Israël

Des partis de la droite radicale s'unissent pour les prochaines élections

Mercredi 15 janvier 2020 par AFP

Au lendemain de l'annonce d'une alliance entre les deux principaux partis de gauche israélienne, deux formations de la droite radicale ont annoncé ce mardi avoir signé un accord d'union pour les élections du 2 mars.

Ayelet Shaked, Naftali Bennett, et Bezalel Smotrich

Le parti « la Nouvelle droite » du ministre de la Défense Naftali Bennett et de l'ex-ministre de la Justice Ayelet Shaked et la formation nationaliste religieuse « Union nationale », dirigée par l'actuel ministre des Transports, Betzalel Smotrich, vont se présenter sur une liste commune, selon un communiqué de « la Nouvelle droite ».

« Cette union de tous les courants du sionisme religieux et de la droite laïque assure la formation d'un gouvernement de droite solide », a déclaré Mme Shaked, dans ce communiqué.

Les trois dirigeants ont appelé le ministre de l'Education Rafi Peretz à la tête du parti « Foyer juif », une autre formation de droite religieuse à les rejoindre*.

Les membres du comité central de « Foyer juif » ont voté dimanche soir en faveur d'un accord d'union avec la formation d'extrême droite « Force juive ». Cet accord avec un parti considéré par certains comme « raciste » a empêché pour l'instant l'union de toutes les formations à la droite du Likoud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Lors des élections de septembre, les trois formations s'étaient présentées sur une liste commune et avaient obtenu 7 sièges, tandis que « Force juive » n'avait pas obtenu 3,25%, le seuil d'éligibilité nécessaire pour faire son entrée au Parlement.

Les partis politiques israéliens ont jusqu'à ce mercredi minuit pour présenter leurs listes à la commission électorale.

* Mercredi soir, peu avant minuit, date butoir pour présenter les listes à la commission électorale, le "Foyer juif", dirigé par le ministre de l'Education Rafi Peretz, a finalement accepté de les rejoindre.

Le trio va concourir sous le nom de Yamina (vers la droite) dans l'espoir de former un bloc fort à la droite du Likoud du Premier ministre Netanyahou qui compte sur ces appuis et ceux des partis juifs ultra-orthodoxes pour former une coalition à l'issue des prochaines élections.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/