Affaire Al Dura*

La justice donne définitivement raison à Charles Enderlin

Vendredi 28 juin 2013 par Ouri Wesoly

Philippe Karsenty est un calomniateur de mauvaise foi. Tel est le verdict de la justice française. Un constat qui a sévèrement déstabilisé ses partisans, lesquels hésitent entre déni, tortillements intellectuels et incantations.

 

Le jugement est lapidaire : oui, Philippe Karsenty a diffamé Charles Enderlin en prétendant que son reportage de septembre 2000 était une « supercherie ». Et non, Karsenty n’a pas « agi de bonne foi ». Moyennant quoi, il est condamné à 7.000 € de dommages-intérêts.

Tel est le verdict qu’a rendu ce 26 juin, la Cour d’appel de Paris  et qui clôture le procès en diffamation que France 2 et le chef du bureau de la chaîne à Jérusalem, Charles Enderlin avaient intenté à Ph. Karsenty en 2005.

Cette sentence donne donc raison à tous ceux  qui ont soutenu Ch. Enderlin contre le torrent de boue et de haine sous lequel une certaine droite a tenté de le noyer. Elle confirme qu’il est bien un journaliste honnête, sérieux et respectueux de sa déontologie.

 Elle laisse aussi KO debout ses détracteurs, réduits à des raisonnements qui auraient enchantés les surréalistes. Ainsi, même s’il a gagné le procès , « Enderlin s’est condamné lui-même, il est condamné à être l’ami de tous les antisionistes, les  anti-Israéliens, les antijuifs, »**

Ou cet autre*** qui assure : « Philippe Karsenty a bien gagné malgré un dernier rebondissement. Il n’a pas gagné face à un journaliste de France 2. Peu importe. Il a gagné parce qu’il a démontré que F2 avait une lourde part de responsabilité dans la destruction de l’image d’Israël »

Ou sur le site Causeur ****, Luc Rosenzweig expliquant qu’il existe plusieurs Karsenty et donc que : « C’est le Karsenty imprécateur de 2004 qui a été condamné, et non le Karsenty de 2013, qui est parvenu, à force d’opiniâtreté, à faire surgir une vérité maintenant reconnue »  

Quant au principal intéressé, Ph. Karsenty, il semble avoir compris que cette affaire ne lui donnerait pas le destin national dont il rêvait : de fait, en 2002, il avait obtenu 1.118 voix en se présentant comme député en France.

Dix années de discours complotistes et paranoïaques, si elles lui ont donné une petite autant que douteuse notoriété, ne lui ont permis d’engranger  2.084 voix (moins du double) lorsqu’il s’est présenté en 2012 comme député des Français de l’étranger

Du coup, celui qui affirmait encore fin mars 2013 : « Je n’ai de limite ni de temps, ni d’argent. C’est un combat pour l’histoire et pour la démocratie » hésite à aller en cassation. « Mon objectif n'est pas de continuer le combat sur le terrain judiciaire » vient-il d’affirmer.

Alors que va faire celui dont « le seul combat,  c'est la vérité » ? D’abord, passer de ce qu’il présentait comme une argumentation à l’incantation pure et simple : « Ce reportage a été bidonné du début jusqu'à la fin. On le sait, tout le monde le sait » (26/6/2013)

Il a aussi le projet d’écrire un livre, qu’on ne saurait trop lui conseiller de terminer en vitesse, tant que quelqu’un se souvient encore de son nom. Pour le reste, il s’intéresse à présent « aux livres d’histoire ».

En cela, il n’a pas tort. Les historiens parleront encore longtemps de Philippe Karsenty après que l’Affaire Dreyfus ait été complètement oubliée. Mais pas avant.

*Ce site a évoqué en long et en large cette affaire A. Pour s’y référer, il suffit de taper « Al Dura »,  « Charles Enderlin » ou « Philippe Karsenty » sur notre moteur de recherches.

