The Voice Belgique 2018

Yasha Deleeuw, un talent qui promet

Mercredi 10 janvier 2018 par Géraldine Kamps

« Une personnalité forte, certainement la plus forte de la soirée, qui, on en est sûr, marquera cette saison », les mots sont sortis tout droit de Ciné Télé Revue, après l’excellente prestation de Yasha Deleeuw ce mardi 9 janvier 2018 dans « The Voice », l’émission phare de la RTBF. Rencontre avec ce vrai talent, à l’enthousiasme débordant et la joie de vivre contagieuse.

Yasha Deleeuw

Sur le même sujet

    « Le chant, pour moi, c’est une passion, je ne veux pas en faire forcément mon métier », nous confiait ce matin entre deux rendez-vous et trois appels Yasha Deleeuw, 18 ans, visiblement encore ému des effets de son passage à The Voice. « Trop fier de toi », « Chapeau bas Yasha », « Une sacrée signature vocale », et même « Une star saint-gilloise est née ce soir ! », il faut reconnaitre que les compliments pleuvaient hier après son interprétation jazzy très réussie de « Je ne veux pas travailler » de Pink Martini. C’est d’ailleurs tout l’inverse que ce jeune garçon a décidé de faire, en suivant plus sérieusement depuis cinq ans des cours particuliers de chant, en plus de ses études de cuisine à l’école Sainte Bernadette d’Auderghem.

    Touché par le virus de la chanson depuis l’âge de 10 ans, en même temps que celui de la JJL, dont il est resté un inconditionnel, Yasha avait déjà tenté sa chance à « The Voice » lors de la saison précédente, sans passer malheureusement le cap des premières sélections. Bien lui en a pris de réessayer un an plus tard, avec un peu plus d’expérience -notamment une participation au Festival Classissimo au Théâtre royal du Parc à l’été 2016- et un succès incontestable.

    « Ma participation à The Voice est un gros défi que je me lance, parce que je manque vraiment de confiance en moi », admet-il. « Le fait d’être entouré par famille et d’être encouragé par tant de monde me rassure énormément ».

    Après la première sélection qui s’est déroulée en octobre, basée sur un enregistrement qu’il avait envoyé à la RTBF, Yasha Deleeuw a passé brillamment le casting de Liège. Ils n’étaient plus que 90 candidats âgés de 16 à 40 ans à être retenus pour les épreuves tant attendues du « Blind » (entendez une prestation télévisée devant un public, en espérant qu’un fauteuil au minimum sur les quatre jurés présents se retourne), qui avait lieu ce mardi soir. Parmi les trois coachs qui se sont retournés pour mieux apprécier son talent, Yasha a décidé de choisir Matthew Irons, chanteur-guitariste du groupe Puggy, qui l’aidera à progresser tout au long de son aventure et grâce à qui il espère aller le plus loin possible. « J’étais hyper stressé pendant mon passage sur scène, et en même temps, je réalise mon rêve », souligne-t-il. « Je suis du genre à refuser certaines choses, sans même avoir essayé, par peur de ne pas y arriver. Ici, je veux surmonter mes peurs et dépasser mes limites ».

    Sans savoir s’il deviendra un jour grand chef, logopède… ou même chanteur -« je suis encore jeune et j’ai plein d’idées », affirme-t-il avec raison-, Yasha Deleeuw passera bientôt la prochaine épreuve, celle des « duels », confronté sur un même titre à un(e) autre candidat(e), en espérant qu’il tombe sur de la variété française, son dada. A l’école Sainte Bernadette, l’enthousiasme de ce matin risque, lui, de durer. « Je suis attendu au diner de rentrée, où on m’a demandé de venir chanter », souriait Yasha, obligé de nous quitter.

    Concerts, interviews, les propositions semblent déjà nombreuses pour celui qui ne pouvait pas y croire il y a quelques mois encore en apprenant sa sélection, et dont la première prestation télé semble avoir convaincu le plus grand nombre. « Yasha, on vote pour toi ! », clamait une de ses fans hier sur sa page Facebook. Le CCLJ se joint à ses amis et à sa famille pour lui souhaiter plein de succès et tout ce qu’il attend de cette aventure. Longue route à toi Yasha !

    Pour revoir la prestation de Yasha (The Voice, 9/1/18)

    Retrouvez Yasha Deleeuw dans notre émission de ce jeudi 11 janvier 2018, de 18h30 à 19h30 sur le 90.2FM (Radio Judaïca)


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par MIri - 12/01/2018 - 4:26

      Bravo à ce jeune de la Jjl.
      La Jjl ne gagne peut être pas le lag baomer mais ici elle donne une sacrée leçon de vie aux hargneux de l'hanoar ou de l'hashomer

    • Par Carole - 13/01/2018 - 7:29

      Bon Dieu qu est ce que ce garçon est timide.
      Dommage parce qu il est plein de talent.