Les midis du CCLJ

Charlotte Gutman : « Pourquoi pas une nouvelle école ORT à Bruxelles ? »

Jeudi 17 mars 2011 par Géraldine Kamps

Organisation - Reconstruction - Travail, trois mots et un objectif qui couvre aujourd’hui les cinq continents. Les écoles créées dans un premier temps pour aider les jeunes Juifs, enfants cachés pendant la guerre, à retrouver une autonomie financière ont fait du chemin, accueillant désormais 250.000 élèves. Charlotte Gutman représente l’organisation en Belgique depuis 2006.

 
Sur le même sujet

    Le premier dîner de collecte de l’ORT Belgique s’est tenu le 26 octobre 2010. « Une réussite » de l’avis de sa présidente Charlotte Gutman, « qui montre à Israël que les Belges aussi s’investissent dans le projet des « Smart classes » lancées dans plusieurs écoles de Haïfa ». Le principe : équiper certains cours d’un écran tactile utilisé par l’enseignant et directement relié aux ordinateurs des élèves pour leur permettre de s’initier plus facilement aux avancées technologiques et se familiariser avec l’utilisation de l’informatique. Pour chaque dollar investi par l’ORT des différents pays, le ministère israélien de l’Education verse de son côté un dollar également. Pour rappel, Israël compte quelque 165 écoles ORT.

    « Pourquoi n’envisagerait-on pas d’ailleurs de proposer ce même projet aux écoles juives de Belgique ? » annonce Charlotte Gutman, l’ORT chez nous se le limitant plus qu’aux donations.

    Les écoles de l’ORT en Belgique ont fermé en 1965 face à la concurrence, « mais l’objectif de l’organisation reprend plus que jamais aujourd’hui son utilité et une nouvelle école ORT serait probablement une opportunité pour tous ces jeunes qui souhaitent entrer dans la vie active mais n’ont pas toujours les capacités financières ou intellectuelles de suivre une formation universitaire ». On manque actuellement de main d’œuvre et l’enseignement de l’ORT pourrait venir combler ce vide », souligne la présidente.

    Elevée avec ses deux sœurs dans le souci constant de ne compter que sur elle-même, de ne dépendre de personne -« l’ORT rejoint tout à fait cet idéal » confie-t-elle-, la présidente de l’organisation en Belgique poursuit parallèlement d’autres combats. Et notamment celui de « PR (Public Relations) versus propaganda » comme elle aime se qualifier. Depuis l’arrivée de Maurice Sosnowski à la présidence du CCOJB, Charlotte Gutman y assume le rôle de vice-présidente en charge de la commission médias, à l’initiative du récent voyage de presse en Israël intitulé « Un autre Israël » qui avait rassemblé une dizaine de journalistes belges. Une véritable « mission » qu’elle s’est assignée depuis la fin des années 90.

    « Nous avons malheureusement quinze années de retard et l’image d’Israël est devenue catastrophique », regrette celle qui affirme avoir compris depuis longtemps que tout se jouait sur le terrain de la communication. « En 1996, un journaliste en voyage en Israël m’a expliqué qu’il y avait à Gaza des camps de concentration, et j’ai compris qu’il était urgent de rétablir la vérité. Je n’ai malheureusement pas été suivie à l’époque. Aujourd’hui, tout est à faire ».

    Plus déterminée que jamais, c’est dans ce cadre de « réhabilitation de l’image d’Israël » qu’elle organisait l’an dernier deux conférences avec, comme invités, Daniel Seaman, directeur du Centre de Presse du gouvernement israélien, et avant lui, le professeur Emmanuel Navon, spécialisé dans les relations internationales.

    Le 21 mars 2011 à 12h30, au CCLJ, c’est plus précisément de l’ORT qu’elle viendra parler, parmi les nombreux projets qui lui tiennent à cœur. L’occasion d’en savoir plus sur cette femme passionnée, de relayer et peut-être de concrétiser les objectifs de cette organisation qui vient de fêter son 130eanniversaire en s’inspirant depuis toujours de cette célèbre maxime : « Donnez un poisson à un homme et vous le nourrirez pour un jour. Apprenez-lui à pêcher et vous le nourrirez pour toute la vie ».

    Infos ORT Belgium : 0497/444.567 ou [email protected] - site : www.ort.org

    Lire aussi 'Mazal, la bonne étoile', ou la destinée de l'ORT en BD.


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par Anonyme - 17/03/2011 - 18:09

      Regards fait de la réclame pour une femme qui défend des positions vis-à-vis d'Israël que le CCLJ combat...

    • Par geraldine - 27/02/2015 - 12:35

      <p>
      Le CCLJ ne fait pas ici&nbsp;la promotion des id&eacute;es politiques de Charlotte Gutman, mais bien de son projet en tant que pr&eacute;sidente de l&#39;ORT Belgique.</p>
      <p>
      Bien &agrave; vous</p>
      <p>
      G&eacute;raldine Kamps</p>

    • Par geraldine - 18/03/2011 - 9:27

      <p>
      Le CCLJ ne fait pas ici&nbsp;la promotion des id&eacute;es politiques de Charlotte Gutman, mais bien de son projet en tant que pr&eacute;sidente de l&#39;ORT Belgique.</p>
      <p>
      Bien &agrave; vous</p>
      <p>
      G&eacute;raldine Kamps</p>

    • Par Anonyme - 18/03/2011 - 10:09

      Alors la moindre des choses serait, dans l'interview, de ne pas confondre les deux dans une même "ambiance" positive.