People

La Kabbale pour les nuls

Mercredi 11 mai 2011 par O.W.

Hier, nous parlions du mélange détonnant stars-sectes-argent*. Restons-y avec une sorte de bonne nouvelle : Esther nous a quittés. Non, elle n’est pas morte, c’est bien plus grave : elle a apostasié. Quelle Esther ?  Mais il n’y en a qu’une, voyons...

Madonna buvant de l'authentique eau de la vraie Kabbale

Ok, on arrête avec cet insoutenable suspense : l’Esther en question, c’est bien sûr la Reine de la Pop, la « Matérial Girl », Madonna herself qui avait adopté ce joli prénom en se convertissant à la Kabbale en 1996.

Curieuse manière de parler : comment peut-on se « convertir » à la Kabbale qui est un objet d’études (v. plus bas) ? C’est qu’il s’agit d’une Kabbale un peu spéciale, tout comme celui qui l’a fondée, au demeurant.

Car, au début (en 1929), il y a Fievel Gruberger et jusqu’à 33 ans, il mène une vie tout à fait normale. Pour un brave garçon juif de Brooklyn s’entend : éducation religieuse. Se marie  avec une gentille fille bien de chez nous. Lui fait huit enfants. Travaille comme agent d’assurances.

Et puis en 1962, notre Fievel décide de gagner du vrai pognon. Il divorce, prend le nom de  Philip S. Berg et se lance dans le très juteux créneau de la religion. Il suffit de voir la machine à cash qu’a fait Ron Hubbard de son « Eglise de Scientologie ».

Berg, lui, son truc, c’est la Kabbale. Il s’autoproclame « plus grand kabbaliste du monde » et fonde le « Centre de la Kabbale » à Los Angeles. Indignation des rabbins, ricanements des spécialistes. Il n’en a cure. Ce ne sont pas eux qui l’intéressent.

Son idée, c’est de révéler les mystères de la Kabbale aux non-Juifs. Grâce à elle, ils pourront percer les énigmes de l’Univers, guérir du cancer, amener la paix dans le monde et quelques autres bricoles : pénétrer les secrets de Dieu  ou découvrir un régime vraiment amaigrissant.

Excitant, mais s’il faut pour cela passer des décennies à apprendre l’hébreu et l’araméen et à étudier le Talmud... Pas de panique. Philippe Berg a sa propre méthode qui ne gaspille pas le temps de la sorte. Pour étudier le Zohar, un des livres majeurs de la Kabbale,« il n'est pas nécessaire de comprendre les mots, il suffit de les prononcer correctement ».

Ah, comme cela, d’accord. Les curieux pointent le bout du nez. Et parmi eux, miracle : Madonna. La star, qui a toujours eu des poussées de mysticisme, est méga-séduite : en 96, elle se « convertit » donc, prend le prénom d’Esther, respecte le shabbat.

Et amène quelques amis aussi riches et futés qu’elle : Naomi Campbell, Britney Spears, Demi Moore, Bruce Willis, Ashton Kutcher, Paris Hilton... Pour Philip Berg, c’est le jackpot.

La cave se rebiffe

Car les adeptes sont positivement ravis d’acheter à prix d’or tout ce qui est indispensable à un bon kabbaliste : les 23 volumes du Zohar en araméen, des livres rédigés par lui-même ou sa femme.

Et des vidéos, de « l’eau de la Kabbale » (chargée d’énergie divine), divers grigris dont le fameux bracelet en fil rouge qui protège du mauvais œil et permet de se reconnaître entre initiés. 

Sans oublier les dons spontanés. La très zélée Esther/Madonna a ainsi sorti de sa poche entre 13 et 15 millions d’euros. Une misère : en 2010, les actifs du Centre de la Kabbale étaient estimés à 180 millions d’euros...

Et puis, patatras, début avril, le FBI révèle, qu’après enquête, il a découvert des « pratiques troublantes » dans les finances  du Centre. Traduction : les Berg auraient détourné en 40 ans au moins 48 millions d’euros à leur profit.

Stupéfaction, puis fureur de Madonna : la sainte famille Berg, des voleurs ? Est-ce Dieu possible ? Ca l’est. La star abjure illico la Kabbale et, bien décidée à ne plus se faire avoir, décide de rejoindre... une autre secte mais chrétienne et d’extrême droite, celle-là : l’Opus Dei.

Un groupement tout aussi élitiste et tout autant intéressé par les croyants fortunés. La très mystique Madonna devrait s’y plaire : il est recommandé aux adeptes de s’infliger chaque jour quelques coups de fouet dans le dos.

Il est aussi bien vu de porter quotidiennement une bande de métal couverte de pointes de fer sur la cuisse, histoire de se rappeler les souffrances du Christ. Même si les adeptes stars peuvent se contenter de petits picots, c’est tout de même plus classe qu’un bête bracelet rouge...

*http://www.cclj.be/article/3/1999

O.W.

