Israël - Syrie

Opération ‘Bon voisin’ : une aide humanitaire massive d’Israël à la Syrie

Jeudi 20 juillet 2017 par Judah Ari Gross - The Times of Israel (Extraits)

Tsahal construit des cliniques en Syrie et soigne des enfants malades en Israël ; des centaines de tonnes de nourriture, de médicaments et de carburant envoyés pour lutter contre la souffrance dans les villes frontalières, ravagées par la guerre. 

Une soldate israélienne donne le biberon à un bébé syrien en Israël, dans le cadre de l'opération Bon voisin d'aide humanitaire aux Syriens touchés par la guerre civile. (Crédit : unité des porte-paroles de Tsahal)

Mercredi, l’armée israélienne a dévoilé l’ampleur de son aide humanitaire en Syrie, qui s’est largement développée au cours de l’année dernière pour inclure le traitement d’enfants malades chroniquement qui n’ont pas accès à des hôpitaux, la construction de cliniques en Syrie et l’approvisionnement de tonnes de nourriture, de médicaments et de vêtements dans des villages ravagés par la guerre de l’autre côté de la frontière.

Depuis que la Syrie a plongé dans une guerre civile brutale entraînant la mort de centaines de milliers de personnes et des millions de réfugiés, Israël a lutté pour traiter le désastre humanitaire qui a lieu de l’autre côté de la frontière, un dilemme rendu encore plus complexe par le fait qu’Israël et la Syrie sont encore officiellement en guerre.

Israël a répondu, au départ, en fournissant des traitements médicaux aux Syriens blessés par la guerre, traitant plus de 3 000 personnes dans des hôpitaux de terrain à la frontière et dans des hôpitaux publics, la plupart dans le nord d’Israël, depuis 2013.

Pourtant, mercredi, l’armée a révélé que depuis juin 2016, elle travaillait en toute discrétion sur l’Opération Bon voisin, une opération d’aide humanitaire massive et complexe visant à sauver de la famine des milliers de Syriens qui vivent le long de la frontière, et à fournir des traitements médicaux de base à ceux qui n’y ont pas accès en Syrie à cause de la guerre.

Depuis que l’opération a été lancée, plus de 600 enfants syriens, accompagnés par leurs mères, sont venus en Israël pour être soignés. Des centaines de tonnes de nourriture, d’équipements médicaux et de vêtements ont également été envoyés de l’autre côté de la frontière en Syrie, après avoir retiré les étiquettes en hébreu des entreprises israéliennes.

L’armée israélienne aide actuellement à la construction de deux cliniques en Syrie, qui seront dirigées par des locaux et des employés d’ONG. Cela inclut la coordination logistique, l’envoi de matériaux de construction et d’équipements médicaux, selon l’armée.

Ces cliniques doivent aider 80 000 Syriens vivant dans la zone de la ville syrienne de Quneitra, juste de l’autre côté de la frontière.

Une autre clinique est également construite en Israël. Construite comme un avant-poste de l’armée qui porte actuellement le nom, pas très original, d’Avant-Poste 116, elle sera gardée par l’armée et le personnel présent sera entièrement composé d’employés d’ONG. Elle fonctionnera uniquement en journée et aura pour objectif de traiter des Syriens souffrant de blessures moins graves.

Dans le cadre de l’opération, l’armée a également augmenté la quantité d’aide humanitaire qu’elle transfert en Syrie, et dans certains cas de manière importante.

Selon les chiffres de l’armée, la quantité de nourriture envoyée en Syrie a été multipliée par dix l’année dernière, passant de quelque dizaines de tonnes entre 2013 et 2016 à 360 tonnes de 2016 à 2017 uniquement.

La quantité de vêtements, de produits pour bébés, d’équipement médicaux, de carburant et de générateurs transférée aux Syriens a aussi fortement augmenté sur cette période.

Même si les officiers impliqués dans l’opération ont souligné qu’il n’y a pas de famine de masse à la frontière, ils ont déclaré qu’il existait des pénuries de nourriture, ce qui conduit à une augmentation des prix du pain et d’autres produits de première nécessité.

Israël envoie de centaines de tonnes de farine, d’huile, de sucre, de sel, de haricots en conserves et de produits de base. Il a également envoyé 12 000 unités de produits pour bébés et 1 800 paquets de couches.

Parmi les éléments qu’Israël a considéré comme approprié d’envoyer, on trouvait huit voitures et six mules, ont déclaré les militaires.

Selon les militaires, la plupart de cette aide humanitaire a été donnée par des ONG, mais une partie a aussi été directement fournie par le gouvernement israélien.

Un officier expérimenté de la Brigade du Nord, qui a souhaité rester anonyme, n’a pas voulu fournir de chiffre précis sur le coût de cette opération pour l’armée, mais a indiqué qu’il était « énorme ».

Lire la suite sur : http://fr.timesofisrael.com/operation-bon-voisin-laide-humanitaire-massi...


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Nahum - 22/07/2017 - 8:47

    La Syrie est en guerre avec Israël
    Alors je ne comprends pas pourquoi cette aide
    Que cet argent serve plutôt à aider les israéliens défavorisés
    Il fait être bon d accord mais con non

  • Par willywolsztajn - 22/07/2017 - 13:49

    Comme vous ne l'ignorez pas, la zone frontalière syrienne avec Israël se trouve actuellement en proie au chaos et à la violence. Régulièrement des obus égarés atterrissent en Israël. Au-delà de son caractère éminemment humanitaire auprès des populations syriennes riveraines, cette opération de "soft power" ne peut que contribuer à réduire les tensions locales. Mais, pour en connaître davantage sur ses mobiles, je vous suggère d'écrire directement à l'état-major de Tsahal. Je suis persuadé qu'il pourra éclairer votre lanterne.

  • Par Nahum - 22/07/2017 - 14:52

    Monsieur Willy
    Je suis votre conseil et viens d envoyer un mail au service informations de l armée israélienne dont j ai trouvé l adresse sur leur site.
    Des que je recevrai une réponse je la partagerai avec les lecteurs de ce site.
    Merci pour votre suggestion à laquelle je n avais pas songé
    Cordialement
    Nahum

  • Par Doppée Michèle-Anne - 25/07/2017 - 12:52

    j'apprécie beaucoup , les écritures disent clairement d'aider son prochain mais son prochain n'est pas spécialement ses amis mais surtout ses ennemis , c'est en sauvant ceux que l'on ne connait pas et qui ne peuvent nous le rendre qu'ils seront heureux et nous également,. c'est ainsi que la paix continuera dans le temps.

  • Par Louys - 25/07/2017 - 18:06

    Je suis juive et fière de l'être et j'adore Israël je souhaite que la Paix se réalise en Israël
    Je suis totalement déçue des médias des journalistes de l'Europe et du monde entier qui ne disent pas la vérité sur Israël. L'armée israélienne qui sauve des vies dans beaucoup de Pays en guerre et tellement d'autres choses comme la médecine la technologie ...c'est honteux et inadmissible
    Voilà pourquoi je suis fière d'Israel