Jeunesse juive laïque/Mobilisation

JJL et Opération Père Noël à grande échelle

Mardi 10 janvier 2017 par Les jeunes de la JJL

Peu importe nos croyances ou notre confession, Noël apporte cette ambiance de paix et de partage. Beaucoup d’enfants attendent cette fête avec impatience pour passer un merveilleux moment avec leurs familles, recevoir des cadeaux sous le sapin et peut-être même voir le Père Noël débarquer dans le salon pendant la nuit ! Malheureusement, il est difficile à un homme rassasié de croire qu'un autre a faim…

Pour le séminaire Horef 2016, les madrihim ainsi que les deux plus grandes kvoutsot de la Jeunesse juive laïque (JJL) ont participé à plusieurs projets en lien avec la fête de Noël.

La désormais célèbre et traditionnelle Opération Père Noël permet aux enfants hospitalisés de vivre des moments magiques le matin du 25 décembre, en ouvrant un cadeau que le Père Noël leur aura apporté. Nous nous sommes rendus comme chaque année à l’Hôpital des enfants Reine Fabiola en compagnie du Père Noël et de la fée, pour distribuer de la joie et du bonheur à ces enfants qui n’ont pas la possibilité de rentrer chez eux pendant les fêtes. Avant cela, nous avions passé plusieurs semaines à récolter des cadeaux neufs ou en bon état que nous avons ensuite emballés et distribués.

De l’avis de tous, et comme en attestent les nombreux témoignages, ce fut une expérience très enrichissante, dont le but est également d’être adaptée en peoulot à donner aux haverim pour transmettre les valeurs de la JJL, nos valeurs.

Donner, c’est recevoir

« Je me suis rendue à l'Hôpital des enfants pour essayer de leur redonner le sourire », confie Ellia, 15 ans. « J'avais quelques appréhensions face à l'émotion que j'aurais pu avoir, mais en voyant ces enfants malades, toutes mes appréhensions se sont effacées. Je suis très contente d'avoir pu rendre heureux au moins une heure ces enfants et leurs parents pour qui la situation ne doit pas être facile ». « J'appréhendais moi aussi beaucoup cette journée », souligne Arielle. « J'avais peur de voir que la tristesse, la solitude et ce sentiment d'injustice vis-à-vis des autres enfants de leur âge envahiraient leur cœur. J'ai été surprise et heureuse de ressentir tout le contraire sur place. Peu importe leur confession, la visite du Père Noël, de la fée et des lutins leur a apporté de la joie. Voir le sourire sur leurs visages était la meilleure des récompenses ». « C’était la première fois que je participais à un projet social », précise Elisabeth, « et j’ai adoré cette première expérience. "Donner, c'est recevoir". ». « On est fier de leur avoir apporté ce petit quelque chose », conclut Jennifer.

De nombreuses leçons à tirer

Le jour de l’Opération Père Noël à l’Hôpital des enfants, les madrihim de la JJL partaient en séminaire Horef. Une nouvelle occasion de s’investir dans un projet social dont l’objectif consistait à distribuer des cartes de vœux qu’ils avaient fabriquées aux Azalées, une maison de retraite bruxelloise. Une fois encore, leurs témoignages illustrent tout le plaisir qu’ils ont éprouvé à se mobiliser. « C’est vraiment agréable de sentir qu'on faisait plaisir aux personnes âgées de par notre présence et notre intérêt pour les petits bonheurs qu'ils ont vécus », affirme Leah. « Cela m’a donné l’envie d’aller plus souvent aider les gens dans leur quotidien, car tous n'ont pas la chance d'être entourés jusqu'à 120 ans ». « J’ai tiré de nombreuses leçons de cette expérience », confie Sacha. « Tout d'abord qu'il faut profiter de la vie, car elle passe vite et nous n'en avons qu'une. Ensuite que chaque personne âgée a été jeune et détient un récit incroyable à partager. Et enfin que ces personnes sont trop souvent oubliées par la société, alors qu'elles méritent tout notre respect, elles ont bâti le monde dans lequel nous vivons et nous le lèguent sans rien demander en retour. Alors si vous avez du temps, que vous êtes jeunes et que cela vous intéresse, n'hésitez pas ! » Même enthousiasme pour Lucas : « J'ai beaucoup aimé notre visite à la maison de retraite, ce fut une expérience émouvante et enrichissante. Comme quoi, il ne faut vraiment pas grand-chose pour faire naître un sourire sur le visage de ces personnes : une carte, une visite, une discussion. Au final, on reçoit beaucoup plus qu'on ne donne et on ressort grandi d'une simple visite dans une maison de repos ». « Je suis très fier de nous et de notre mouvement », déclarait en fin de journée Aaron, « et je pense que je peux dire au nom de tout le monde que si c'est à refaire avec plaisir pour chacun de nous ».

Retrouvez ici toutes les photos de l'Opération !

Plus d’infos auprès de la Maison de la jeunesse laïque juive 02/543.02.75 ou mikha@cclj.be


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/