Fanfaronnades

Pourquoi nous, les Ashkénazes, sommes les meilleurs et les plus intelligents

Jeudi 8 septembre 2011 par Ouri Wesoly

Attention : article énervant. Le genre de texte à se fâcher avec nos frères sépharades et nos amis européens, sans même parler du reste du monde. Mais si ça nous fait du bien, à nous ? D’ailleurs, tout est exact. Et en plus, c’est amusant. Non ? 

Massacre de Juifs durant la 1ère Croisade. Cela fait cher, le point de QI

Terriblement prétentieux, vraiment arrogant, vaguement raciste, comme  titre. Oui, on sait. Et tout ce qui suit est également politiquement incorrect. On ne vante pas la supériorité d’un groupe ethnique ou d’un peuple.

D’ailleurs, qu’est-ce que cela veut dire « les Ashkénazes* sont plus intelligents que les autres » ? Qu’il n’y a pas d’imbéciles parmi nous ? Allons donc, il suffit de voir votre voisin, celui qui n’a pas la même opinion que vous sur M. Netanyahou.

Oui mais, globalement… Alors là, attention : racisme, race supérieure, peuple élu… Vous cherchez à provoquer un pogrome ou quoi ? Oui, mais si c’est vrai ? Qui prétend cela, d’abord ? Rien de moins qu’un essai universitaire** rédigé par quatre bio-éthiciens renommés et qui, d’après leurs noms, ne sont même pas tous juifs. Ah !

Et que dit donc cet ouvrage « De la chance au choix : génétique et justice » ? Eh bien, entre autres, que les Ashkénazes ont un quotient intellectuel (QI) supérieur à la moyenne du reste de l’humanité. Tel quel.

Ce qui est au demeurant vérifiable par l’histoire récente. Par exemple, dans tous les pays d’Europe centrale où existaient des communautés juives avant la Seconde Guerre mondiale, les Ashkénazes étaient surreprésentés parmi les élites.

On ne va pas s’attarder pour ne pas accroître l’humiliation générale, un seul chiffre suffira : bien que nous ne représentions que 0,27% de la population mondiale, nous trustons quand même près de 30% des Prix Nobel…

Et par quoi se manifeste cette supériorité ? Selon les tests scientifiques, par des performances dans les domaines mathématiques, scientifiques et logiques (et, bien sûr, journalistiques. NDLR). Par contre, nous sommes médiocres dans les épreuves de repérage dans l’espace.

Et, bien que cela n’ait pas été démontré scientifiquement, on peut aussi s’avancer à dire que les Ashkénazes sont limite nuls dans des sports comme le lancer de fléchettes, le crachage de noyaux ou les championnats d’absorption de bière.

Le pourquoi du comment

Maintenant, la question à 1.000 € : pourquoi les Ashkénazes sont-ils si bien ? Les facteurs sont bien sûr multiples, mais la plupart d’entre eux tiennent à un processus de sélection de certaines qualités.

En fait, depuis le début du Moyen Age, les Juifs vivant dans  l’Europe chrétienne étaient cantonnés aux métiers du commerce ou de la banque. Et donc, empêchés de développer la force physique nécessaire pour pousser la charrue, ils se sont rabattus sur le calcul.

Expulsés de pays en pays, ils sont devenus polyglottes. Isolés dans des ghettos, ils ont accru leur amour de l’étude. Vivant dans un présent misérable, ils ont cultivé la transmission de leur passé glorieux et l’espérance en un futur meilleur.

Ajoutez-y la valorisation systématique de l’éducation, un penchant avéré pour la discussion, l’étude de la musique et quelques autres bricoles, comme la passion des échecs, et vous obtenez des gens dont le totem est « Ashkénaze futé ».

Dit autrement, plus on est persécuté, plus on devient intelligent. Et, ça, c’est tout de même triste. En plus, c’est cher payé, le point de QI, non ? Est-ce qu’à partir de maintenant, on  ne pourrait pas être un peu plus plus bêtes et un rien plus heureux, comme tout le monde ?  

