017 - 21:25

    Alain
    Les juifs de cour C est fini on a assez perdu de temps
    Le président Markiewicz à eu raison d employer ses termes forts car ce sont les seuls qui marquent les esprits de nos parlementaires.
    Il est en parfaite harmonie avec ce qu il pense contrairement aux autres dirigeants communautaires qui passent leur temps à lecher les bottes des politiques en perdant ainsi le peu de dignité qu ils possédaient encore

  • Par régine - 22/04/2017 - 12:01

    Si Monsieur Markiewicz a raison sur le fond c'est le principal et il n'a pas peu de se mouiller, lui au moins pas comme les lâches dénoncés par Marie dans son post. Il a le mérite de dire les choses qui nous fachent.

    La forme n'a pas beaucoup d'importance. Et si cela ne convient pas à nos excellences, tant pis pour elles. On ne fait pas continuer à faire courbettes pour leur bon plaisir.

    Ici il montre ses qualités de leader incontestable du judaïsme belge.

    Juifs de Belgique, soutenez le président du consistoire qui en a grandement besoin devant les propos irresponsables du CCO je ne sais quoi.

    Merci Monsieur d'être là.

  • Par Stella Anvers - 22/04/2017 - 14:03

    Ik ben een schande dat dergelijke verschillen tussen communautaire instellingen zo zijn gepubliceerd over de sociale netwerken. Het is niet in Vlaanderen waar deze feiten zich hebben voorgedaan.

  • Par Yéh'ezkel Ben A... - 22/04/2017 - 22:31

    SOUTIEN A MONSIEUR PHILIPPE MARKIEWICZ, PRESIDENT DU CONSISTOIRE CENTRAL ISRAELITE DE BELGIQUE :




    http://www.europe-israel.org/2017/04/soutien-a-monsieur-philippe-markiewicz-honnete-iago-honnetes-defraigne-cie/


  • Par Patrick - 23/04/2017 - 15:14

    Ainsi donc, le CCOJB, alors qu'il est d'accord sur le fond avec le Président du Consistoire, estime devoir se distancier pour une question de forme.

    Voilà une belle façon de rendre toute parole juive inaudible en ce pays !

    En quoi rappeler un fait historique, à savoir que la dernière fois où la shrita a été interdite, ce fût l'oeuvre des nazis, est-ce insensé ?

    Quant à considérer que ce qui motive les édiles politiques, c'est le bien-être animal, c'est très peu probable, sauf à considérer ces édiles politiques comme des poules sans tête...

    En effet, si l'on veut vraiment le bien-être animal, comment accepter le principe même de l’abattoir et de l'abattage ? Tous végétariens, voilà la seule réponse honnête au bien-être animal.

    Il faut également interdire les œufs obtenus par des poules en batterie. D'ailleurs l'existence de poules élevées uniquement pour leurs œufs sous entend que l'on élimine les futurs coqs. Quelle horreur pour les tenants du bien-être animal !

    Bref il est hautement probable, contrairement à ce qu'affirme le CCOJB, que ce qui préside à l'interdiction de la shrita, ce n'est pas le bien-être animal.

  • Par René - 23/04/2017 - 18:25

    Le président Benizri doit mesurer les conséquences de sa prise de position et des réactions reprises sur ce site qui est le seul qui soit crédible dans la communauté juive.
    Il ne lui reste qu une seule décision à prendre : démissionner lui et tout le conseil d'administration.
    Les dégâts sont déjà suffisamment importants.
    Il faut urgemment convoquer de nouvelles élections en vue de désigner un nouveau président ou même mieux une présidente.

  • Par richard - 25/04/2017 - 8:40

    J'ai beaucoup de doutes sur l'honnêteté et la spontanéité des différents messages repris ici qui tous soutiennent le président du consistoire dont je me demande s'il n'a pas encouragé ceux ci.Comment expliquer cette condamnation quasi unanime de l'intervention d'un homme aussi bon que monsieur Benizri ?S'il doit en rester un pour le défendre lui et son conseil d'administration je serai celui là car sans le CCOJB je ne serais rien aujourd'hui.Mon fils a été aidé par cette institution dans des moments difficiles de sa vie (il y a presque 25 ans il est vrai) et je lui en suis reconnaissant.

  • Par Rudi - 28/04/2017 - 14:56

    Quel silence du CCJOB et du CCLJ sur les multiples dérapages pendant la séance? Heureusement qu'il y a Christian Laporte et le Forum qui remettent les pendules à l'heure.

    http://antisemitism-europe.blogspot.be/2017/04/belgium-lawmaker-says-israel-is-country.html