Israël/Médias

Une journaliste fait sensation en lisant intégralement le réquisitoire que Netanyahou lui adresse

Mardi 8 novembre 2016 par AFP et N.Z

Une journaliste vedette de la télé israélienne a causé la sensation en rompant avec tous les principes de l'audimat et en lisant pendant six longues minutes un réquisitoire contre sa probité. Sauf que l'acte d'accusation provenait du bureau du Premier ministre.

 

Ilana Dayan, journaliste de la très regardée deuxième chaîne privée israélienne, présentait lundi soir (7 octobre 2016) dans son émission d’investigation (Ouvda) une enquête sur le fonctionnement interne du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahou. Son équipe avait envoyé 32 questions aux services de M. Netanyahou et avait reçu pour réponse une longue lettre, a-t-elle expliqué mardi matin sur la radio militaire.

« Il sera intéressant de voir si Ilana Dayan, qui se présente comme un parangon de la liberté d'expression, diffusera notre communiqué sans le censurer », écrivaient les services de M. Netanyahou.

La journaliste a relevé le gant. Le communiqué, une litanie d'attaques professionnelles et personnelles, la traite de « gauchiste extrémiste n'ayant pas une once de probité professionnelle ». Le bureau de Benjamin Netanyahou accuse cette journaliste de mener campagne « pour faire tomber le gouvernement de droite ».

Ilana Dayan a expliqué avoir décidé de publier cette lettre dans son intégralité « car elle illustre tout ce que le reportage montre sur le fonctionnement du bureau du Premier ministre ».

Son enquête sur le fonctionnement du bureau du Premier ministre montre aussi qu'un ancien numéro deux du Mossad n'avait pas obtenu la direction de l'agence d'espionnage et d'opérations spéciales après avoir refusé d'assurer Benjamin Netanyahou de sa « fidélité personnelle ».

Née en Argentine en 1964, Ilana Dayan a étudié le droit à l’Université de Tel-Aviv et à Yale University. Elle a enseigné le droit constitutionnel à l’Université de Tel-Aviv à son retour des Etats-Unis. Elle a commencé sa carrière de journaliste à Galei Tsahal (la radio de l’armée) et elle fut la première correspondante féminine de cette station lors de la guerre du Liban (1982-1985). Son arrière-grand-père Elyahou Dayan était le grand oncle de Moshé Dayan, le héros de la guerre de 1956 et ministre de la Défense lors de la guerre des Six-Jours. 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Victor PEREZ - 10/11/2016 - 7:50

    L'une mène une "enquête" et l'autre un "réquisitoire" .

    C'est cette langue de bois que les peuples ne supportent plus. Notamment le peuple juif.