Généalogie

De quoi un nom est-il le Juif ?

Jeudi 23 janvier 2014 par Ouri Wesoly

Jusqu’au XVIIIème siècle, les Juifs ashkénazes n’avaient pas de nom de famille. Pourquoi et comment ils en acquirent un, voilà ce qui est raconté ici*. Et si le vôtre ne s’y trouve pas, pas de panique : dans cette histoire-ci, tous les appelés sont aussi des élus.

Joseph II, les Juifs ne lui disaient pas merci

On ne va pas se mentir : tout est la faute des Autrichiens. Et surtout de leur empereur Joseph II  (1741-1790). Un maniaque des réformes, celui-là : en moins de 10 ans, il promulgua pas moins de 6.000 décrets et 11000 lois, bonnes ou mauvaises, ce n’est pas la question.

L’une d’entre elles fut d’obliger les Juifs à prendre un nom de famille, surtout afin d’aider ses bureaucrates à mieux les taxer. Le progrès, qu’il disait. Une idée trop bonne pour ne pas se répandre dans les pays voisins, Russie comprise. Et en quelques décennies, tout fut accompli.  

Non sans que, de leur côté, les Juifs, vous les connaissez, aient protesté avec force : quoi, des noms ? On en a des noms. C’est juste qu’ils changent à chaque génération. Par exemple, supposons que Moïshé ben Mendel (Moïse fils de Mendel) aie un fils avec Sarah bat Rivka (Sarah fille de Rebecca).

Et bien, ce petit Shmuel (Samuel), que Dieu le bénisse, s’appellera Shmuel ben Moïshé et où est le problème, je vous le demande ? Mais qui a jamais gagné une guerre contre les bureaucrates ? Et donc, les Juifs du yiddishland ont dû se choisir un nom.  Oui, mais lequel ?
 

Les plus classiques ont gardé l’idée « fils de » : « son », sohn », «wich » ou « witz ». Et donc devinrent les simples « Mendelssohn », « Abramson » (ou « Avromovitch ») ou les plus compliqués « Manishewitz » (fils de Menashé), « Itskowitz » (fils d’Itzhak).

Certains, plus féministes, se sont rattachés au nom d’une femme de la famille : « Gittelman » (mari de Gitl) « Edelman » ou encore « Chaiken » (fils de Chaikeh).  Bon nombre d’autres ont fait un autre choix : être rattaché à un lieu.

Il y en a de faciles : Berliner, Berlinsky, Minsky, Warshauer/Warshavsky (Varsovie), Wiener (Vienne). D’autres où il faut connaître la géographie de la région : les Horowitz, Hurwitz, Gurevitch viennent de Horovice (Tchéquie), les Brandeis de Breslau (aujourd’hui Wroc?aw en Pologne) etc.

D’aucuns ont fait de leur nom une carte de visite professionnelle : Baker (ou  Boker), boulanger; Fleischer, Fleishman, boucher, Drucker, imprimeur; Einstein, maçon; Feinstein,  bijoutier ; Fischer - pêcheur ; Kovalsky, forgeron ; Schnitzer, sculpteur.

Dans le même ordre d’idée, il y a aussi les commerçants : Garfinkel, négociant en diamants ; Waldman, marchand de bois ; Salzman, de sel ; Tabachnik, de tabac, Wollman, de laine ; Zucker / Zuckerman, de sucre.

Et comment oublier un des métiers favoris des Juifs : tailleur (si tu dois fuir, tu n’as que tes aiguilles à prendre…) ?  Kravitz, Portnoy, Schneider : tailleur; Nadelman : l’homme à l’aiguille ; Sherman, celui aux ciseaux ; Presser, Pressman : le repasseur…

Autres métiers : ceux reliés à la religion : Cantor (chanteur) ; Federman, Schreiber (scribe) Klopman (celui qui appelle à la prière en tapant sur les volets ; Lehrer, Malamud (enseignant); Rabinowitz (fils de rabbin) ; Schechter, Schachter - abatteur rituel, etc.

