Terrorisme

Meïr Ettinger, le terroriste juif qui veut détruire Israël

Vendredi 7 août 2015 par Ouri Wesoly

L’arrestation du petit-fils de Meir Kahane a permis de découvrir qu’il va encore plus loin que son grand père dans la folie haineuse : il veut aussi abattre l’État juif. Pour mieux le reconstruire, dit-il.

Meïr Ettinger

Quand on regarde Meïr Ettinger, on se dit que le Shin Bet a dû se tromper en l’arrêtant : ce mince gamin de 23 ans aux lunettes fines, à la barbe frisotée, aux cheveux en bataille, qui arbore en permanence un vaste sourire, serait un des plus dangereux terroristes juifs ?

Puis, on voit son regard : fixe, vide, comme halluciné. Les yeux d’un homme convaincu que Dieu lui dicte chacune de ses paroles, chacun de ses actes. Yishai Shlissel, le tueur de la Gay Pride a ce même regard. Igal Amir, l’assassin de Rabin, aussi.

Et ce n’est pas un préjugé envers le petit-fils de Meir Kahane, homme de haine et de racisme. Le Dieu de la Bible peut bien avoir maudit la descendance de Caïn « jusqu’à la 7ème génération », on ne croit pas à la culpabilité héréditaire.

Même si Hitler avait eu un fils et que ce fils n’eut pas été nazi, il ne serait pas responsable des monstruosités de son père. La différence avec Meïr Ettinger, c’est qu’il ne suit pas les traces de son grand-père. Il est bien au-delà.

Une évolution logique : il a étudié dans la yeshiva (école talmudique) Od Yosef Chai à Yitzhar, une colonie du nord de la Cisjordanie sous la direction d’Itzhak Ginzburg, un  rabbin du Chabad- Louvavitch, aux idées parfaitement répugnantes.

Ainsi, Ginzburg a-t-il  publié une brochure à la gloire du  «Grand Homme »  Baruch Goldstein en le félicitant d’avoir massacré 29 musulmans en prière dans le Caveau des Patriarches  (« Haram Ibrahim »)  à Hébron en 1994.

 C’est aussi lui qui a déclaré au New York Times que « Tout procès fondé sur l’hypothèse que Juifs et non-Juifs sont égaux est une parodie totale de justice». Lui encore qui a affirmé au Jérusalem Post :

« Le sang juif et le sang des non- Juifs n’a pas la même valeur » Et donc que « tuer n'est pas un crime si les victimes ne sont pas juives». Avec un tel maître, Meïr Ettinger ne pouvait que devenir un des leaders des « Jeunes des collines » puis du mouvement « Tag Mehir »*.

Ni  ne pas penser, comme il l’écrivait dans son blog, que les Arabes n’avaient aucun droit de vivre en Terre d’Israël, (une dénomination qui englobe la Cisjordanie). Qu’il fallait donc les chasser et détruire les mosquées de Jérusalem pour y bâtir le « 3ème Temple »

De même pour les églises chrétiennes, « lieux de cultes païens » qui « profanent la sainte terre juive ». Le Shin Bet le soupçonne d’avoir inspiré l’incendie contre l'église de la Multiplication de ce 18 juin mais sans y participer  (preuve qu’il n’est pas tout à fait idiot)

Bien sûr –et même en y ajoutant la haine de la gauche israélienne, des laïcs et surtout des  traîtres de La Paix Maintenant -  ni ces idées ni ces actions ne suffiraient pas à différencier M. Ettinger de la foule d’extrémistes de droite qui sévissent en ce moment dans le pays.

Les dirigeants israéliens ? «De faux juifs, pire que les chrétiens ou les musulmans »  

Ce qui le distingue, c’est qu’il a, en plus, un Plan. Le « Projet Révolte » comme il l’appelle et qu’il détaille en long et en large dans son blog. Cela commence par un diagnostic : « Il est  bien connu que l'État d'Israël ne suit pas la Torah et préfère l'assimilation à l'héritage de la terre ».

En conséquence, les lois de l’État n’ont aucune valeur, seules comptent « les lois éternelles, les lois de vérité ». De même, ne faut-il pas obéir aux dirigeants israéliens, y compris ceux du gouvernement actuel : « Ce sont des faux juifs, pire que les chrétiens ou les musulmans ».

Or, Ettinger a fait ses calculs : « Il est beaucoup moins cher et plus rapide de détruire l'État d'Israël et de le reconstruire que de le réparer ». Tel est le but du  « Projet Révolte » et, afin de le mettre en œuvre, il aurait commencé à former des cellules secrètes de « Jeunes des collines ».

Une fois prêtes, celles-ci devaient « faire éclater toutes les contradictions entre le judaïsme et la démocratie ». Comment ? En multipliant les attentats contre les Palestiniens de Cisjordanie afin de déclencher une 3ème Intifada.

