Diplomatie

Puigdemont le bienvenu en Israël ?

Dimanche 1 avril 2018 par Géraldine Kamps

On sait les relations diplomatiques germano-israéliennes particulières. Personne n’aurait pourtant imaginé qu’elles pourraient se réchauffer de la sorte.

 

Alors que le leader indépendantiste catalan, sous le coup d’un mandat d’arrêt européen, a été arrêté par la police allemande le 25 mars dernier, plaçant l’Allemagne dans une situation plus que délicate, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a contacté personnellement la Chancelière Angela Merkel pour lui proposer son aide. « En vertu de nos bonnes relations, nous souhaiterions vous proposer d’accueillir Carles Puigdemont en Israël pour vous enlever cette épine du pied », lui a-t-il affirmé dans un entretien téléphonique.

La décision d’extradition ne devait pas être prise avant Pâques, mais cette proposition inattendue rebat les cartes d’une certaine manière, la Chancelière se rendant bien compte de l’intérêt de cette offre. Tout en sachant qu’elle n’est que temporaire, à moins que Carles Puigdemont puisse prouver l’origine juive d’un de ses aïeux.

Côté palestinien, on se mord les doigts. Le Premier ministre Abbas s’était réjoui de pouvoir faire de Puigdemont un nouveau symbole de résistance indépendantiste, mais le chef du gouvernement israélien lui a coupé l’herbe sous le pied.

Le premier intéressé approuvera-t-il quant à lui cet échange ? Certes, il y a quelques mois encore, le bruit avait couru que les membres de la future force aérienne catalane se formeraient en Israël, « pour avoir la meilleure formation possible ». Les nationalistes catalans espéraient par ailleurs une aide d’Israël, un pays solvable, pour financer leur dette, n’étant pas encore membres de l’Union européenne (www.israelvalley.com).

Arrivé entretemps en Allemagne, Puigdemont a découvert une balise placée sous sa voiture en Belgique pour le pister. Pas sûr que les services de renseignement israéliens seront plus cléments à son égard.

------------------------Cet article était bien entendu un poisson d'avril------------------------


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par HENRI GUTMAN - 1/04/2018 - 12:40

    Après quelques investigations, j’ai découvert que le grand-père de Carles Puigdemont s’appelait Haim Katzalanberg.
    La loi du retour pourra donc s’appliquer.
    Je crains cependant que dans quelques années la région côtière de Tel Aviv ne fasse sécession.
    Bravo pour le scoop !

  • Par BOAZ - 1/04/2018 - 15:47

    Bon, Géraldine, il suffit de regarder la date du jour pour voir qu'il y a assez de poissons dans votre article pour préparer une bonne zarzuela catalane....

    En attendant, je lève mon verre de Banyuls à votre santé !

    Festa de Pasqua feliç !