A quoi s’ajoutent naturellement les noms liés à la Bible ou au Talmud. Très courues, les variantes de Cohen: Cohn, Kohn, Kahan, Kahn, Kaplan… Et celles de Levi (désignant tous deux des prêtres du Temple de Jérusalem) : Levy, Levine, Lewinsky…

Plus ceux liés à des personnages bibliques comme Isaacs, Isaacson, Eisner (Isaac) Jacobs, Jacobson, Jacoby (Jacob), Aronson, Aronoff (Aaron),  Idelsohn, Udell, Yudelson (Judah) plus des variantes des Rois David et Salomon.

Féministe, le Juif est aussi parfois écologiste. A preuve, il adopte volontiers un nom d’animal : Beerman, Berkowitz : ours; Adler : aigle;  Einhorn : licorne; Falk, Sokolovksy : faucon;  Karp : carpe; Strauss : autruche ; Wachtel : caille.

Ou encore, ceux basés sur les racines yiddish « Lieb » (lion») : Leibowitz, Lefkowitz ou « Hirsch » (cerf) : Hirschfeld, Hirschbein, Hershkowitz (fils de Hirsch). Sans oublier  « Wolf » (loup) : Wolfson, Volkovich etc.

D’aucuns, influencé peut être par le romantisme à la mode à l’époque, ont pris des noms associés à la nature, surtout les arbres : Applebaum - pommier ; Birnbaum - poirier ; Kirshenbaum - cerisier ; Mandelbaum - amandier ; Teitelbaum - palmier.

Bien qu’il n’ait pas été juif –et qu’il soit né le siècle suivant- Léopold Ritter von Sacher-Masoch (1836-1895) a d’évidence influencé certains de nos aïeux qui ont conservé des surnoms péjoratifs : Grob, rugueux ; Gruber, vulgaire ;  Billig, pas cher…

Enfin, pour conclure en beauté, les noms reprenant une qualité de celui qui le porte : Erlich : honnête, Frum : pieux ; Gottlieb : aimant Dieu, Gutman : bon, Grossman : grand, Reichman : riche, Stark : fort. Et, bien sûr, l’incontournable Wesoly : joyeux…. « Car par le nom connaît-on l’homme » (Chrestien de Troyes)

*http://www.businessinsider.com/origins-of-popular-jewish-surnames-2014-1

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Etienne - 26/01/2014 - 21:00

    Intéressant, cher Joyeux - et c'est là sans doute que Walt Disney a puisé l'inspiration pour un de ses plus célèbre dessin animé.
    Joseph II mérite donc bien son surnom de "roi sacristain" qui lui colle aux épaules en raison de son zèle administratif universel.
    D'autres noms n'apparaissent pas dans votre liste. J'ai lu ou entendu quelque part que certains noms prestigieux de la haute noblesse autrichienne, Wittgenstein, Rozenberg, Rozenfeld etc, avaient été mis en vente par Bismack, au prix le plus fort cela va de soi, à côté de de noms plus communs et moins chers quand il voulut à son tour estampiller d'état civil les Juifs de ses Etats. Cette action commerciale aurait été entreprise dans le but de ramasser un peu blé pour le Trésor en comptant sur la l'humaine vanité et, effet secondaire non négligeable, faire chi(...)r l'aristocrate autrichien qui découvrait que son fourreur portait le même nom que lui.
    Cette histoire est-elle authentique ou fait-elle partie des légendes urbaines qui enjolivent Clio mais abusent le lecteur?

