Israël/Palestine

L'entourage de Trump souhaite se débarrasser de la solution des deux Etats

Mercredi 15 Février 2017 par Nicolas Zomersztajn

Les Etats-Unis n'insisteront pas sur une solution à deux Etats au Proche-Orient, a déclaré mardi 14 février 2017 un responsable de la Maison Blanche, marquant une rupture avec la position traditionnelle de la diplomatie américaine.

 

« Une solution à deux Etats qui n'apporte pas la paix est un objectif que personne ne cherche à atteindre », a déclaré ce responsable sous couvert d'anonymat, à la veille d'une première rencontre à Washington entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le président américain Donald Trump.

« La paix est l'objectif, que cela soit sous la forme d'une solution à deux Etats si c'est ce que les parties veulent, ou quelque chose d'autre si les parties le veulent », a-t-il précisé. « Nous ne dicterons pas les termes de ce que sera la paix ».

Ces nouvelles déclarations remettent gravement en cause la ligne défendue par tous les présidents américains successifs depuis près d'un demi-siècle pour résoudre le conflit israélo-palestinien : la solution des deux Etats. Cela renforce également l’idée que le président Trump n'a pas l'intention de faire pression sur son allié israélien pour obtenir la création d'un Etat palestinien.

Le Secrétaire d’Etat de l’administration Obama, John Kerry, avait raison lorsqu’il déclarait en décembre 2016 que la solution « Deux peuples, deux Etats » est « en grave danger ». Comme tous les amis sincères d’Israël, Kerry a conscience que cette solution est la seule voie possible pour obtenir une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens et pour préserver la démocratie dans l’Etat d’Israël.

Et de rappeler pourquoi cette solution des deux Etats est si importante pour Israël : « Il y a une réalité fondamentale: si le choix est celui d'un seul Etat, Israël peut être soit juif soit démocratique -il ne peut pas être les deux- et il ne sera jamais vraiment en paix ». Et John Kerry de s’interroger : « Comment Israël peut-il concilier son occupation perpétuelle avec ses idéaux démocratiques ? ».

Il est surprenant d'entendre des propos aussi douteux sur l’avenir d’Israël dans l’entourage du président américain. Que Trump passe son temps à affirmer tout et son contraire dans des messages de moins de 140 caractères est une chose. Mais que parmi ses conseillers les plus avisés, on se perde dans des déclarations aussi incendiaires sur l’abandon de la solution des deux Etats en est une autre beaucoup plus grave.

Si l’allié le plus fidèle, l’ami le plus bienveillant se transforme en une espèce d’âme damnée entraînant Israël vers sa perte en ne défendant plus l’avenir d’Israël en tant qu'Etat juif et démocratique, vivant en paix et dans la sécurité aux côtés de ses voisins palestiniens, alors oui, nous avons de bonnes raisons d’être inquiets pour Israël et pour la paix. 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/