Israël

La polémique Hessel

Mardi 15 Février 2011 par Ouri Wesoly

L’affaire semblait entendue, pour la droite juive du moins : avec ses violentes diatribes anti-israéliennes, Stéphane Hessel, 93 ans, ancien résistant, ancien déporté, juif par son père, devait être placé dans leur case, déjà bien emplie,  estampillée : « Juifs ennemis d’Israël»  Sauf que…

Stéphane Hessel, pas si anti-israélien que cela

« Si tu ne peux pas contredire, tu peux toujours déformer ». Cette vieille stratégie de la droite juive a encore été appliquée ces derniers temps à Stéphane Hessel, coupable d’exprimer –et avec quel retentissement !- son indignation contre les brutalités de Tsahal.

Ont suivi les amabilités habituelles : « traitre », « antisioniste », « antisémite » « Juif honteux »  et autres « haine de soi ».  Et pas question, bien sûr, de répercuter les déclarations du vieux monsieur qui nuancent pourtant singulièrement ses propos. Pourquoi se compliquer la vie ?

Pourtant, à deux reprises au moins, Stéphane Hessel a expliqué avec clarté ses positions. La 1ère lors d’un débat avec Jean Daniel (Le Nouvel Observateur, 3-9//2/2011) : « J’ai le souvenir de la joie que j’ai éprouvée lorsqu’à l’unanimité, le Conseil de Sécurité de l’ONU a déclaré qu’enfin, après des siècles d’errance et de persécutions, les Juifs allaient avoir leur Etat »

On dira que bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis 1947. Venons-en donc au présent : lors d’une conférence de presse à Strasbourg, ce 11 février, M. Hessel a expliqué (*)  qu’il avait été extrêmement choqué par l’opération « Plomb durci » de l’armée israélienne à Gaza (janvier 2009) : 

« Une force militaire énorme, la force israélienne, a commis un certain nombre d'exactions impardonnables, tuant 1.400 personnes, dont un nombre considérable de femmes et d'enfants, en blessant plus de 5.000. Cela a été un choc d'autant plus intense pour moi que j'ai toujours été un ami d'Israël 

J’applaudis à l'existence d'un Etat pour les juifs, mais lorsque le gouvernement d'un tel Etat se comporte comme cela, que des Israéliens, qui ont réussi à avoir un pays, se comportent de cette façon à l'égard de leurs voisins, c'est quelque chose qui, pour le juif, que je suis, est insupportable.

Par conséquent, si j'ai pris l'exemple de Gaza dans  ma brochure « Indignez-vous » ce  n'est pas, croyez-le bien, par manque de sympathie pour les Israéliens et pour les Juifs en général dans le monde, - j'en suis un -. (...)

Mais il faut qu'ils aient le souci de leur propre avenir, qu'ils sont en train de compromettre en faisant autour d'eux des massacres et des violences difficilement acceptables, difficilement pardonnables.

Quand on m'attaque là-dessus en me disant: « Vous êtes donc un ennemi d'Israël », je dis au contraire: « Je suis un ami d'Israël ». Et j'estime qu'il est encore possible que les gouvernants israéliens prennent la bonne orientation (...) et deviennent des voisins, amis, respectueux d'un Etat palestinien »

Ceci dit, M. Hessel aurait certainement dû expliquer sa position plus tôt et avec davantage de clarté. Cela aurait évité à nos amis de droite de prendre vapeur à en friser l’infarctus…

* : http://www.leparisien.fr/strasbourg-67000/stephane-hessel-souligne-qu-il...

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par kelifi michael - 15/02/2011 - 16:47

    Ces pourfendeurs de sionisme présenté comme juifs ou revendiqués comme tels ont un autre trait saillant : c'est leur absence à toutes les luttes menées par le peuple juif au cours des quarante dernières années.De l'engagement pour la liberté des juifs soviétiques à celui pour la survie des juifs de Syrie, de la dénonciation du terrorisme aveugle contre les juifs de France (attentats de la rue des rosiers ou de la rue Copernic) où étaient nos brillants polémistes ? Que ne les a t'on entendu protester lorsque les actes antisémites se multipliaient sur notre territoire en 2002 [8] et je n'ose évoquer les actes antisémites récents .Eux qui critiquent la représentativité des instances communautaires, où étaient-ils quand 200.000 juifs français défilaient contre l'antisémitisme le 7 avril 2002 ?Pas avec eux.

    Si tous ces détracteurs de l'état hébreu étalent leur judéité sur la place publique pour mieux l'instrumentaliser contre l'intérêt d'Israël , il est regrettable que la haine en soit le seul mode d'expression .Faut-il y voir ces juifs inauthentiques évoqués par Jean-Paul Sartre dans Réflexion sur la question juive ?C'est en tout cas ce qui en fait à mon sens des juifs alibis , des juifs qui ne se revendiquent ou sont nommés comme tels que pour mieux nuire à la cause du Peuple du Livre.