    Une autre histoire d'état civil. Les Hollandais ne connaissaient pas l'usage de la carte d'identité et du "Tweede naam" spécifique avant qu'être envahis par Napoléon qui leur imposa les deux. Obligés de se pourvoir de ce "nom de famille" sur cette pièce officielle, certains choisirent patriotiquement un "tweede naam" grotesque afin de tourner en ridicule les exigences bureaucratiques françaises. Par ex: "Naaktinde wei" (tout nu dans la prairie) etc. Les Français vaincus, les cartes d'identité furent aussitôt brûlées et oubliées. Mais les noms restèrent...

  • Par Thierry - 28/01/2014 - 18:24

    Pas d'autruche, Strauss signifie aussi bouquet !

    Le bestiaire ne relève pas tant de la fantaisie que des animaux symbolisant les tribus d'Israël.
    Ainsi le cerf correspond à Nephtali, le lion à Juda, l'ours à Issachar, le loup à Benjamin etc.
    Avant la fixation des noms de famille, on voit les mêmes personnes désignées indifféremment par l'un ou l'autre selon la langue du texte, par exemple quelqu'un nommé Hirtzel dans un texte d'état-civil signera en hébreu Neftali.

    Quant aux surnoms péjoratifs, plutôt que le masochisme des porteurs, ils sont plutôt dûs à la malveillance du fonctionnaire chargé d'enregistrer les noms !

  • Par emmanuel hollander - 28/01/2014 - 21:07


    "Jadore !" comme s'exclament les ados.
    Ouri, vous parvenez à être intéressant et à faire sourire (parfois rire) .C'est rare. Merci.

  • Par Elie Vamos - 28/01/2014 - 21:50

    question : j'ai entendu parfois une interprétation quelque peu différente quant au choix des noms. A savoir que c'était parfois les bureaucrates qui devant l'indécision des intéressés faisait le choix, entre autre pour ridiculiser l'individu. D'ou des noms d'animaux parfois peu flatteurs. xample : "gansel"

    Cette interprétation est-elle fidèle ?

    merci de m'éclairer

  • Par Poliakoff - 10/06/2014 - 13:25


    Votre "interprétation", est exacte, les fonctionnaires, surtout dans certains pays, "adoraient" les juifs.....

  • Par ayad - 1/02/2014 - 13:38

    ayad de quoi mon et il juif

  • Par Thom - 1/02/2014 - 23:36

    Bravo pour ce texte très érudit!
    Personnellement, je voyais dans le "nom" quelque chose de moins artificiel, de moins anecdotique.
    Pour moi, le nom (de famille) n'appartient pas à un individu, mais à sa "lignée". Le patronyme cristallise tout ce qui constitue son idiotisme, ce par quoi l'individu qui le porte est identifié et distingué : Ce sont souvent des actions mythiques (bravoure, violence, sagesse,... ), actions qui ont été nécessaires pour asseoir la pérennité d'une Tribu, d'un Clan, et dont l'histoire (le "roman familial" de Freud) est matérialisé par un totem, un blason, ou un arrangement de lignes colorées sur une étoffe (kilt...).
    Personnellement, cette conception du nom m'a semblé juste quand, en Isr.aël, des étudiants m'ont parlé du "poids" de leur nom, (indissociable de leur destinée), des cauchemars remplis de peurs archaïques, ou plus simplement de leur questionnement sur l'opportunité de changer de nom.
    Mais, tout compte fait, pour un j.uif, c'est quoi un nom?
    Merci

  • Par Henri - 3/02/2014 - 16:53

    Tout cela n'explique pas les noms tels que Zilberstein, Goldberg, Grunwald. Et bien c'est simplement dû a ce que Joseph IIavait recommandé a ses fonctionnaires, en cas de difficultés à trouver un nom de leur choisir par defaut, un nom en combinant une liste de couleurs ou teintes et une autre liste de mots géographiques.. Ceci est totalement propre aux noms juifs... car finalement les nom de lieu (sans couleur) par exemple van Hasselt ou Dupont, les professions: Timmerman, Couture, les filiations: Janssens (Janszoon) sont caractéristiques de bien des noms en general et pas propre au judaisme. Tandis que Goldstein, Weissberg, Grunblatt, etc....

