Affaire Elor Azaria

Netanyahou pour la grâce du soldat condamné

Jeudi 23 Février 2017 par AFP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s'est prononcé ce jeudi pour la grâce du soldat Elor Azaria condamné cette semaine à 18 mois de prison ferme pour avoir achevé un assaillant palestinien.

 
Sur le même sujet

    « Je suis toujours en faveur de la grâce du soldat Azaria », a déclaré Benjamin Netanyahou aux journalistes qui l'accompagnaient lors d'une visite officielle en Australie, selon la chaîne Channel 10.

    M. Netanyahou s'était déjà déclaré favorable à une telle grâce avant même que la condamnation ne soit prononcée. Après des mois d'un procès qui a captivé Israël et mis en lumière de profondes lignes de fracture dans l'opinion, un tribunal militaire a condamné mardi le sergent Elor Azaria à 18 mois de prison ferme, assortis de 18 mois avec sursis.

    Membre d'une unité paramédicale, le soldat avait été filmé le 24 mars 2016 par un militant propalestinien alors qu'il tirait une balle dans la tête d'Abdel Fattah al-Sharif à Hébron en Cisjordanie. Le Palestinien venait d'attaquer des soldats au couteau. Atteint par balles, il gisait au sol, apparemment hors d'état de nuire.

    Le procès a dressé ceux qui défendent le respect nécessaire de valeurs éthiques par l'armée contre les tenants d'un soutien sans faille aux soldats confrontés aux attaques palestiniennes.

    En Australie, le Premier ministre israélien s'est déclaré inquiet de l'effet que pourrait avoir le procès sur les soldats confrontés aux violences et qui hésiteraient à tirer de crainte d'être mis en cause, ont rapporté la radio publique et la chaîne Channel 2.

    Selon un sondage publié mercredi par le quotidien Maariv, 69% des Israéliens sont en faveur de l'octroi d'une grâce à Elor Azaria et 56% trouvent sa peine trop sévère.


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par Guy Forsbach - 28/02/2017 - 17:08

      Qu'Entebbe est loin.

    • Par mireille - 1/03/2017 - 17:07

      Monsieur Guy,

      Quel est le rapport entre cet article et Entebbé ? J'ai beau chercher, je ne trouve pas.

      Merci de m'éclairer

    • Par Guy Forsbach - 4/03/2017 - 11:03

      Bonjour Mireille,

      En 1976 un avion d’Air France venant de Jérusalem est détourné par quatre terroristes. Après une série de péripéties le Boeing finit par atterrir sur l’aéroport international d’Entebbe en Ouganda. Je n’entre pas ici dans le détail de cette histoire mais je retiens qu’Yitzhak Rabin, Premier Ministre de l’époque, ordonne une opération de sauvetage. Trois C-130 décollent d’Israël, parcourent 4000 kilomètres et atterrissent de nuit à Entebbe. Les soldats d’élite de Tsahal en descendent, tuent les quatre terroristes et libèrent la totalité des otages.

      Si j’évoque cette extraordinaire opération, chef d’œuvre d’intelligence et d’audace, c’est pour marquer le contraste avec cette pitoyable affaire « Azaria ». Ce personnage fébrile et haineux n’a pas sa place dans les rangs de Tsahal. Son acte mérite une sanction à la hauteur de sa gravité. Je suis désolé de voir qu’une majorité d’Israéliens veulent la clémence et même, et c’est pire, que Benjamin Netanyahou demande sa grâce ! J’y vois un effondrement moral et une dérive funeste. Alors oui, Entebbe est loin, vraiment très loin.

      Bien à vous.

    • Par Daniel lhost - 4/03/2017 - 15:30

      18 mois pour un meurtre...,c'est pas cher.
      ( Hors de question de cautionner l'attaque du Palestinien ! )
      " Bibi, encore une fois, qu'as-tu fait...,et dit." )
      D.L.

    • Par Yoram - 4/03/2017 - 20:38

      Je trouve déplacé l'emprunt que fait Daniel Lhost à la formule de Nourit Peled ("Bibi, qu'as-tu fait ?"). Du moins tant qu'il n'aura pas fait le chemin parcouru par elle. C'est trop facile de ne pas "cautionner l'attaque du Palestinien". Mais Daniel Lhost se croit malin, au-dessus de la mêlée. Un sage, peut-être même.

    • Par Daniel Donner - 26/03/2017 - 7:08

      Pour commencer rappelons que l'homme abattu par Elor Azarya etait un TERRORISTE blesse a mort. Cela n'excuse rien, mais quand meme.
      Alors, heros d'Israel? Meurtrier?
      Elor Azarya n'est pas un heros d'Israel, ni le pire des meurtriers non plus. Il devait etre puni, mais la clemence, pour son cas particulier aurait pu reconcilier un peuple avec le monde dans lequel il vit. Quel monde? Un monde ou le nom d'Elor est connu du monde entier, avec l'aide de ce site, mais celui de: Alexander Levlovitch, le rav Eitan et Naama Henkin, Aaron Banette, le rav Ne'hemya Lavi, Haim Haviv, Alon Goubeberg, Richard Leikin, le rav Yechayahou Krichevski, Omri Levy, Abtoum Zaroum, Asher 'Hasni, Haim Rotman, Binyamin Yaakobovitz, le rav Aaron Litman, Netanel Litman, Reuven Aviram, Aaron Yessayev, Ezra Schwartz, Yaacov Don, Shadi Arfa, Adar Bour'his, Ziv Mizra'hi, le rav Reuven Birma'her, Ofer BenAri, Guendai Kaufman, Alon Bakal, Shimon Roimi, Amir Shaaban, Dafna Meir, Shlomit Krigman, Adar Cohen, Yanai Vaissman, Eliav Gelman, Taylor Force, Ido BenAri, Ilana Nava, Mi'hael Feigue, Mila Michayev, Halel Ariel, le rav Mi'hael Mark, Levana Mali'hiYossi Kirma restent inconnus de ce site, comme du monde, ce sont les vrais heros d'Israel, les victimes de la derniere vague de terreur, qui semble expliquer la clemence demandee par les Israeliens pour Elor.

    • Par ALUF HANITZAHON - 26/03/2017 - 20:18

      Lors de l'attentat ancien contre un bus de la ligne Haifa-Tel Aviv,un photographe présent ( non ce n'était pas B'Tselem) avait immortalisé 2 terroristes vivants emmenés par des officiels de la sécurité. Ces terroristes ont malencontreusement chuté dans les escaliers!!! Les officiels du Mossad et du Shin Bet ont également été graciés à l'époque et celui qui les a tués à mains nues a dit: je recommencerais si nécessaire. Alors pourquoi pas Azaria? Il ne s'est pas levé le matin en se disant: je vais abattre un arabe au contraire du terroriste qui s'est levé avec l'intention du tuer du Juif.