**Pour nos lecteurs non juifs, en simplifiant avec outrance : les Ashkénazes sont les Juifs d’Europe occidentale, centrale et orientale. Et les Sépharades sont les Juifs de l’Europe du sud, du pourtour de la Méditerranée, du Moyen Orient etc.

**A. Buchanan, D. W. Brock, N. Daniels, D. Wikler : « From Chance to Choice: Genetics & Justice » Cambridge University (2000)

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Etienne Bodson - 8/09/2011 - 16:49

    Ce classement, pour amusant qu'il en soit, ne vaut que pour les temps récents. Au 17ième siècle, les séfarades tenaient le haut du pavé en Europe. Par exemple, les Juifs hollandais de cet époque, séfarades comme il se doit, avaient été contraints de recourir au service d'un rabbin ashkénaze (on ne choisit pas toujours le petit personnel comme on voudrait, ma bonne dame). Désespérant de civiliser l'apôtre, ils le gardaient strictement cantonné dans des lieux où le gaillard ne risquait pas de faire tâche.

    Au 19iéme siècle encore, les Juifs français, d'origine séfarade (du moins ceux de la bonne société) regardaient le Juif allemand avec l'estime d'un Coluche pour un Belge. A leurs yeux, tous ces Juifs de l'Est étaient des sauvages mal dégrossis.

    Méfiez-vous, maîtres du jour. Dans l'ombre le séfarade prépare sa revanche. Qui sait? Demain un nouveau Spinoza se dressera et remettra les pendules et vos lunettes à l'heure!

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:48

    <p>
    Vous avez raison, Etienne, et ceux qui ont vu le merveilleux film &quot;<strong><em>Le Jardin des Finzi-Contini</em></strong>&quot; de Vittorio de Sica (1970) se souviennent des tr&egrave;s raffin&eacute;s aristocrates s&eacute;pharades dont il raconte l&#39;histoire. Il me semble ausis, de m&eacute;moire, que le h&eacute;ros -ashk&eacute;naze - du &quot;Roi des Schnorrers&quot;&nbsp; (&quot;mendiants&quot; en yiddish) d&#39;Isra&euml;l Zangwill mendie aupr&egrave;s de l&#39;&eacute;lite s&eacute;pharade de Londres.&nbsp;</p>
    <p>
    De toutes fa&ccedil;ons, ni les S&eacute;pharades ni personnes d&#39;autre n&#39;ont besoin d&#39;&ecirc;tre d&eacute;fendus ici: j&#39;ai estim&eacute; que ce sujet pouvait donner mati&egrave;re &agrave; un article amusant, qui nous change un peu de la morosit&eacute; de l&#39;actualit&eacute;.&nbsp; Pour le reste, je ne crois pas aux QI, -m&ecirc;me si je suis &agrave; 148- aux classements qu&#39;on en tire, et encore moins aux g&eacute;n&eacute;ralit&eacute;s sur les groupes humains</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par owesoly - 8/09/2011 - 18:23

    <p>
    Vous avez raison, Etienne, et ceux qui ont vu le merveilleux film &quot;<strong><em>Le Jardin des Finzi-Contini</em></strong>&quot; de Vittorio de Sica (1970) se souviennent des tr&egrave;s raffin&eacute;s aristocrates s&eacute;pharades dont il raconte l&#39;histoire. Il me semble ausis, de m&eacute;moire, que le h&eacute;ros -ashk&eacute;naze - du &quot;Roi des Schnorrers&quot;&nbsp; (&quot;mendiants&quot; en yiddish) d&#39;Isra&euml;l Zangwill mendie aupr&egrave;s de l&#39;&eacute;lite s&eacute;pharade de Londres.&nbsp;</p>
    <p>
    De toutes fa&ccedil;ons, ni les S&eacute;pharades ni personnes d&#39;autre n&#39;ont besoin d&#39;&ecirc;tre d&eacute;fendus ici: j&#39;ai estim&eacute; que ce sujet pouvait donner mati&egrave;re &agrave; un article amusant, qui nous change un peu de la morosit&eacute; de l&#39;actualit&eacute;.&nbsp; Pour le reste, je ne crois pas aux QI, -m&ecirc;me si je suis &agrave; 148- aux classements qu&#39;on en tire, et encore moins aux g&eacute;n&eacute;ralit&eacute;s sur les groupes humains</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par Etienne Bodson - 8/09/2011 - 18:58