  • Par BOAZ - 4/02/2014 - 12:37

    Un peu ashkenazo centré, vous ne trouvez pas Ouri ?

    Je pourrais vous citer

    Noms de métiers : Berdugo ( boucher-nombreuses familles tangéroises) Laskar ( soldat, mercenaire-origine algérienne)
    Noms toponymiques : Toledano, Narboni, Grana ( génois)

  • Par owesoly - 4/02/2014 - 20:12

    <p>
    Compl&egrave;tement ashk&eacute;naze, en fait, Boaz, comme indiqu&eacute; en d&eacute;but d&#39;article. Non par ostracisme mais faute de renseignements. Si vous (ou un autre internaute) en avez assez pour &eacute;ccrire un article, je suis preneur</p>

  • Par glattauer - 13/08/2015 - 14:41

    Bonjour,
    Pourriez-vous m'indiquer un site ou une adresse où je pourrais trouver la Ville d'Allemagne d'où sont originaires mes ancêtres ?
    Annie Glattauer

  • Par owesoly - 13/08/2015 - 18:06

    Désolé, Annie, mes connaissances ne vont pas jusque là . Essayez de googler "généalogie juive" peut être?

  • Par kadosch - 25/10/2015 - 16:38

    né au Maroc à El Djadida (Mazagan) en 1921: Lyautey y avait déjà installé des services municipaux. Mon père Elie Cadosch m'y a déclaré: l'employé a marqué Kadosch, que j'ai découvert 16 ans plus tard quand j'ai passé le bac. Lui-même, né à Larache (prononcez: Laratché en espagnol) a changé son nom Cadoche en Cadosch pour qu'il ne soit pas prononcé Cadotché. Le s était de trop, ou alors le c : tout le monde écrit mon nom: Kadosh, sauf moi par obligation et quelques érudits qui écrivent: kadoch. Ne m'en demandez pas plus.

  • Par balkowski - 9/01/2016 - 16:30

    à la recherche de mes origines polonaises ...?
    nom que l'on trouve à Kutno 1808-1942

  • Par esman - 16/06/2016 - 22:22

    Lituanie ?

  • Par vass - 22/06/2016 - 19:04

    J aimerais savoir si mon nom est D origine juive.
    Les Vass sont installés en Hongrie depuis 1850.
    Avant aucune trace D eux en Hongrie.

  • Par Novak - 25/07/2016 - 21:54

    Beaucoup de Novak sont morts en camps de concentrations d'après la liste vue à Yad Vashem. Mais je n'en connais pas la signification. Pour certains c'est un dérivé de Noah pour d'autres de novi, nova, celui qui est nouveau, qui vient d'arriver dans un lieu. Pouvez-vous me donner une piste, une information supplémentaire? Kol touv.

  • Par Lutcher - 19/09/2016 - 14:13

    Merci de me donner l'origine de ce nom

  • Par Wiot - 27/11/2016 - 22:28

    Nom de famille de ma mère wiot y sont de Belgique je me demande leurs origines

  • Par Davidts - 16/06/2017 - 11:22

    Bonjour :) Je ne connais ps mon papa et n'ai de lui que son nom "Davidts" j'aimerais savoir si c'est d'origine juive et si OUI de quelle partie du monde ?
    MERCI d'avance :)

  • Par Emmanuel Blieck - 18/06/2017 - 15:48

    Intéressant, je découvre chaque jour un peu plus de mes racines. Je constate que mon nom de famille Blieck est effectivement relié au nom Billig. Confirmé également par Alexander Beider. Mais... sur la base de la tradition juive, il faut reconnaître que la valeur d'un nom de famille ne vaut 'pas cher' non plus.

    http://stevemorse.org/phonetics/beider.php?name=blieck&rawname=blieck&language=auto&archive=dgjs&archive=djsg&archive=djskp&archive=djsre#