Celle-ci mettrait le feu aux poudres et finirait par entraîner l’effondrement de toute autorité en Israël. Après quoi, il y aurait une période d’anarchie et la disparition de la démocratie israélienne. Suivie par la restauration d’un « royaume juif » qui vivrait selon les règles de la Torah

Bien sûr, on peut considérer qu’il ne s’agit que du plan fumeux d’un cerveau malade. Sauf que si la fin est improbable, mettre le feu à la Cisjordanie  n’a rien d’inconcevable. Par exemple, en continuant à brûler vif des bébés à coups de cocktail Molotov….

En tous cas, le Shin Bet y croit assez pour s’être empressé d’arrêter Ettinger et deux de ses complices. De quoi cautériser cette plaie là mais non soigner la maladie, le cancer de la colonisation. Or, on en est loin.

Comme l’a dénoncé Isaac Herzog, le chef de l’opposition: « le laxisme du gouvernement envers les extrémistes et les colons depuis des années est insupportable». De fait, durant ses quatre mandats, B. Netanyahou n’a jamais agi contre les rabbins forcenés qui « enseignent » à Yitzhar.

Au contraire, l’État finance non seulement la colonie elle-même mais aussi ses écoles talmudiques considérées comme des établissements scolaires. Quant aux « jeunes des collines », ils sévissent en toute impunité depuis des décennies….

Mais, à présent que le 1er ministre a appris que ces enfants de colons menaçaient jusqu’à son propre pouvoir, peut être peut-on espérer, comme David Grossman ** :  

« Que l’horreur de la crémation du bébé conduira les dirigeants de la droite à se ressaisir et à comprendre enfin ce que la réalité leur crie depuis des années ? Que poursuivre l’occupation (…) pourrait conduire à la fin de l’État d’Israël comme État du peuple juif ? »

*Voir : « Netanyahou contre le terrorisme juif : trop peu, très tard » (http://www.cclj.be/actu/israel/netanyahou-contre-terrorisme-juif-trop-peu-tres-tard-0)

** http://www.liberation.fr/monde/2015/08/04/la-mort-du-bebe-symptome-d-une-maladie-israelienne_1358738


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par schenk christine - 7/08/2015 - 21:58

    Malheureusement, à chaque Etat son Anders Breivik, son Dylann Roof ... Une plaie.

  • Par MICHEL VAN ROLLEGHEM - 9/08/2015 - 23:09

    Comme l’a dénoncé Isaac Herzog, le chef de l’opposition: « le laxisme du gouvernement envers les extrémistes et les colons depuis des années est insupportable». De fait, durant ses quatre mandats, B. Netanyahou n’a jamais agi contre les rabbins forcenés qui « enseignent » à Yitzhar.

    Au contraire, l’État finance non seulement la colonie elle-même mais aussi ses écoles talmudiques considérées comme des établissements scolaires. Quant aux « jeunes des collines », ils sévissent en toute impunité depuis des décennies….

    Mais, à présent que le 1er ministre a appris que ces enfants de colons menaçaient jusqu’à son propre pouvoir, peut être peut-on espérer, comme David Grossman ** :

    « Que l’horreur de la crémation du bébé conduira les dirigeants de la droite à se ressaisir et à comprendre enfin ce que la réalité leur crie depuis des années ? Que poursuivre l’occupation (…) pourrait conduire à la fin de l’État d’Israël comme État du peuple juif ? »

    *Voir : « Netanyahou contre le terrorisme juif : trop peu, très tard » (http://www.cclj.be/actu/israel/netanyahou-contre-terrorisme-juif-trop-peu-tres-tard-0)

    ** http://www.liberation.fr/monde/2015/08/04/la-mort-du-bebe-symptome-d-une-maladie-israelienne_1358738

  • Par André - 10/08/2015 - 18:06

    Ça vous ennui tant que ça d'attendre le résultat de l'enquête ?

    Sinon je constate que, comme d'habitude, Le Monde et les autres médias en France sont toujours prompte à ouvrir leurs colonnes aux israéliens fréquentables, ceux de "gauche" qui n'en peuvent plus d'être écartés démocratiquement du pouvoir en Israël... Peuvent-ils nous rappeler où en était Israël avec les arabes de Palestine lorsqu'ils étaient, eux, au pouvoir ?

  • Par Guy Haarscher - 11/08/2015 - 13:04

    Juste pour remercier l'auteur de cet excellent article, honneur du judaïsme laïc et de l'humanisme tout court.

  • Par Eric Picard - 11/08/2015 - 13:34

    La yeshiva Od Yosef Chai à Yitzhar, sous la direction d’Itzhak Ginzburg, un rabbin du Chabad- Louvavitch, aux idées parfaitement répugnantes, est-elle liée au mouvement orthodoxe Loubavitch?

    Dans ce cas, ce mouvement largement présent en Belgique, partage t-il ces idées répugnantes ou s'en est-il distancié?

  • Par olivier - 11/08/2015 - 18:19

    Monsieur Haarscher

    Votre proximité avec le CCLJ ne vous permet sans doute pas une analyse objective et impartiale du contenu de cet article.

  • Par Golda - 15/08/2015 - 15:32

    Bonjour,

    Dans le continuité de cet article, celui-ci d'Uri Avnery :

    * http://www.haaretz.com/.premium-1.670543