    Quelle chance vous avez! A ce classement, le centre PMS n'a voulu que me donner le Q, même pas le I. Trop injuste!

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:48

    <p>
    D&eacute;cid&eacute;ment, toutes mes plaisentieries tombent &agrave; plat en ce moment. Je ne fais d&eacute;j&agrave; pas les tests de &quot;Elle&quot; pour savoir quel genre de salope je suis. alors ceux de la Mensa ou des autres....</p>

  • Par owesoly - 9/09/2011 - 17:46

    <p>
    D&eacute;cid&eacute;ment, toutes mes plaisentieries tombent &agrave; plat en ce moment. Je ne fais d&eacute;j&agrave; pas les tests de &quot;Elle&quot; pour savoir quel genre de salope je suis. alors ceux de la Mensa ou des autres....</p>

  • Par thomas thomas - 17/12/2013 - 12:02

    L''article dit "Eh bien, entre autres, que les Ashkénazes ont un quotient intellectuel (QI) supérieur à la moyenne du reste de l'humanité. Tel quel." La moyenne du reste de l'humanité?donc analphabète somalien compris j'imagine? Pourquoi cette moyenne chez les juifs ashkénaze n'est t'elle pas comparer a son équivalant sociale c-a-d la bourgeoisie européenne (goy)? Y a-t-il beaucoup de juif ashkénaze n'ayant pas les moyen d'allée a l'école? non,alors pourquoi comparer avec des peuples d'Afrique ou d'Asie avec des taux élevée de déscolarisation et d'analphabétisme? Nous aurions les meme résultat d'étude si on avait pris des notaires bretons,alors dans quel but cette étude est-elle orientée de la sorte sociologiquement? mmm je me le demande
    .

  • Par Lol - 3/10/2016 - 23:01

    MDR j'ai un QI de 152 et je suis pas juif.

  • Par ALUF HANITZAHON - 4/10/2016 - 20:04

    Je cite" Plus on est persécuté,plus on devient intelligent" Donc les soi-disant "persécutés" palestiniens et musulmans devraient truster presque tous les Nobels non??
    Qu'en pense Wesoly?

  • Par Jean Lévy Ben Saïd - 15/10/2017 - 11:21

    Aucune recherche et aucune subtilité .
    Je doute même de l’authenticité d’un tel message . Car, en effet , il faut bien admettre que plus le nombre d’imbeciles Est élevé, plus un tel message a des chances de passer ! Certains y puiseront des arguments- que vous leur offrez- pour alimenter leur antisemitisme .
    C’est le triomphe du repli sur soi et sur son petit monde étriqué .
    Il est clair pour tout le monde que les ashkénazes ont souffert de la déportation et nombreux sont les morts . Mais ils ne sont pas les seuls !
    Les victimes du nazisme sont aussi les russes, les chinois, les sepharades, les américains et les britanniques.
    Pour ce qui concerne l’intelligence , je ne pense pas que vous soyez en mesure de la mesurer chez les autres .