**http://jssnews.com/2013/06/27/enderlin-ou-comment-devenir-anti-sioniste/

***http://www.israelvalley.com/news/2013/06/27/40457/le-karsentisme-est-ne-mon-seul-combat-c-est-la-verite

http://www.causeur.fr/karsenty-dura-enderlin,23195


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Marc Reisinger - 28/06/2013 - 14:45

    Encore un de vos articles délicieusement simplificateur.

    Pas besoin de lire le jugement ni de s'intéresser aux faits sous-jacents. Une décision de justice ne saurait qu'être juste (vous faites bien de rappeler l'affaire Dreyfus...). Il suffit qu'elle conforte vos fantasmes: "Enderlin Bon, Israël Méchant".

    Ce jugement (que je suis impatient de lire) signifie sans doute uniquement que Karsenty n'étais pas censé pouvoir dire en 2004 ce que tout le monde peut dire et voir aujourd'hui: le reportage d'Enderlin sur un enfant qui lève le coude pour regarde la caméra, après sa mort supposée, n'est qu'une mise-en scène.

  • Par Marc Reisinger - 28/06/2013 - 14:57

    HAARETZ
    Israel must fight back against the al-Dura accusations
    Philippe Karsenty may have lost his case, but Israel's priority must be to clear its name regarding the iconic death of Mohammed al-Dura, a pawn in the propaganda war that unjustifiably fixes Israel as a demonic perpetrator of war crimes.
    By Adi Schwartz | Jun.27, 2013
    http://www.haaretz.com/opinion/israel-must-fight-back-against-the-al-dura-accusations.premium-1.532367

  • Par Votre nomMartia... - 28/06/2013 - 16:23

    Je ne savais pas qu'en France des journalistes avaient le droit de critiquer Israèl ???? Ha bon !

  • Par owesoly - 28/06/2013 - 17:03

    <p>
    Si j&#39;&eacute;tais d&#39;humeur taquine, je dirais &agrave; vous lire, Marc, qu&#39;il n&#39;y a pas que l&#39;enfant qui l&egrave;ve le coude... Mais comme je sais que vous &ecirc;tes sobrre comme un chameau, je mettrai vos tarabiscot&eacute;s propos sur le compte de votre dure rencontre avec le principe de r&eacute;alit&eacute;: pour la justice de son pays, Karsenty est un calomniateur de mauvaise foi. Et, effectivement, en ce qui me concerne, cela me suffit.&nbsp;</p>

  • Par Rudi - 28/06/2013 - 20:30

    pour la "justice française" adepte du "mur des cons" le dogme a plus de valeur que la vérité. "et pourtant c'est un hoax" pour paraphraser un autre cas où le dogme primait la vérité. La justice française va-t-elle aussi décider que Sam Bacile est un Juif pour au dogme d'autres?

  • Par shoshanavida - 30/06/2013 - 23:22

    Je préfère et de loin les "tarabiscotés propos" que vos propos insultants. Karsenty un calomniateur qui ose dire et qui le prouve que toute ce reportage est bidonné, que c'est une vaste et tragique comédie . Monsieur je sais tous! comment expliquez vous que 15 balles ont été soit disant tirés et qu'il n'y a pas d'impacts et encore moins.... pas la moindre trace de sang . Calomniateur dites vous ? On se demande bien qui est le calomniateur. Si vous aviez pris la peine de venir à l'ULB à la démonstration de Karsenty (ou vous aviez été convié ) vous auriez peut être compris, car il y avait des schémas, que c'était une imposture . L'affaire Al Dura n'est pas terminée cela prendra le temps qu'il faut mais votre "Ami" et FR2 devront rendre des comptes. Rendre des comptes à toutes ces victimes au nom de "Al Dura" pour n'en citer que trois, Daniel Perl et les deux soldats égarés de Ramallah . Pour rappel l'un fut décapité et les deux autres furent lapidés , et leurs entrailles furent bouffés par vos grands amis palestiniens. Votre grand ami a cela sur la conscience (j'espère qu'il en a une) et je me pose la question suivante : lorsque'il regarde sa chère médaille voit il le spectre de Daniel Perl qui lui était un "vrai" journaliste pas un usurpateur, pas un menteur, pas un calomniateur ..
    J'ignore si vous aurez le cran de me publier , si non , c'est tant pis pour vous. Cela vaudra dire que la censure est votre meilleur outil,
    que la vérité vous vous en foutez royalement .
    S.Feinstein

