Israël

Avigdor Lieberman démissionne du gouvernement

Mercredi 14 novembre 2018 par AFP avec N.Z.

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé ce mercredi sa démission du gouvernement de Benjamin Netanyahou au lendemain d'un accord indirectement conclu par Israël avec les groupes palestiniens sur un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

 

Le ministre ultranationaliste a dénoncé devant la presse le cessez-le-feu comme une "capitulation devant le terrorisme". "L'Etat achète le calme à court terme au prix de graves dommages à long terme pour la sécurité nationale", a-t-il affirmé.

M. Lieberman a aussi critiqué la décision du gouvernement de permettre le transfert de dollars qataris dans la bande de Gaza principalement pour payer les salaires des fonctionnaires du mouvement islamiste palestinien Hamas. Il a appelé à des élections anticipées, jetant l'incertitude sur l'avenir du gouvernement en place depuis 2015, considéré comme le plus à droite de l'histoire d'Israël. "Nous devons nous entendre sur une date pour des élections le plus tôt possible", a-t-il déclaré, alors que l'échéance de la mandature est actuellement fixée à novembre 2019.

Sa nomination à la Défense en 2016 avait provoqué les réactions hostiles des Palestiniens. Bien qu'il se soit toujours présenté comme un partisan de la manière forte, il a fait preuve dans l'exercice de ses fonctions d'un pragmatisme rompant avec ses postures de personnage de l'opposition.

Sans être hostile à la création d'un Etat palestinien, Avigdor Lieberman a défendu un échange de territoires qui ferait passer sous administration palestinienne une partie de la minorité arabe d'Israël en échange des colonies de Cisjordanie, idée inacceptable pour les Palestiniens.

Sans être un partisan du Grand Israël, défendu par le lobby des colons, il vit à Nokdim, une colonie juive près de Bethléem, en Cisjordanie occupée.

Sa nomination à la tête du ministère de la Défense a suscité de nombreuses critiques en raison de son inexpérience militaire et de ses propos incendiaires controversés. Il a notamment qualifié le Premier ministre Benjamin Netanyahou de « un menteur », « tricheur », « crapule » et de « politicien sans couilles ». Certains observateurs nuancent leur vision du personnage en faisant valoir que Lieberman est un homme politique intelligent et pragmatique qui n’a jamais mis ses menaces à exécution et qui s’est vu obligé de modérer ses positions pour ne pas se mettre à dos l’état-major de l'armée israélienne.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par ezekiel - 14/11/2018 - 16:33

    On ne peut qu'approuver la décision courageuse de Monsieur Liberman.
    Il n'était pas en adéquation avec la décision du gouvernement (du premier ministre faudrait il écrire) et il en tire les conclusions logiques, à savoir quitter le gouvernement avec lequel il n'est pas d'accord.

    On peut regretter que rares sont les hommes politiques qui ont ce courage.

    Quant à la décision israélienne elle est abérrante. Ainsi donc le Hamas a obtenu ce qu'il voulait et Mr Netanyahou s'est incliné devant le terrorisme alors qu'il aurait fallu éliminer les dirigeants du hamas une fois pour toutes.

    Espérons que les habitants du sud d'Israël s'en souviendront lors des prochaines élections.

    E.M.

  • Par Daniel donner - 15/11/2018 - 14:24

    Lieberman (et ezekiel) devrait savoir que tous ceux qui ont fait tomber un gouvernement en israel pour aller vers des elections esperant par leur eclat recolter des voies, les ont perdues ces elections.

    De plus
    Des qu'Israel a laisse UN missile tomber sans reagir il realisait ce que Lieberman critique. Donc lui-meme...