  • Par Rosier - 22/10/2017 - 0:57

    Ashkénazes nous sommes fières

  • Par Sfourne - 30/10/2017 - 18:41

    Bjr,je suis chrétien mon qi est de 138 et mon organisation spatiale est nulle ,par contre je suis assez doué pour ce qui est en rapport avec l economie,finance,gestion et comptabilité,comment expliquez vous cela ? Je pose la question à ceux qui sont juifs...
    Je suis d origine rurale ,mes parents sont agriculteurs .
    Cdlt Sébastien

  • Par Sfourne - 30/10/2017 - 18:47

    Je pense que la persécution des juifs a pu jouer sur la capacité d'adaptation des juifs ,certains diront oui les algériens furent persécutés par les français,les japonais et allemands ont persécutés les chinois et des Européens durant la sec guerre mondiale,mais l intensité de persécution n'a rien à voir avec ce qu a vécu le peuple juif de l est, à savoir un pogrom massif toutes les quelques decennies sur une communauté de quelques millions de membres...

  • Par koralov - 14/11/2017 - 23:46

    Super rubrique...
    Mais il faut faire attention au sectarisme.
    Cela étant dit, tout les posts restent très intéressants.
    Cordialement L.K.

  • Par Jourdain - 9/04/2018 - 15:45

    Selon Oury Wesoly : "plus on est persécuté, plus on devient intelligent." >>> Alors expliquez-moi pourquoi d'autres groupes humains persécutés ou marginalisés comme les roms ou les pygmées ne bénéficient pas d'un QI supérieur à la moyenne ni d'une réussite socio-économique avérée par rapport aux reste de la population.

    Sérieusement, je pense que votre réponse est partielle.

    Il faut penser les choses sous l'angle "bourdieusien". Il existe plusieurs formes de capitaux, financier, intellectuel, culturel et social. En moyenne, les juifs trustent l'ensemble de ces capitaux. La plupart ont plus d'argent à disposition, un meilleur niveau d'instruction et un meilleur réseau que le reste de la population. L'héritage culturel des juifs les font remonter aux hébreux et au Croissant Fertile, un espace régional où l'on construisait des pyramides, où l'on élaborait les premiers alphabets, ou l'on créait les premières villes, etc alors que dans le reste du monde, on en était encore à dresser des menhirs et à vivre avec des peaux de bêtes dans des cavernes... Ajouté à ça une tendance à l'endogamie, un rôle de la mère accru dans l'éducation des enfants et la sélection génétique sur plusieurs siècles, cela abouti à faire des juifs des personnes plus intelligentes, plus cultivées, plus instruites, plus soudées et plus prospères que les autres.

    De mon expérience personnelle, je côtoie des juifs qui ne sont pas tous riches et pourtant quand on discute avec eux, on ne peut qu'admettre leur vivacité d'esprit et leur bon sens. Vous êtes nos maîtres à nous autres issus du gloubiglouba des nations. Même en vous imitant, on ne pourra que vous singer maladroitement. D'où l'existence de jalousie et de haine à l'encontre des juifs en général.

  • Par Bensousan - 24/07/2018 - 1:54

    Les askenazes sont intresequement racistes, ils n ont rien appris des tribulations du peuple juif dont ils ont ete curieusement les plus grandes victimes, malgré cela ils se pretendent superieurs aux sepharades supposés etre leur larbins au sens de l'elite qu ils reprouvent chez d'autres , ils pratiquement l eugenisme et affectionnent un langage voisin de nos pire bourreaux qu ils appelent yiddish .. à 70 % constitué de chleu , sado mazo y a pas mieux .. no comment .. vous ne l emporterez pas au paradis ..cachez vous .. sous terre ..au lieu de jubiler intellectuellement .vous faudra t il des immolations par le feu de sepharades ecoeures devant vos centres culturels a la con pour comprendre dans vos tetes que le concept d'egalité raciale ( vous y tenez a ce concept de race , bande de pourris hein ? ) ne s'applique pas qu aux goyin mais aussi a vous et votre etat ... que vous avez creé exclusivement pour vous .. vous etes des gens bidons .. vous etes à gerber..