Ces non-Juifs qui font Israël

Nuseir Yassin, "vlogger" vedette et champion de la tolérance

Mardi 5 septembre 2017 par Nathalie Hamou
Publié dans Regards n°867 (1007)

Avec son blog « Nas Daily », des vidéos quotidiennes d’une minute postées des quatre coins du monde, ce jeune Arabe israélien diplômé d’Harvard est devenu une star de Facebook.

 

Lors de ses derniers passages en Israël, Nuseir Yassin, qui n’en finit pas de faire le buzz sur les réseaux sociaux, a fait salle comble… partout où il allait. Fin juin, 300 fans se sont rendus chez lui, dans la ville arabe israélienne d’Arraba, en Basse Galilée, dont certains venus spécialement d’Espagne ou de Hong-Kong, pour participer au repas de l’Iftar le dernier jour du ramadan. Ils furent ensuite plus de 400 à se précipiter dans les locaux de l’Abraham Hostel, une auberge de jeunesse branchée de Tel-Aviv, pour voir l’influenceur en chair et en os. Et un nombre équivalent à venir à sa rencontre à Jérusalem le vendredi 29 juillet, alors que la Ville Sainte était sous tension maximale en raison de la crise des portiques de sécurité autour de l’Esplanade des Mosquées…

Il est vrai que ce « vlogger » âgé de 25 ans, et qui depuis plus d’un an et demi met en scène les gens qu’il rencontre dans un blog vidéo (« vlog ») intitulé « Nas Daily » (« Nas » signifie « gens » en arabe), ne laisse pas indifférent. Connu pour sa page Facebook où il poste une vidéo d’une minute par jour, Nuseir Yassin a entamé un voyage aux quatre coins du globe, afin de livrer un regard décalé sur le monde… Du Nigéria aux Philippines, en passant par le Brésil ou la Birmanie, la curiosité de ce nomade semble sans bornes, tandis que le succès de ses vidéos est désormais devenu viral…

Du tourisme aux débats de société

Avec  plus d’1,7 million de fidèles sur sa page Facebook, et des clips en anglais totalisant pour certains plus de 25 millions de vues, Nuseir Yassin a trouvé la formule gagnante. Même si le
vidéaste n’en tire (directement) aucun profit commercial… Diplômé de l’Université d’Harvard, où il a étudié l’économie et les sciences de l’informatique, le jeune homme a même interrompu une brillante carrière dans le secteur high-tech, lui assurant un salaire annuel de 120.000 dollars, pour se lancer dans l’aventure « Nas Daily ».

« Au lieu de dépenser 3.500 dollars par mois à New York, j’ai décidé de me contenter d’un budget de 100 dollars par jour et de continuer à voyager », fait-il valoir. « J’ai surtout réalisé que j’avais vécu 32% de ma vie, et donc pour faire quelque chose qui ait du sens, j’ai quitté mon job ». Dans un premier temps, ses vidéos ont été conçues dans un format un brin touristique, sur le mode : regardez comme ce lieu est « cool » ! Mais au fil du temps, les thématiques se sont diversifiées.

En avril dernier, « Nas », comme ses amis le surnomment, s’est rendu au Maroc, le 35e pays de sa liste, et « l’un des (rares) pays  musulmans où je peux voyager », explique l’intéressé d’origine palestinienne, mais détenteur d’un passeport israélien. Plusieurs amis de l’influenceur l’encourageaient à venir au royaume. Le mois précédent, Nuseir Yassin s’était associé aux vedettes américaines Ben Stiller et Sarah Silverman, pour faire campagne sur les réseaux sociaux et convaincre Turkisk Airlines de transporter de la nourriture en Somalie, un territoire dévasté par la sécheresse.

En Israël, le vlogger s’est intéressé au coût élevé de la vie, aux disparités sociales entre Juifs et Arabes, sans oublier le conflit israélo-palestinien, abordé notamment au 446e jour de son voyage, lors d’une visite à Bethléem (Cisjordanie) dans l’enceinte de l’hôtel récemment ouvert par l’artiste activiste Banksy, au pied du « mur de séparation ». Nas, qui se présente comme un Palestinien d’Israël, affirme toutefois afficher une ligne apolitique. Ce qui ne l’empêche pas de professer un message de paix : « Une majorité de gens ici refusent le discours de haine entre Juifs et Arabes. Simplement, ils ne font pas partie de ceux qui crient le plus fort », observe-t-il dans son post « We are the Majority ! », réalisé à Jérusalem.

Autre épisode devenu viral lors de son périple israélien : la révélation de sa relation avec Alyne Tamir. Lors de sa vidéo n°445, la vedette Internet explique qu’a priori, rien ne l’aurait prédisposé à fréquenter cette jeune Israélienne, issue d’une famille de tradition juive et… mormone ! « Alyne est végétarienne et de deux ans plus âgée que moi. Alors que j’adore manger de la viande (...) J’espère que ce clip aidera ceux qui ont engagé une relation amoureuse “atypique” et doivent se soucier de ne pas avoir le bon âge, la bonne religion, ou d’être né dans le bon pays ! ».

https://www.facebook.com/nasdaily/


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/