Abattage des animaux

Le CCOJB envisage "toutes les options juridiques et politiques"

Jeudi 18 mai 2017 par BELGA

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) a dit ce mercredi "prendre acte" et "évaluer toutes les options juridiques et politiques" après le vote par le Parlement wallon d'un décret imposant l'étourdissement des animaux avant leur abattage.

Yohan Benizri, président du CCOJB

Sur le même sujet

    "Le respect de la loi, c'est d'abord le respect des droits fondamentaux et des principes généraux du droit", a commenté le président du CCOJB, Yohan Benizri, dans un communiqué.

    "Le parlement Wallon les a violés, en empiétant de manière disproportionnée sur la liberté de culte, en prétextant, de manière logiquement et moralement douteuse, qu'il s'agit d'une mesure relevant de la protection du bien-être animal. C'est regrettable, mais nous ne nous bornerons pas à le regretter", a-t-il ajouté.

    L'organisation juge "insuffisante" l'assertion selon laquelle il s'agirait d'une proposition de consensus entre bien-être animal et liberté religieuse. "Les arguments qui soutiennent cette thèse, lorsqu'ils sont présentés, ne résistent d'ailleurs pas à l'analyse", selon le CCOJB.


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par Edith - 18/05/2017 - 15:24

      Monsieur Benizri
      En temps qu'avocat, vous devriez savoir que les lois sont faites pour être respectées par tout le monde, vous compris. Si cela ne vous plaît pas, vous pouvez choisir un pays plus accueillant. Moi je suis une belge juive qui respecte les lois de mon pays. Votre comportement fait que je ne me reconnais pas en vous et que vous ne parlez pas en mon nom. Salutations. Edith