Polémique

Une statue dorée à l'effigie de Netanyahou crée le buzz

Mercredi 7 décembre 2016 par AFP

Les habitants de Tel-Aviv ont découvert ce 6 décembre 2016, le temps de quelques heures, une statue géante du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, peinte en couleur or et installée clandestinement dans la nuit par un artiste israélien avant d'être retirée par les autorités.

 

La statue haute de quatre mètres qui représente Benjamin Netanyahou en costume est l'œuvre d'Itai Zalait, un artiste israélien peu connu du public et qui se délectait ce mardi de la polémique créée par sa performance.

« Je l'ai fait pour vérifier une chose : Où en est la liberté d'expression en Israël en 2016 ? Est-ce que cette œuvre va être autorisée, est-ce qu'il y aura des sanctions ? », a-t-il déclaré à l'AFP.

La réponse ne s'est pas fait attendre... La tonitruante ministre de la Culture et proche du Premier ministre, Miri Reguev, est en conflit ouvert avec une partie du monde de la culture, à qui elle reproche d'être trop critique du gouvernement.

« Combien un artiste peut être déconnecté de la réalité. Israël est une démocratie, l'un des pays les plus libres. La haine de Netanyahou : c'est leur seul véritable Veau d'or », a écrit sur sa page Facebook la ministre, en référence à l'épisode biblique où les Hébreux sont punis par Dieu pour le culte qu'ils vouent à une statue dorée.

Le sculpteur Itai Zalait affirme avoir voulu ouvrir un débat sur le rapport des Israéliens à leur Premier ministre, parfois surnommé « le Roi Bibi », en plaçant cette parodie de statue officielle sur la place Yitzhak Rabin, devenue le lieu des grandes manifestations politiques du pays.

« La réaction des Israéliens m'intéresse, entre ceux qui commencent à dire qu'ils auraient envie de voir plus de statues comme celle-là sur les places du pays et ceux qui veulent la démolir à coups de marteau », a expliqué le créateur.

La municipalité de Tel-Aviv a retiré mardi matin la statue. « Nous agissons ainsi à chaque fois qu'un objet est installé sans autorisation (...) sur la place publique », a affirmé Mira Marcus, porte-parole de la municipalité, dirigée par le maire Ron Huldaï, un travailliste opposant de Benjamin Netanyahou.

L'oeuvre d'Itaï Zalait a été détruite quelques heures après son apparition par une poignée d"Israéliens, visiblement ravis de pouvoir "renverser Netanyahou".


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/