La Kabbale pour les autres

En résumant jusqu’à la caricature, on peut dire que la Kabbale est une explication mystique de l’Univers obtenue en déchiffrant les secrets de la Bible juive, la Torah.

Pour ses adeptes en effet, chaque mot, chaque verset, chaque loi possède une signification cachée que l’on peut découvrir par des calculs ou des permutations de lettres.

On obtient ainsi des réponses à des questions essentielles : quelle est l’origine du monde, quelle place y tient l’homme et quel est son avenir, par exemple.

L’étude de la Kabbale permet aussi à celui qui la pratique d’entreprendre un voyage intérieur qui le mène jusqu’au pied du Trône divin.

Tout cela ne s’obtient pas aisément : selon la tradition juive, il faut, avant même de commencer à étudier la Kabbale, être marié, avoir des enfants et surtout posséder une connaissance approfondie tant de la Torah que du Talmud (les commentaires des Sages sur celle-ci).

D’où la légende qui veut qu’un homme de moins de 40 ans qui se plonge dans la Kabbale soit condamné à la folie.

Ecrits au fil des siècles, les principaux textes de la Kabbale sont « Le livre de la Création », « Le livre de l’Eclat » et « Le Livre de la Splendeur » (Zohar).


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Simon Perelmuter - 17/10/2017 - 10:55

    La Kabale pour les nuls si c’était possible je serai preneur

  • Par Simon Perelmuter - 17/10/2017 - 18:19

    La Kabbale pour les nuls, si ça existe je suis preneur

  • Par Sarah - 11/03/2018 - 6:56

    Bonjour je cherche à savoir ou puis je trouver les fils rouge de jerusalem?? Je ne suis pas juive mais j'y crois tout comme je crois et respecte votre religion merci de m'aider pleas :-'s

  • Par Salvador Ortiz ... - 18/05/2018 - 18:59

    Je voudrais apprendre

  • Par Josette VION - 16/11/2018 - 13:18

    Votre commentaire est un peu simpliste. L'enseignement du Rav Berg qui est diffusé par des personnes sincères et bienveillantes est tout autre chose que la description pour le moins grotesque que vous en faites. Il apprend d'abord le sens du partage (il n'est pas question d'argent) de la bienveillance, du travail sur l'Ego, de l'ouverture aux autres (quels qu'ils soient) ce qui ne semble pas être votre cas (ceci dit sans vous offenser). Personne ne conteste la sacralité de la Torah, personne ne prétend parmi les GOYS (c'est bien ainsi que l'on nomme les non-juifs) vouloir s'accaparer des connaissances ancestrales que seuls de grands sages pour ne pas dire saints et savants, sont capables de comprendre, d'approfondir et de transmettre à leurs élèves, nul ne conteste ces fondements sacrés et précieux et surtout pas les élèves réels ou potentiels de l'enseignement kabbalistique du Rav Berg. Je n'arrive pas à comprendre cet acharnement contre lui. Rien à voir avec la scientologie et autres "sectes dangereuses". C'est un enseignement bien construit qui s'appuie sur les sephiroths et qui a pour but l'élévation de l'homme, la transformation par la prise de conscience de nos comportements (souvent égoïstes, erronés) et la recherche de l'être intérieur : qui suis-je ? quel est mon but dans la vie ? Etre créatif, positif. Vous appelez cela des GRIS GRIS ? Soyons raisonnables voulez-vous et juste si nous voulons devenir des JUSTES.Quand vous abordez la question de l'argent : 48 millions d'euros en 40 ans ? dites-vous ! Cela ne fait qu'un million env. par an ! Finalement c'est peu ! C'est peu, même pas le montant d'un "parachute doré" de quelque grand ponte de l'industrie ou d'un joueur/investisseur au moindre coup de pocker du CAC40 en bourse. Je dis bien joueur car c'est ce qu'ils sont ! C'est avec un coeur sincère que je vous écris cela, je ne sais pas qui vous êtes mais je m'adresse à vous comme à un ami ou à des amis. J'ai encore envie d'aborder le sujet "Madonna" (Esther) si elle peut donner tant d'argent c'est qu'elle en a beaucoup. Artiste ou Sainte (c'est une autre dimension) une autre façon de briller.
    Ma conclusion est simple : J'apprécie l'enseignement du Rav Berg, le sérieux de ses enseignants, la clarté avec laquelle chaque leçon est présentée et expliquée. A ce jour je n'ai pas pu me ruiner car j'ai très peu d'argent." Chacun selon ses moyens, chacun selon ses besoins". C'est bien la philosophie des kibboutzim ! Ces héros d'Israël, ces bätisseurs au courage exemplaire : donner/recevoir - recevoir/donner.
    .
    Connaissez-vous l'enseignement du Rav Berg ? Si NON, peut être pourriez-vous voir d'un peu plus près, cela vous serait très certainement utile. En toute amitié.