Vivre-ensemble

Bruxelles, ici toi et moi

Jeudi 3 mai 2018 par Géraldine Kamps

Ce 3 mai 2018, la Maison des Cultures de Molenbeek vous dévoilera une magnifique exposition de portraits réalisés par les jeunes de son atelier photo avec des madrihim de la JJL. Quand la photo devient le prétexte à de belles rencontres.

 

L’idée est venue de Béatrice Godlewicz, directrice d'IMAJ (Institut de la mémoire audiovisuelle juive) et de Sarah Turine, échevine de la Jeunesse de Molenbeek, qui organise cette année la deuxième édition de son Festival judéo-arabe Esther et Shéhérazade et souhaitait dans ce cadre faire se rencontrer des jeunes de Molenbeek et du CCLJ. Et la sauce a pris immédiatement, comme le confirme Zakaria El Bakkali, responsable de l’atelier ciné-photo de la Maison des Cultures, organisé chaque semaine pour les de 15 à 20 ans. « Nous avons voulu créé un atelier commun avec nos jeunes les plus expérimentés, maitrisant déjà bien la photo, et des jeunes du CCLJ, pour permettre à ceux-ci de ne pas être seulement devant la caméra, mais d’être aussi derrière, en réalisant eux-mêmes leurs propres photos », explique-t-il.

Le projet s’est organisé en plusieurs rencontres. Les jeunes de Yardena, la plus grande kvoutza de la JJL, sont d’abord allés à la Maison des Cultures, ensuite ce sont les jeunes de Molenbeek qui sont venus au CCLJ, et ainsi de suite. « Ils ont commencé à se prendre en photo les uns les autres, à discuter, à partager », se réjouit Mathilde Neumann, directrice de la Maison des jeunes du CCLJ. « Les uns n’avaient probablement jamais mis un pied à Molenbeek, les autres n’étaient sans doute jamais entrés dans un lieu juif, et la rencontre s’est faite très naturellement »,

Avec cette vertu que possède la photo de créer un lien immédiat et une vraie interaction entre les deux personnes que sépare l’objectif. « Au-delà du fait que nous sommes musulmans ou juifs, nous sommes tous de Bruxelles », souligne Zakaria El Bakkali, « et c’est ce que nous voulions mettre en avant dans cette exposition, une production artistique qui correspond à cette nouvelle génération et qui illustre la société bruxelloise d’aujourd’hui, dans toute sa richesse, ses racines ».

Des visages, des regards de jeunes « qui partagent les mêmes rêves, profiter, s’amuser » poursuit Zakaria, pour montrer ce qu’il y a en nous de similaire. Avec des résultats très positifs des deux côtés et beaucoup d’implication des jeunes dans le projet ; puisque certains se sont révélés véritablement en photo, d’autres s’impatientent déjà du prochain rendez-vous. On se souvient des 100 portraits réalisés par l’atelier photo de la Maison des Cultures de Molenbeek peu après les attentats de 2016 et exposés à l’occasion de son 10e anniversaire le long du Canal, belle illustration de la multiculturalité bruxelloise. Cette nouvelle expo de portraits de jeunes devrait de nouveau faire parler d’elle. Après la Maison des Cultures, c’est d’ailleurs au CCLJ qu’elle prendra place à l'automne. « Les jeunes ont plein de choses à dire, mais on ne leur donne pas assez la parole », insiste Zakaria. « On espère prolonger le travail qui a été fait, pourquoi pas dans d’autres villes d’Europe, pour que cette énergie positive serve d’exemple et montre que l’image, tellement caractéristique du langage actuel des jeunes, peut être utilisée de la meilleure manière ».

Vernissage ce jeudi 3 mai 2018 à 18h à la Maison des Cultures de Molenbeek, 4 rue Mommaerts, 1080 Molenbeek-Saint-Jean. Exposition visible du 4 au 31 mai 2018. Entrée libre. Infos : www.lamaison1080hethuis.be


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/