    Serge mazouz

  • Par owesoly - 15/02/2011 - 18:00

    <p>Je me demande toujours &agrave; quel titre des gens comme vous, Kelefi, se permettent de d&eacute;cerner des brevets de juda&iuml;sme. Avez-vous un document officiel d'En Haut vous y autorisant? St&eacute;phane Hessel a pass&eacute; toute sa carri&egrave;re dans les hautes sph&egrave;res de la diplomatie, principalement &agrave; l'ONU, pour y promouvoir et d&eacute;fendre les droits des hommes sans se soucier de leur religion ou de leur couleur.</p>
    <p>Venir en aide &agrave; quiconque en a besoin, de son mieux, l&agrave; o&ugrave; on est: cette conception du juda&iuml;sme et de ses valeurs universelles vaut largement la v&ocirc;tre &agrave; mes yeux. Ce n'est pas pour autant que je vous d&eacute;nierais votre qualit&eacute; de juif -si vous l'&ecirc;tes, bien s&ucirc;r.&nbsp;</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:32

    <p>Je me demande toujours &agrave; quel titre des gens comme vous, Kelefi, se permettent de d&eacute;cerner des brevets de juda&iuml;sme. Avez-vous un document officiel d'En Haut vous y autorisant? St&eacute;phane Hessel a pass&eacute; toute sa carri&egrave;re dans les hautes sph&egrave;res de la diplomatie, principalement &agrave; l'ONU, pour y promouvoir et d&eacute;fendre les droits des hommes sans se soucier de leur religion ou de leur couleur.</p>
    <p>Venir en aide &agrave; quiconque en a besoin, de son mieux, l&agrave; o&ugrave; on est: cette conception du juda&iuml;sme et de ses valeurs universelles vaut largement la v&ocirc;tre &agrave; mes yeux. Ce n'est pas pour autant que je vous d&eacute;nierais votre qualit&eacute; de juif -si vous l'&ecirc;tes, bien s&ucirc;r.&nbsp;</p>

  • Par Sucher - 16/02/2011 - 9:45

    Comment body text

  • Par Anonyme - 19/02/2011 - 8:57

    Chers amis
    A mon avis mr Hessel fait fausse route lorsqu'il place le debat sur les brutalites de l'armee israelienne.Je ne connais aucune guerre, et certainement pas une guerre en territoire urbain qui ne soit porteuse de nombreuses tragedies.Pour moi voici les vrais questions qui doivent etre posees:
    1) Cette operation de plomb fondu est-elle justifiee?
    apres des annees de bombardement sur les etablissements autour de Gaza, certainement oui.
    mr Hessel de par son passe devrait comprendre que le temps ou on casse du Juif impunement est passe.
    2)L'attaque contre Gaza n'etait pas dirigee contre la population civile et je suis convaincu que la limitation
    des victimes parmi cette population ,autant que faire se peut ,est un critere que l'armee prend en ligne de compte.C'est sans doute une expression de notre
    sensibilite juive.
    Je vis dans un kibutz a 4 km de Gaza et considere que les Palestiniens ont droit a leur etat au nom du droit des peuples a disposer d'eux-meme mais que le Hamas a Gaza rend la chose extremement difficile vu que la destruction d'Israel fait partie integrante de son
    ideologie.Une preuve supplementaire de la barbarie de ce mouvement est le traitement qu'il fait subir a Gilad Shalit.J'espere qu'a la lumiere de sa sensibilite
    juive mr Hessel est tres actif en faveur de ce malheureux.
    J'eprouve un profond respect pour mr Hessel de par son passe de resistant et de deporte. A propos du sujet dont il est question , j'estime qu'il se trompe.
    Bien a vous
    Tokayer Meir

  • Par Hennenberg,M. - 6/04/2011 - 15:19

    J'ai appris dans le journal "le Monde"que ce vieux monsieur est proposé pour le Prix Nobel de la Paix par certains membres fort honorables du "Colllege International. Alors je m'en indigne, suivant en cela la leçon de son pamphlet. Dans cet opuscule qui a rencontré un succés tout bien consideré assez étrange, ce monsieur liquide le conflit israélo-palestinien en deux pages sans aucune nuance. D'un coté les bons tous palestiniens et les mauvais tous israéliens.

    Ce me semble fort court comme raisonnement et insultant pour les partisans du dialogue quel que soit le camp auxquel ils appartiennent, puisque le jugement tout blanc tout noir revient à absoudre les extremistes de chaque camp. Je croyais que les arguments "Yaka" faisaient partie de l'argumentaire d'extrême droite. Je vois que des gens qui se prétendent humanistes ne résistent pas plus à cette paresse intellectuelle. L'age canonique ne la justifie pas

    Je veux bien croire que dans un passé déjà lointain, les opinions de ce monsieur aient eté plus mesurées et aient tenu compte des réalités tragiques de ce conflit. A l'epoque peut-être comprenait-il que c'est le conflit qui doit indigner et que c'est ce dernier qui doit être résolu.

    Mais de là ce qu'actuellement les membres du college international, association regroupant une brochette prestigieuse de scientifiques de philosophes et de politiciens dont ce monsieur, cviennent à suggérer cette candidature, il ya de la marge! C'est du copinage, d'une part. Et cela donne lieu à une mascarade indigne des signataires.

    D'autre part, si l'on a l'indignation si selective, en quoi est-elle valable? Les sujets d' indignation ne manquent pas,hélas. C'est très bien de ne pas les passer sous silence mai iIl ya bien des causes oubliées dans l'opuscule en question et leur mise en evidence très sélective resulte de l'humeur de l'auteur. Cela ne reflete en rien l'importance réelle des conflits Cela me rappelle ce bon Mr de La Fontaine et sa fabler "les animaux malades de la peste" où c'est finalement le baudet herbivore jugé par ses pairs carnivores comme responsable de tous les malheurs.

    De plus, des jugements à l'emporte-pièce permettent une bouffée d'indignation donnant bonne conscience au lecteur, mais c'est tout. Bien peu pour la solution de conflits difficiles 8

    Bien cordialement,

    M. Hennenberg "

  • Par Daniel Horowitz - 12/08/2011 - 14:25

    Comment body text