  • Par Sarah - 1/07/2013 - 11:16

    Oh, Oui les apparences vous sont très favorables,M. Wesoly. Le film en question est tellement touchant avec cet enfant innocent assassine' dans les bras de son père, de plus que le bourreau est le méchant soldat israelien.......Mais l'auteur n'a pas tout a' fait soigné les détails. Ce film ne sort pas vraiment d'une production de Hollywood, plutôt Pallywood!
    Le petit Mohamed n'est pas un bon acteur, il bouge alors qu'il se doit feindre mort... Pas une goutte de sang, mais juste un suspect mouchoir rouge, La tête de l'enfant a' la morgue n'est pas celle de l'enfant de la vidéo, les horaires qui ne coincident pas, les minutes de tournage inexistants, Son pere se présente avec des blessure a' l'arme blanche alors qu'il se plaint d'avoir subi 45 minutes de fusillade. Les trous de balles dans le mur sont ronds alors que les israéliens ne se trouvaient pas vraiment en face.... Allons qui peut encore croire a' cette mise en scène? Ça nous fait encore tous rigoler!

    Le verdict ne montre en aucune manière que Karsenty a tort et encore moins qu'il est "calomniateur de mauvaise foi"! Il montre simplement qu'en plus de la manipulation de la presse, maintenant la France doit commencer a' se préoccuper de celle de la Justice.

  • Par Charles94 - 1/07/2013 - 12:07

    Philippe Karsenty ne cherche pas une notoriété personnelle comme c'est affirmé ici, mais simplement à rétablir la vérité. Qui serait assez fou pour espérer accroître sa notoriété en défendant Israël en France ?

    J'invite quiconque s'intéresse à cette affaire à visionner cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=1-5IrNmeB0I

    Et là 3 solutions s'offrent à vous :
    - soit vous détenez des contre-arguments solides, mais cela est peu probable sachant que même enderlin et france2 n'en ont jamais présenté.
    - soit vous êtes de bonne foi et vous vous devez de changer d'avis sur la question,
    - soit vous ne le faites pas, mais dans ce cas vous faites partie - mais pas de panique vous êtes nombreux - de ceux qui sont responsables de la décadence de la France.

  • Par owesoly - 2/07/2013 - 9:17

    <p>
    A tous: oui, oui, tout le monde sait que... la justice est manipul&eacute;e... et ceux qui ne sont pas d&#39;accord avec vous sont des gros mots. Reste cette r&eacute;alit&eacute; que, &agrave; la fin d&#39;un long et minutieux processus, les juges ont d&eacute;clar&eacute; que M. Karsenty &eacute;tait un calomniateur de mauvaise foi. Pour le reste, on ne va pas refaire le match. Si vous d&eacute;sirez des r&eacute;ponses &agrave; vos arguments, reportez vous aux innombrables articles que ce site a publi&eacute; sur le sujet. &nbsp;</p>

  • Par Victor PEREZ - 2/07/2013 - 10:00

    Comment body text

  • Par shaoul - 2/07/2013 - 14:53

    Titre réducteur, contenu partisan, le cclj descend ici vraiment bien bas.

    Le jugement a porté sur des arguties techniques de droit et non sur le fond
    car sur le fond, le 'grand' charles a bien mentit, antenne 2 a caché des informations ...

    vous citez l'affaire dreyfus ... hé bien imaginons un verdict condamnant dreyfus (et zola) pour citer des pièces secrètes qu'ils sont sencés ne pas connaitre et donc qu'ils n'ont pas le droit d'en paerler. c'est bien ici de ce dont il s'agit.

    car dans les FAITS:
    - les tirs visibles dans les séquences viennent d'une position palestinienne et non israélienne
    - les blessures du père sont antérieures
    - et plein d'autres

