Israël

Un ex-chef d'état-major crée son parti et devient un possible rival de Netanyahou

Jeudi 27 décembre 2018 par AFP

L'ancien chef d'état-major israélien Benny Gantz a créé jeudi son parti, une décision interprétée par les médias comme l'annonce de son entrée dans la course électorale, en vue du scrutin du 9 avril.

 

Ce nouveau parti, "Hossen LeIsraël" (Résilience pour Israël), vise à "renforcer le caractère juif et démocratique de l'Etat d'Israël", selon une copie de l'acte d'inscription du parti au registre des formations politiques, obtenue par l'AFP.

A l'âge de 59 ans, Benny Gantz pourrait lors des élections anticipées qui se tiennent le 9 avril, ravir 13 à 20 sièges à la Knesset, le parlement israélien (120 sièges au total), selon les sondages.

Les parlementaires ont voté mercredi en deuxième et troisième lecture en faveur d'un projet de loi visant à dissoudre la Knesset et à organiser ces élections anticipées.

Pour les médias israéliens, la création de "Hossen LeIsraël" signifie que M. Gantz, qui fut chef d'état-major de 2011 à 2015, participera avec ce parti au scrutin du 9 avril.

Les grandes lignes du programme de son parti ainsi que les opinions politiques de M. Gantz n'ont pas encore été dévoilées.

Mercredi, un autre ancien chef d'état-major, Moché Yaalon, ministre de la Défense du gouvernement de Benjamin Netanyahou entre 2013 et 2016, avait aussi annoncé avoir inscrit son parti au registre des formations politiques.

Ancien membre du Likoud, le parti de M. Netanyahou, M. Yaalon l'avait quitté, critiquant la façon dont le Premier ministre prenait ses décisions.

Selon certains médias, MM. Yaalon et Gantz pourraient faire liste commune, avec une orientation politique proche de la droite et du centre.

Parmi les annonces politiques, l'ancien général Gal Hirsch a dit mercredi se lancer en politique, sans préciser s'il souhaitait rejoindre un parti et lequel.

La coalition du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ne dispose plus que d'une seule voix de majorité à la Knesset après la démission, le mois dernier, du ministre de la Défense et chef du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Emma - 28/12/2018 - 0:04

    Bonne chance à celui qui a été l un des meilleurs patrons de l armée de défense d Israël
    Une chance que j espère les citoyens israéliens sauront saisir
    J invite la communauté juive à aller demain à l office de Chabbat prier pour le parti de Benny Gantz

  • Par Patricia - 30/12/2018 - 9:21

    Emma
    Vos propos sont déplacés sur le site d un centre laïc
    Inviter à se rendre à la synagogue est un manque de respect pour le forum qui vous accueille
    J aurais préféré lire que vous invitez à soutenir le parti travailliste

  • Par Daniel Donner - 30/12/2018 - 9:56

    "Selon certains médias, MM. Yaalon et Gantz pourraient faire liste commune, avec une orientation politique proche de la droite et du centre."

    Beaucoup parlaient de Ganz pour etre le second Gabay, pas a droite donc. Pas clair quelles sont ses opinions.

    "ravir 13 à 20 sièges à la Knesset"

    Lors des sondages, les pretendus nouveaux candidats raflent toujours une quantite de mandats inferieurs a ceux qu'ils recoivent lors des elections.
    Peu ont reussi a faire passer une liste avec beaucoup de mandat sur leur seul nom. Et en general pour pas plus d'une cadence.
    Qui sera avec Gantz, voila la question.
    Une sondage a affirme que si Lapid est son second Yesh Atid bat le Likoud.

    Et moi je dis, n'ecouter pas les sondages, Shimon Peretz qui etait souvent premier d'apres les sondages n'a jamais ete elu comme premier ministre...

    Quant a Israel, tant de choses peuvent changer d'ici les elections.
    Benett quitte le parti qu'il a cree en unissant deux partis, et en cree un nouveau: La nouvelle droite. Est-ce un coup de poker gagnant ou un suicide politique?

    Ce qui est certain, l'ego est tres a la mode chez les politiciens israeliens, tous veulent etre la vedette, pas un pret a ceder la place, meme au profit de faire passer ses idees. Ainsi, n'oublions pas Tzipi Livni qui a refuse que Natanyahou soit premier ministre refusant de former un gouvernement Likoud-Kadima-Avoda et a ainsi permi a la droite nationaliste de gerer le pouvoir pour quelques annees. Empechant d'elever le taux d'eligibilite ou de former un gouvernement sans les formations religieuses.

    En Israel, rien n'est joue d'avance et tous ces sondages ne demontrent qu'une chose, les medias ne savent pas de quoi parler et se rabattent sur des articles insipides et incolores, des sondages inutiles.