Zoom sur...

Un nouveau guide des sources pour l'histoire du judaïsme belge

Mardi 7 mars 2017 par Perla Brener
Publié dans Regards n°857

Les Archives générales du Royaume viennent de publier un nouvel outil pour les chercheurs et le grand public. Parfois méconnus, en tout cas dispersés au sein des très nombreuses associations, en Belgique comme à l’étranger, tous les fonds disposant des documents relatifs à l’histoire du judaïsme en Belgique y sont désormais recensés.

 

Il aura fallu plus de trois ans de travail pour identifier dans cet ouvrage tous les fonds d’archives existants et leur contenu, leur intérêt pour la recherche, les liens avec d’autres fonds, avec pour chaque producteur de sources, qu’il soit public ou privé, l’existence éventuelle de documents photographiques, cinématographiques, pièces et objets divers. « Ce livre est notre participation au devoir de mémoire et au devoir de savoir », soulignait Pierre Alain-Tallier, directeur de recherche aux Archives du Royaume, venu présenter le livre au Musée juif de Belgique, en présence des deux auteurs Gertjan Desmet et Pascale Falek-Alhadeff.

Au total près de 1.000 notices, rassemblées dans une version trilingue de 1.328 pages, à l’attention du grand public, mais aussi des chercheurs, étudiants, professeurs d’universités, généalogistes. « Cela ne concerne pas seulement les Juifs, mais aussi ceux qui sont passés en Belgique avant d’émigrer et qui recherchent des traces de leur famille », précise Pascale Falek-Alhadeff. « Les enfants cachés auront aussi la possibilité d’y trouver de nombreuses réponses à leurs questions, quant aux aspects de la vie politique, économique, sociale, culturelle et associative de leurs parents ». L’avantage de ce guide est aussi qu’il ne se limite pas à la déportation. « Il y a une vie avant et après la Shoah, et la reconstruction est quelque chose d’essentiel dans la vie de la communauté juive », poursuit Pascale Falek-Alhadeff.

Si le premier défi aura été d’identifier les archives existantes, le second vise le plus long terme et entend tout mettre en œuvre pour la préservation de ces archives. « Certaines sont très abîmées, d’autres irrécupérables par manque de précaution, or elles sont indispensables pour connaitre notre histoire », relève la conservatrice du Musée juif.

On apprendra dans l’ouvrage (p.732) que l’Institut d’Etudes du judaïsme Martin Buber possède une riche collection de documents concernant la vie et l’histoire du CCLJ, 22 boîtes retraçant son histoire de 1959 à 1987, comprenant rapports d’activités, correspondances, invitations, PV de réunions, coupures de presse, programmes de Gala et Grande Nuit de Bruxelles, Colo Amitié, colloques…

Considérant les archives comme essentielles « quand on tient à conserver les valeurs de la démocratie », le président du Consistoire Philippe Markiewicz évoque « un ouvrage remarquable », comptant déjà sur le fait qu’il pourra être actualisé. Une version numérique du Guide devrait être bientôt disponible.

Sources pour l’histoire des populations juives et du judaïsme en Belgique, éd. avant-propos.

Plus d’infos  www.arch.be - Musée juif de Belgique : 02/512.19.63

 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/