  • Par Zollah - 2/07/2013 - 16:06

    J'espère exprimer une opinion ne relèvant ni du complotisme, ni du corporatisme de l'establishment qui réunit parfois magistrats et journalistes.
    Cette fois, cela mérite d'être signalé, la Cour a dû juger en s'obligeant à ignorer le document principal complet, sous prétexte que son auteur avait dissimulé les passages contredisant sa thèse. Elle a donc du se baser sur un reportage tronqué. Comme l'écrivent des plumes anglo-saxonnes : "En France, juridiquement, vous diffamez en disant une vérité que vous n'étiez pas supposé connaître" !
    Surtout si vous insultez une huile que tous respectaient. De fait, cela s'est compliqué ; pourquoi diable Karsenty a-t-il attaqué si violemment Enderlin ? "Manipulation", "supercherie", "démission", etc ... Car enfin, Enderlin était un symbole du journalisme "courageux" français, toujours compassionnel envers les palestiniens, rarement critique - et inversement envers Israël. Un modèle. Un anti-sioniste public, livrant fidèlement la narration dominante, incriminant toujours plus Israël. Et dont on ignorait - pardonnait ? - le sionisme privé. Posture opportune qui restait déontologiquement correcte tant que les images étaient vérifiées.
    Pour le juge, la tentation fut grande de punir l'insulte, fondée sur une perception trop précoce de certaines vérités.

    Il faut attendre le texte de l'arrêt de la Cour, car de trop nombreux faits questionnent le reportage du caméraman T. Abu Rahma, comme la cour l'a elle-même admis en 2008.
    Faire abstraction de ces faits jusqu'à nier la bonne foi de Karsenty est un exploit qui mérite d'être observé minutieusement.

  • Par Votre nom - 2/07/2013 - 17:11

    Pathétique M. Wesoly.
    Une proposition : inviter Monsieur Juffa, dont vous n'aurez tout de même pas le culot de prétendre qu'il soit
    d'extrème droite et demander à M. Enderlin de venir débattre avec lui.
    Devinez qui va refuser ???
    David Douénias

  • Par queniart.56 - 2/07/2013 - 17:36

    karsenty a toujours était 1 menteur il n'a gagné qu'1 chose le rejet de beaucoup de français,il voulait se faire 1 nom sur le dos d''Enderlin qui est 1 journaliste honnête

  • Par owesoly - 2/07/2013 - 20:11

    <p>
    A tous: ceux qui lisent avec r&eacute;gularit&eacute; ce site ont peut &ecirc;tre remarqu&eacute; que je n&#39;avais rien contre une bonne discussion. Par contre, radoter me rago&ucirc;te peu. Tous ces arguments ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; discut&eacute;s en long et en large ici m&ecirc;me. Que chacun se rep&egrave;te donc &agrave; sa guise mais sans moi.</p>

  • Par Daniel Donner - 3/07/2013 - 11:52

    Vous voulez discuter Ouri? Je vous pose une seule question: Enderlin a-t-il oui ou non menti?

  • Par Zollah - 11/07/2013 - 2:01

    Sans vouloir ajouter au débat sur la réalité des images présentées par Talal Abu Rahma, j'invite qui veut à lire le jugement du 26/6/2013 :
    https://docs.google.com/a/yahoo.fr/file/d/1W7dJcHee4w02azXXdbp2Ms4yXokGq7J5vyD4nMTLA_adn0r-eaXQIRqLE5qp/edit?usp=sharing

    Il s'intéresse à la virulence des termes utilisés par Karsenty (supercherie, mascarade, imposture, démission immédiate), citant en modèle la modération de témoins partageant pourtant ses doutes sur le reportage.
    Il n'entre pas dans le débat sur la légitimité du commentaire d'Enderlin. Il accepte même les doutes soulevés, mais considère que Karsenty n'avait pas, en 2004, suffisamment d'éléments pour porter gravement atteinte à l'honneur de France 2 et de ses reporters. Il fait porter sur l'accusé seul la charge de la preuve et ne se satisfait pas de doutes fondés. Il prend appui sur la crédibilité passée d'Enderlin en Israël.
    Il est indifférent à la calomnie possible contre Israël.