Israël

L'humour, grand gagnant de l'Eurovision 2019 ?

Mercredi 15 mai 2019 par Nathalie Hamou, depuis Tel-Aviv

Affichages, vidéo, publicités : revue de détails de quelques messages humoristiques délivrés en VO comme en anglais, à l’occasion du concours de la chanson. Une autre façon de livrer la bataille de l’image.

 

« Good luck to all Eurovision Participants », pouvait-on lire cette semaine sur les palmiers des rues de Tel-Aviv. Avec une supposée « traduction » en hébreu : « Naaaaan, Bonne chance (seulement au candidat israélien) Kobi (Marimi) ! » Cet affichage publicitaire chauvin, malicieux, et tout sauf « fair play », signé de la chaîne de restaurants rapides Burger Ranch, traduisait bien l’état d’esprit déjanté qui s’est emparé de la capitale économique du pays.  L’association BDS a appelé à boycotter le show, sur fond de conflit israélo-palestinien ? Qu’à cela ne tienne ! Les médias comme les marques s’en sont donné à cœur joie. Les uns pour promouvoir le côté cool, high tech, libéral ou gay friendly de Tel-Aviv, les autres allant jusqu’à utiliser les clichés officiels ainsi que les critiques les plus virulentes adressées à l’Etat hébreu, pour les retourner contre les autorités comme les détracteurs du pays.

Côté médias, la chaîne israélienne de TV publique Kan s’est placée en pole position avec un clip vidéo sous des airs de comédie musicale, baptisée « Terre de Miel ». « Stop, ne dites pas un mot. Je sais que vous avez entendu dire qu’Israël est une terre de terreur et d’oppressions », entonnent Lucy et Elia, deux célébrités locales déguisées en faux guides touristiques du pays hôte en s’adressant à deux visiteurs étrangers fraîchement débarqués à l’aéroport international de Ben Gourion. « Mais nous avons tellement plus à offrir que des prix élevés, des bigots et des chauves-souris ! Nous sommes bien plus qu’un pays en guerre et d’occupation ! » Et l’argumentaire inverse et un brin subversif, peut alors commencer… « Prenez part à ce bref endoctrinement », celui de l’Israël, « lisse comme de la soie » (et non rugueux comme la figue de barbarie), un Etat petit de taille, mais dont les habitants sont « immensément fiers », un pays aux « identités multiples »,  où coexistent donc des Arabes comme Lucy (Ayoub), une artiste native de Haïfa qui présente l’Eurovision, et des immigrants russes ayant fui leur régime à l’instar d’Elia (Grinfeld), un journaliste de la chaîne Kan… Un pays où des couples gays s’étreignent dans la rue, qui se distingue par sa forte proportion de chauffards, mais aussi par son « taux record de diplômés universitaires » ou son cortège d’entrepreneurs ; un pays où vivent des Juifs pour la plupart, pour certains « cupides », mais d’autres pas, où voisinent des « nécessiteux » et leurs semblables qui ont le cœur sur la main, etc. A noter, parmi les pieds de nez du clip -qualifié d’« antisémite » dans un tweet de Yair Netanyahou, le fils du Premier ministre israélien-, l’invitation d’Elia à apprécier les « belles plages de Tel-Aviv », sous-titrée en anglais dans le texte « lovely bitches » (jolies putes) au lieu de « beaches »…

Autre grand moment de rire, celui accordé par la principale émission de TV satirique du pays « Eretz Nehederet » (« une contrée merveilleuse »), qui s’est fait un point d’honneur à mettre en scène le candidat israélien de l’Eurovision, Kobi Marimi, interviewé dans l’enceinte de l’aéroport Ben Gourion. « Bonjour, oui, j’ai fait ma valise seul ! », commence-t-il par déclarer, revêtu d’un smoking, parodiant les questions type posées par la compagnie aérienne nationale El Al, avant de se gausser de sa propre chanson, qu’il aurait agrémentée de quelques « I’m not your toy » et autres « Kouloulou », empruntés à « Toy », la chanson de Netta Barzilaï ayant valu à Israël d’organiser l’Eurovision…

Côté annonceurs, le géant des boissons gazeuses Coca-Cola s’est distingué dans un registre plus conformiste en produisant une publicité qui décline les expressions d’argot les plus en vogue en Israël, de « Tarimu » (faisons la fête !) à « Kapara » (mon/ma chérie), en passant par « Yalla Balagan ! En pratique, faites du bruiiiiiiit !

Une autre façon de prouver que le peuple du Livre sait rire de lui-même…


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par MEIR - 19/05/2019 - 6:25

    Les terroristes du BDS ont perdu et on peut s en rejouir.
    Le concours de l'Eurovision s est parfaitement déroulé sans incidents.
    Les israéliens ont démontré une parfaite connaissance de l organisation dans tous les domaines.
    Cela fermera la G... à tous ces gauchistes bobos