Israël

« Mieux vaut avoir une image séduisante qu'avoir raison »

Lundi 14 Février 2011 par O.W.

 

Constat du ministère  des Affaires étrangères : l’image d’Israël se dégrade en Europe. Comment changer cela ? En faisant appel à des agences de publicité. Est-ce vraiment une bonne idée ? Et surtout sera-ce efficace ?

Cela a pris un certain temps mais l’époque où les israéliens pensaient : « ce qui compte c’est ce que font les Juifs, pas ce que disent les Goyim »  est close. Le Ministère des Affaires étrangères a enfin réalisé l’importance des opinions publiques. Du coup, il a aussi compris à quel point l’image d’Israël s’était détériorée

Partout en Europe, a-t-il admis, l’Etat juif est considéré comme agressif, oppresseur et « bunkérisé » par les attentats . Mais, en y regardant de plus près, les fonctionnaires des A.E. ont estimé qu’en  réalité, la majorité des Européens ne s’intéressent pas vraiment à la situation qui prévaut en Israël-Palestine.

C’est pourquoi ils  acceptent comme évidente l’image généralement négative qu’ils reçoivent des médias. Il devrait donc être possible, selon ces fonctionnaires, de modifier cette situation en mettant en avant d’autres facettes d’Israël.

Pour ce faire, le ministère a résolu d’investir 350.000 euros dans une dizaine d’Etats européens : pays scandinaves, Grande-Bretagne, Espagne. Pour le responsable israélien de cette campagne, ce qui va compter, ce n’est pas tant qu’Israël ait tort ou raison mais qu’il présente une image attrayante au monde.

D’où l’idée de faire appel à des agences de publicité dont le travail est précisément non de parler de la réalité d’un produit mais de le rendre séduisant/ L’idée est d’imiter le Brésil : ce pays est en fait un des plus dangereux et violents du monde. Y compris pour les touristes. Mais il n’en souffre pas grâce à son image : soleil, carnaval de Rio, jolies filles….

Ne pas prendre les gens pour des imbéciles.

Or, question plages et  jouvencelles, Israël n’a rien à envier au pays de la samba. Sans parler de ses autres atouts : son intense vie culturelle, sa liberté de mœurs, y compris pour les minorités sexuelles et aussi ses innombrables innovations médicales, technologiques, agricoles, etc.  

Cette stratégie peut-elle fonctionner ? On peut en douter. Déjà à cause de cette contradiction frappante : ce gouvernement  d’intégristes et d’ultranationalistes entend redorer le blason d’Israël avec tout ce qu’il n’est pas –et qu’il combat.

Voilà  des bigots pudibonds qui célèbrent de la liberté de mœurs. Des conservateurs qui exaltent le progrès.  Les mêmes qui traitent de « traîtres » les partisans de la paix vantent les charmes de celle qui règne en Israël…

A quoi s’ajoute cette erreur fondamentale : prendre les gens pour des imbéciles. (Une spécialité, il est vrai, des publicitaires) Certes, les Européens ne sont en général ni au fait ni intéressés par les subtilités du conflit israélo-palestinien. 

Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont incapables de se faire une opinion sur les réalités du terrain. Mettre en avant les nombreuses, et bien réelles, qualités d’Israël suffira-t-il à dissimuler ces faits que sont l’occupation de la Cisjordanie, le blocus de Gaza, etc. ?

C’est peu probable. Et même si cela faisait remonter quelque peu la cote de l’Etat juif, ce ne serait que jusqu’à la prochaine et inéluctable explosion de violences….

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/