Du côté de la Maison des Jeunes

Les Bnei-Mitzva participent à l'Opération Père Noël

Vendredi 1 Février 2019 par Géraldine Kamps
Publié dans Regards n°1037

Le 25 décembre, un groupe de bénévoles de la Maison des jeunes du CCLJ, accompagné du Père Noël et de sa fée, s’est rendu à l’Hôpital des enfants Reine Fabiola. De quoi mettre du baume au cœur à ceux qui n’ont pas la chance de passer les fêtes en famille. Impressions recueillies auprès d’Emily Kronfeld, Sacha David et Gabriel Harel, trois Bnei-Mitzva qui participaient à cette édition 2018.

 

« J’ai choisi de participer à ce projet parce qu’une Bar ou Bat-Mitzva représente le passage à l’âge adulte. Les adultes, en plus de s’amuser, contribuent à améliorer la société dans laquelle ils vivent. Et ce projet symbolise bien cette valeur », explique Emily Kronfeld. « C’était important pour moi, car mon grand-père est lui aussi atteint d’une grave maladie, et je sais que lorsque nous venons lui rendre visite, il est vraiment content. Je voulais que ces enfants aussi puissent ressentir cette émotion ».

Comme chaque année, quelques semaines avant l’événement, la récolte des cadeaux s’est faite auprès des particuliers et des commerçants, « avec une réaction souvent chaleureuse et enthousiaste », témoigne Sacha David. Quant au titulaire de la classe d’Emily, « il a immédiatement adoré le projet », se souvient-elle. « Grâce à ce soutien, beaucoup d’enfants ont apporté des cadeaux ! »

Après la récolte, l’emballage des cadeaux fera l’objet d’une soirée entière dans les locaux du CCLJ. « On nous a demandé de venir les trier et de décorer les paquets, il y en avait énormément, et on a passé une super soirée. Surtout qu’on a en plus mangé des pizzas ! », sourit Gabriel Harel.

Rendez-vous est fixé à 10h le Jour-J, devant les portes de l’hôpital, pour un dernier briefing. Emily se rappelle s’être sentie un peu stressée. « Je ne savais pas comment allait se passer la distribution des cadeaux ni comment allaient réagir les enfants », relève-t-elle. « Nous avons refait un classement des jouets, puis nous sommes allés les accueillir. Nous avons discuté avec eux pour les mettre à l’aise et faire connaissance. Quinze minutes plus tard, des elfes sont arrivés... ».

Pour les enfants qui ont pu quitter leurs chambres, le spectacle a lieu dans la salle principale. « Nous avions le rôle de lutins », raconte Gabriel, « et nous devions apporter les cadeaux aux enfants en fonction des noms que nous avions indiqués sur chaque sac ». « Lors du spectacle, nous avons pu lire de l’émerveillement dans les yeux de certains enfants, ils étaient contents d’être là et cela se voyait », confirme Emily. « Le silence régnait, les enfants étaient captivés ».

A l’arrivée du Père Noël, plus personne ne bouge… « Les enfants étaient comme envoûtés », observe Emily. « Ce qui m’a le plus marqué, c’est le bonheur des enfants lorsqu’on leur a offert leurs cadeaux », se souvient Sacha. « J’ai vu une petite fille qui n’avait vraiment pas l’air bien, elle avait un air triste. Ses parents qui étaient à côté d’elle ne semblaient pas avoir le moral non plus. Puis, petit à petit, avec le spectacle du clown, puis de la fée, elle s’est mise à rigoler, à sourire et à vraiment s’amuser. Quand elle a reçu son cadeau, elle avait l’air tellement heureuse que ses parents en ont pleuré d’émotion ». 

La distribution des cadeaux se poursuivra dans les chambres. « C’était très émouvant de les voir si contents », note Gabriel. « Après avoir vu le Père Noël, une petite fille nous a même suivis pendant toute la distribution des cadeaux !  J’ai vraiment aimé ce projet et je remercie le CCLJ d’avoir pu y participer ». « J’en suis partie remplie de joie, mais aussi de tristesse… », reconnait Emily.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/